Créez des liens profonds avec Citebite

Incroyable ce petit utilitaire tout léger qui pourrait bien faciliter votre vie d’internaute-blogueur : Citebite vous permet de créer un lien direct vers une portion de texte située à l’intérieur d’une page web.La manip est simplissime : vous allez sur Citebite.com, vous copiez-collez le bout de texte vers lequel vous souhaitez faire un lien dans

Incroyable ce petit utilitaire tout léger qui pourrait bien faciliter votre vie d’internaute-blogueur : Citebite vous permet de créer un lien direct vers une portion de texte située à l’intérieur d’une page web.
La manip est simplissime : vous allez sur Citebite.com, vous copiez-collez le bout de texte vers lequel vous souhaitez faire un lien dans un site, vous renseignez l’adresse du site (même pas besoin de mentionner l’URL directe de la page), vous validez, et hop, Citebite vous fournit une URL toute neuve qui va pointer directement sur le texte dans la page, qui plus en en surlignant celui-ci, comme là par exemple.
Mieux, le service propose deux options qui à mon avis vont vite devenir incontournables : l’extension Firefox qui va bien, et le bookmarklet.
J’ai déjà adopté le deuxième, et je vais vous dire un truc comme ça vient : c’est aussi avec des petits morceaux de génie comme celui-ci, éparpillés au quatre coins de la toile, que le web ne cesse d’évoluer et de révéler chaque jour sa magie.

Via Lifehacker


Nos dernières vidéos

20 commentaires

  1. Super intéressant ce service !
    Et en effet, très utile pour les blogger que nous sommes.
    Manque plus que la personnalisation de la couleur et pouvoir mettre une petite marge en haut, et ça sera parfait…
    (Oui je suis chiant, je sais, mais si on peut améliorer encore…)

  2. Bien sûr Tonio, ça marche pour tout le web, sans distinction d’âge, de race ou de sexe. Je crois que ça doit même fonctionner avec le site de l’OM, c’est dire 😉

  3. effectivement, bon nombre de projets lumineux sont restés dans le placard à cause de dénominations douteuses, ça m’a effleuré aussi.

  4. Hou la super fausse bonne idée que voilà.

    1. Service hébergé, donc sans contrôle de ceux qui l’utilisent. Du jour au lendemain Citebite peut disparaître, ajouter des la publicité porno, ou autre. Et il faudra se taper des requêtes SQL complexes pour mettre à jour l’ensemble de ses billets/articles qui utilisent ce systèmes ; requêtes qui sont hors de la portée de 99% des webmasters.

    2. Le lien n’est pas vers le site que l’on veut lier, mais vers Citebite. Donc on dit adieu à tous les systèmes semi autonomes qui se basent sur ce lien, comme les robots d’indexation des moteurs de recherche.

    3. Corollaire du précédent : si Citebit a du succès, son PageRank Google va grossir et exploser. Et comme il recréé fidèlement (voir point suivant) le contenu de la page «liée», Google (et les autres) vont indexer un contenu identique pour deux URL. Et pour 90% des gens, celui de Citebite prendra le dessus, l’autre sera marqué comme double page ou pire, comme spam, et donc effacé.

    4. C’est légalement discutable leur système. Une URL, citebite.com/y6n2k3e8lxbs dans ton exemple, fourni directement le contenu d’une page web d’un autre site. En clair, ils recopient les pages, textes, œuvres, etc. d’autrui. Certes c’est un simple outil technique, et si Google par exemple proposait le service, on aurait raisonnablement peu de chance de s’inquiéter. Mais le premier venu ?

    Il peut au final y avoir quelques usages très limités de Citebite… par exemple en répondant à quelqu’un sur une mailing list, qui ne voit pas ce que l’on veut citer (comme si Ctrl+F n’était pas simple, mais bon, les boulots ça existe), pour lier une page très longue et rébarbative. Mais ça reste marginal.

    Au final, merci mais non merci. Et je me demande même si je ne vais pas filtrer ce service sur mes propres sites web…

  5. c’est le meme principe que le minilien pour Firefox, sans plus de contrôle. N’empeche que sur des forums (des fori, si on respecte le latinisme), c’est mieux un lien en "minilien/pouetpouet" plutot qu’une adresse qui fait 3 lignes. Idem pour citebite, donc, plus précis dans le texte.
    Et puis ça se saurait si internet était un espace d’anonymat…

  6. Sympa à première vue c’est vrai. Mais je suis assez d’accord avec Jérémie sur le risque de pollution de ce type d’applis.

    En attendant des sites et des blogs plus sémantiques (hiérachisation nommée du code/nommage sémantique du DOM) je serai plutôt pour une ch’tite extension Firefox qui permettrait aux utilisateurs la partageant de s’envoyer des liens du type Url originale + variable en GET.

    Exemple avec le lien permanent (pas fait pour les chiens :))
    :
    Pemalink?CITATION_ID=y6n2k3e8lxbs

    soit :

    http://www.presse-citron.net/?20...

    Non ?

  7. Je sais pas, D.VDA, en tout cas 2h de MSN et d’utilisation de citebite en simple clic droit après sélection, j’ai déjà adopté.

  8. >D.DVA
    >Non?

    Oui
    Ca marche:
    blog.toutantic.net/index….
    (L’extension firefox n’est pas à jour, donc incompatible avec FF2.0)

    Le problème c’est qu’il faut que tout le monde installe l’extension. C’est une fonctionnalité qui devrait être intégré aux navigateurs.

    L’idée n’est vraiment pas nouvelle purle slurple fait la même chose depuis des années:
    http://www.purpleslurple.net

  9. toniolibero> attention je ne dis pas que ça n’est pas pratique, juste que ça n’est pas viable (duplication incontrôlée des pages, risques de duplicate-content dans les moteurs de recherche, question du droit d’auteur, dépendance vis-à-vis du service) et qu’un système permettant de surligner + pointer sur une zone de la page originale serait la solution.

    Aurélien> en effet greaseMonkey.. mais comme tu les dis, déjà qu’une extension Firefox n’est pas universelle, alors là.. 😉

    En attendant qu’elle soit de série sur les navigateurs, c’est typiquement le genre d’option qu’on pourrait trouver dans la Toolbar Google…

    Google si tu nous entends, on t’aime (ou pas).

  10. Je suis plutot adepte de Google Notebook et de son extension dans Firefox. L’avantage: notebook COPIE le HTML que l’on selectionne ce qui permet de ne pas le perdre lorsque la page ciblee change.
    Et puis Notebook est partageable, on peut editer les notes (editeur trop limite, certes), creer des sections, organiser ses notes avec un tres simple drag&drop, et je crois meme rendre un notebook public. Bon, vous devez tous connaitre… mais ca merite de le citer ici, non?

  11. ja vais encore dire un truc idiot, mais franchement, ton titre, il fallait oser… 🙂

    (oui, bon sinon, c’est une bonne idée, cet utilitaire. Je vais essayer pour voir)

  12. Oui enfin moi quand je clique sur ton lien je tombe sur une bonne vieille erreur : Application error (Apache)

  13. évidemment qu’on avait capté le titre, mais ne pas signaler cette référence très second degré, ça fait très 3e degré. Plus rigolo, donc, non ? Non ? Ah bon…

Send this to a friend