Suivez-nous

Actualités

Dans un aéroport, Amazon entend faire décoller l’Europe

Atterrir en Europe, pour mieux décoller.

Il y a

  

le

 
Amazon Air Europe
© Amazon

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Amazon n’est pas adopté suffisamment sur le sol européen pour que son activité lui soit vraiment rentable. C’est notamment le cas en France, où ses parts de marché face à la concurrence n’ont rien à voir avec celles aux États-Unis.

Malgré le contexte actuel, où l’hexagone pointe du doigt l’activité du géant du e-commerce, Amazon continue de se positionner. En Europe, son dernier projet vient de se concrétiser. Et il va asseoir la place de la société comme jamais.

L’aéroport de Leipzig/Halle, en Allemagne, sera la clé de cette progression. Amazon entend renforcer sa présence sur le sol européen grâce à un gigantesque « hub aérien régional », comme il le nomme. 20 000 mètres carrés d’entrepôt, près des pistes, où d’ores et déjà deux Boeing 737 floqués aux couleurs du géant du e-commerce décolleront et atterriront.

Amazon déclare qu’il créera 200 nouveaux emplois dans la région. Un point noté dès le début de son communiqué de presse, figurant presque comme une justification de l’installation située dans une ville où Amazon a posé ses valises près de 15 ans en arrière. Elle embauche actuellement 1500 employés.

« Notre objectif est de nous assurer que nous sommes en mesure de répondre aux besoins changeants des clients pendant cette période difficile et au-delà », peut-on lire sur le blog d’Amazon, sur le projet. La société de Seattle évoque la crise sanitaire, en indiquant aussi avoir utilisé son réseau aérien pour aider à acheminer des « équipements de protection individuelle » dont 29 millions de masques.

Amazon Leipzig Hub aerien

Les nouveaux entrepôts d’Amazon, en Allemagne © Amazon

Amazon, par la voie des airs

Première conséquence pour les commandes européennes avec l’arrivée de ce tout nouveau hub : un choix plus large de produits et une rapidité dans les commandes plus importante. Amazon a bien compris que sa croissance ne passera pas qu’à travers des prix plus bas. Le réseau de transport interne, en plus de ses partenariats avec des entreprises externes, sera des plus importants.

C’est ainsi que depuis 2016 Amazon a lancé Amazon Air, qui utilise déjà 70 avions dont 50 sont sous-traités par les compagnies Atlas et ATSG mais possèdent des Boeing aux couleurs d’Amazon. « Nous investirons massivement pour étendre notre position » déclarait la marque, qui travaille aussi sur deux hubs aux États-Unis pour l’année prochaine, des drones de livraison, et des fourgons de livraison électriques.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests