Suivez-nous

Réseaux sociaux

Désinformation : inquiet, Barack Obama demande plus de régulation

L’ancien président américain estime aussi que les citoyens ont une part de responsabilité.

Il y a

  

le

 
Barack Obama
© Wikimedia / Pete Souza

Ces derniers jours, Barack Obama donne de nombreuses interviews à l’occasion de la sortie du tome 1 de ses mémoires « Une terre promise ». Lors de ces entretiens, le démocrate a logiquement été interrogé sur l’un des dossiers politiques brûlants du moment : la désinformation sur les réseaux sociaux.

L’ancien président a justement un avis bien tranché à ce sujet. Il a notamment expliqué à The Atlantic au sujet des géants du web :

Ils font des choix éditoriaux, qu’ils soient ou non cachés dans des algorithmes. (…) En fin de compte, nous devrons trouver une combinaison de réglementations gouvernementales et de pratiques d’entreprise qui abordent ce problème, car la situation va empirer. Si vous pouvez diffuser des mensonges fous et des théories du complot uniquement avec des textes, imaginez ce que vous pouvez faire lorsque vous avec la possibilité de donner l’impression que vous ou moi disons quelque chose en vidéo. Nous en sommes assez près maintenant.

Supprimer les protections des géants du web ?

On peut lire en creux de ses propos une demande de modification de l’article 230 de la loi sur la décence des communications. Ce dernier permet aux plateformes d’éviter les poursuites pour les publications de leurs utilisateurs. Le texte leur octroie aussi une grande latitude quant à la modération des contenus. En réformant ce dispositif et en considérant les réseaux sociaux comme des éditeurs, cette protection volerait en éclat.

Barack Obama estime toutefois que ces grandes entreprises technologiques ne sont pas les seules responsables de la désinformation, un phénomène qui n’est pas du tout nouveau. En revanche, elles ont eu tendance à l’amplifier. Il juge aussi que les utilisateurs de ces réseaux ont un rôle à jouer. Et il a exhorté « chacun de nous a la responsabilité de commencer à réfléchir attentivement. de ne pas être si crédule pour croire tout ce que nous voyons apparaître sur nos téléphones ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. PapounetUT

    17 novembre 2020 at 19 h 55 min

    Question désinformation les gouvernements et les médias en connaissent un rayon.
    Il ne faut pas s’étonner que les gens reprennent ça à leur compte.
    Ils ne font que copier ces gens-là.

  2. Patrick Huet

    18 novembre 2020 at 18 h 36 min

    « Chacun de nous a la responsabilité de commencer à réfléchir attentivement. de ne pas être si crédule pour croire »… surtout ce dit Barak Obama.
    Qui, dans le domaine du mensonge, n’est pas un ingénu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests