Ma nouvelle voiture (d’un jour)

Presse-citron n’est pas un blog auto, mais quand un sujet mêle passion et high tech nous ne sommes finalement pas si éloignés de notre ligne éditoriale. Et côté high tech, la nouvelle Audi R8 V10 ( nom officiel : R8 5.2 FSI quatro) est plutôt bien dotée, puisque cette voiture d’exception dont l’esprit est directement

Presse-citron n’est pas un blog auto, mais quand un sujet mêle passion et high tech nous ne sommes finalement pas si éloignés de notre ligne éditoriale.

Et côté high tech, la nouvelle Audi R8 V10 ( nom officiel : R8 5.2 FSI quatro) est plutôt bien dotée, puisque cette voiture d’exception dont l’esprit est directement issu du savoir-faire d’Audi en compétition est aussi une vitrine de tout ce qui se fait de mieux dans les technologies de pointe en matière de conception automobile.

r8_intro

C’est donc avec l’impatience mêlée d’émotion d’un enfant le matin de noël que j’acceptais l’invitation d’Audi[1] à passer une journée entière sur un circuit automobile (et dans ses environs)[2] pour tester la dernière née de la gamme : l’Audi R8 5.2 FSI quattro, un monstre de 525 ch qui atteint 316 km/h en pointe (uniquement sur circuit, sur certaines autoroutes allemandes et sur Playstation bien sûr).

r8_510_15

(voir toutes les photos de cette journée et une vidéo à la fin de cet article)

La passion n’a pas d’âge, juste un prix…

Ne faisant pas partie du club des privilégiés pouvant s’offrir des voitures à plus de 150.000 euros, je me retrouvai un peu comme un extra-terrestre parmi une brochette de VIP propriétaires de Porsche, Lamborghini, Ferrari et Bentley (et souvent même les 4 à la fois) dont le seul budget auto doit correspondre au PIB annuel du Burkina Faso. Le tout dans une grande simplicité et une ambiance bon enfant, car d’une part les riches entre eux n’ont plus grand chose à prouver, et d’autre part tout le monde était là pour la même raison : la passion de la belle mécanique et des sensations fortes.

r8_510_1

Et côté sensations fortes, nous avons été servis : Audi fait les choses en grand, et, n’étant pas habitué de ce genre de journée particulière, j’ai été étonné par l’ambiance relax et surtout la confiance absolue des instructeurs de la marque, qui dès notre arrivée et après seulement un court briefing sur le programme qui nous attendait, nous ont directement laissé nous installer au volant de l’une des… 15 Audi R8 présentes pour notre plaisir.

L’Audi R8 V10 comme si vous y étiez.

La journée était organisée en 4 ateliers : exercices de maîtrise de la bête sur une portion hors circuit spécifique avec obstacles aléatoires à éviter, chaussée glissante (gel) provoquant pratiquement systématiquement un tête à queue si vous n’étiez pas totalement concentré (faire un double-salto au volant d’un tel monstre est un privilège que je n’oublierai pas de sitôt), puis une présentation détaillée de la voiture en salle de conférence par un pilote consultant Audi, avec moult schémas techniques, plans de coupe et animations 3D. Un brief passionnant sur la technique et surtout la dynamique d’une voiture, les transferts de masse, l’équilibre du châssis et d’autres considérations pour geek automobile. Ensuite, retour sur le circuit pour quelques tours au volant, accompagné d’un pilote instructeur qui après nous avoir montré les repères de trajectoires nous laisse pousser la belle dans ses retranchements (« allez, gaz, à fond, faites cracher les 500 ch ! C’est à vous, faites-vous plaisir… »). Enfin, après le déjeuner (sans vin ni aucune boisson alcoolisée, ce qui n’est apparemment pas toujours le cas dans ce genre de journée), le clou de la journée, enfin pour moi en tout cas : une balade d’une vingtaine de kilomètres au volant de la R8 V10 en toute liberté sur les départementales de la région avoisinant le circuit. Rien de tel que de se retrouver en conditions réelles dans la circulation pour juger les qualités d’une auto et sa capacité à se fondre naturellement dans le trafic.

r8_510_2

Au volant d’une Audi R8 sur les routes de campagne.

Dans cet exercice précisément, l’Audi R8 est d’une facilité déconcertante : docile, extrêmement confortable pour une super-sportive de cette catégorie, elle se laisse mener du bout des doigts comme n’importe-quelle auto, dans un silence de grosse berline, juste bercé par le doux ronronnement du V10 qui répond à la moindre de vos sollicitations sans aucune latence. Ajoutez à cela une position de conduite simplement parfaite dans les semi-baquets habillés, comme tout l’intérieur, d’un fin cuir Nappa cousu main, une sono Bang & Olufsen 12 HP pour un habitacle strictement 2 places, et obtenez cette sensation unique de léviter dans un truc absolument exceptionnel, une véritable invitation au voyage. Découvrir les routes d’Europe au volant de ce type de vaisseau doit être une expérience exceptionnelle.

Ca c’était pour le côté pépère : le confort de l’Audi R8 aurait presque tendance à vous faire oublier que vous avez sous le pied une cavalerie de plus de 500 chevaux, ce qui classe cette voiture dans les supercars d’exception : les voitures de série dépassant les 500 chevaux et 300 km/h en pointe ne sont en effet pas légion en ce bas monde (ailleurs, je ne sais pas).

Des accélérations et des sensations de… moto !

Et justement, quand vous enfoncez la pédale d’accélérateur, vous entrez directement dans une autre dimension : j’ai eu tout le loisir de pousser la bête jusqu’en zone rouge (à plus de 8000 tours) et l’accélération est simplement époustouflante, vous collant littéralement au siège, avec en prime un coup du lapin à chaque changement de rapport à l’aide de la boîte R Tronic à palettes au volant, façon Formule 1. Les montées en régime sont hallucinantes : vous quittez la douceur feutrée d’une conduite tranquille pour entrer dans un monde de brutalité absolue. Les sensations procurées par ce type d’auto sont celles que l’on connait généralement uniquement au guidon d’une moto de forte cylindrée, avec lesquelles les voitures de la catégorie de l’Audi R8 V10 sont les seules à pouvoir rivaliser en performances, puisqu’elles permettent de passer de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes et de 0 à 200 km/h en moins de 13 secondes. Une question de coffre et de rapport poids-puissance (le châssis-coque de l’Audi R8 est directement issu de la compétition et réalisé intégralement en aluminium). Le tout dans des conditions de sécurité optimales, pour peu que vous possédiez quand même quelque expérience dans le domptage de ce type de fauve, car Audi a mis tout son savoir faire au service de cette sécurité : technologie Quattro (quatre roues motrices permanentes), aides au pilotage diverses (anti-patinage, etc…) et surtout un freinage peut-être encore plus impressionnant que l’accélération : quand vous enfoncez la pédale vous êtes littéralement collé à la route (et à votre ceinture de sécurité), le tout dans une stabilité imperturbable, à condition de savoir quand même bien tenir votre volant.

Acoustique chic.

Un mot sur le son du moteur, qui constitue une symphonie à lui tout seul, exprimant à la fois puissance et qualité de conception à la mode Audi : le feulement du V10, qui rappelle là aussi davantage celui d’une moto que celui d’une supercar dès que l’on monte dans les tours, est totalement envoûtant, et pour cause, puisqu’il a été travaillé spécifiquement par une équipe d’acousticiens Audi, qui interviennent d’ailleurs sur chaque son émis par les tous modèles de la gamme. Si les clignotants ou la fermeture des portières d’une Audi produisent ces bruits ce n’est pas par hasard, mais le fruit de longues études acoustiques, dont le résultat doit impérativement évoquer la qualité et la sérénité.

L’audi R8, une voiture extraordinaire pour un usage ordinaire.

Avec la R8, que ce soit le modèle V8 déjà disponible depuis une paire d’années ou le V10 qui vient d’arriver sur le marché, Audi a réussi le pari que seul Porsche tenait jusqu’à présent avec la 911 : proposer une voiture d’exception dont le confort, la fiabilité et la facilité de conduite la rendent également utilisable au quotidien. D’ailleurs, comme une Smart, c’est une stricte deux places, mais son coffre est plus grand que celui d’une Smart 🙂

J’ai fait plusieurs vidéos au fil de la journée avec mon Creative Vado et mon appareil-photo compact, que j’ai confiés régulièrement à mes courageux passagers du moment (autres invités et instructeurs) afin qu’ils puissent immortaliser ces moments exceptionnels quand j’étais moi-même au volant. Voici un montage des meilleurs moments, notamment les derniers tours de circuit à un rythme assez élevé, quand nous avions l’engin bien en main.

Pour ceux que cela intéresse et qui auraient 155.000 euros sous la main, le site Audi R8 : http://microsites.audi.com/audir8/html/index.php

[1] j’étais invité en temps que client, mais son responsable commercial bienveillant ayant également connaissance de mes activités sur le web, il est probable que mon statut de blogueur high tech ait pu aussi entrer en ligne de compte, car mon seul état de simple client n’aurait pas justifié une telle invitation. Un grand merci à Audi Central Auto Lyon et particulièrement à Emmanuel, qui se reconnaîtra.

[2] Circuit de Bresse, à 1h15 de Lyon : http://www.circuitdebresse.fr/. Pour la petite histoire, Michael Schumacher avait tourné sur ce circuit l’avant-veille pour des essais de moto, sa nouvelle passion, sous les conseils de Mike Doohan, quintuple champion du monde de 500 cc.

Audi R8 V10

r8_510_4

r8_510_5

r8_510_6

r8_510_7

r8_510_8

r8_510_10

r8_510_11

r8_510_13

r8_510_14


Nos dernières vidéos

80 commentaires

  1. miam le rêve pour tout homme ….

     » C’est donc avec l’impatience mêlée d’émotion d’un enfant le matin de noël que j’acceptais l’invitation d’Audi[1]  »

    noel en avance dis moi lol

  2. Les yeux pétillants d’un gamin au moment de prendre le volant ! et dans le cadre sympathique du circuit de Bresse, ou des petites routes avoisinantes.

    C’était un joli cadeau du Papa Noël du mois de juillet !!

  3. Tiens, puisque tu abordes le sujet des voitures (au moins une) dans ton blog plutôt consacré à la technique issue de l’informatique je voudrai parler d’un sujet qui m’intéresse : l’autoradio.
    Question : pourquoi faut-il monter en option chez Wolkswagen pour avoir un autoradio sur lequel on puisse brancher une clé USB ? S’il y a un endroit ou le MP3 suffit c’est bien dans la voiture. Bien sûr, on peut graver des CD, mais c’est une perte. De plus les CD sont tout de même encombrants et relativement fragiles.
    En plus que vont devenir les radios quand la radio va passer au numérique ? Avec les nouveaux autoradios qui sont liés aux véhicules devra-t-on changer de voiture avant que le cendrier soit plein (je ne fume plus…). Cela dit, je ne bave pas devant les voitures (sauf la 911 Porsche ou la Jaguar type E)

  4. Eric

    @Julius : bonnes questions, les constructeurs automobiles ont beaucoup de retard en matière de nouvelles technologies, mp3, web, GPS etc et les font payer au prix fort, y compris chez Audi.
    Pour avoir un bon sound system compatible mp3 et iPod par exemple, ainsi qu’un GPS, il faut encore débourser plusieurs milliers d’euros en options alors que tu as la même chose chez toi pour moins de 1000 euros.
    Un bon GPS Navigon ou TomTom à 200 euros est souvent plus performant que le GPS en option à 2000 euros d’une Audi A4…
    Voir ici : http://www.presse-citron.net/l.....les-votres

  5. Juste un détail : 500 chevaux Pu..n de B..Je crois que l’on devrait exiger pour conduire ce genre de monstre, outre un compte en banque bien garni, un permis spècial. On le demande bien pour les poids lourds et transports en commun.
    J’ai le père d’un ami (85 bougies au compteur) qui quand sa bonne femme tape un roupillon, monte sa Mercedes, à 220 km/h.(En Espagne).
    Vu qu’il sucre légèrement les fraises… Si un jour il empapaoute une bagnole du genre Fiat Panda lui a peut-être ses chances mais les autres je ne parirai pas.

  6. Si il y’a bien une voiture dans ma vie que je rêve d’avoir c’est bien celle la.
    Ta pas honte de nous faire baver comme ça?
    Franchement tu a bien de la chance et très bonne article sur ce bijoux de l’auto.

  7. Je cherchais une voiture pour aller acheter le pain le dimanche matin, celle ci me semble tout à fait appropriée :p

    Blague à part, superbe voiture…

  8. tu nous avait déjà fait baver sur twitter et maintenant tu y mêles des photos/videos, quelle cruauté… clemweb avait eu l’occasion de la louer un week-end et m’avait fait embarqué quelques secondes (oui ca passe vite) et je dois dire que c’est LA voiture, sous tous points de vues, sauf pour le siège bébé, c’est d’ailleurs uniquement pour ça que j’ai tenu bon en choisissant ma A3 sportback !

  9. Merci de nous faire profiter de ca 🙂
    Une magnifique voiture, je regrette juste de ne pas avoir entendu le moteur poussé à fond pendant les accélérations.

  10. Eric

    @Djolhan : le circuit de Bresse est un circuit technique et pas très rapide. Avec la R8 tu arrives à fond de 4 à 200 maximum en fin de ligne droite, c’est le maxi que tu puisses faire, tu ne passez jamais la 5 et la 6 (sauf peut-être si tu es un pilote pro, et encore)

  11. @Eric je ne parlais bien évidemment pas de monter a 300 sur ce circuit (je l’ai pratique en porsche) mais d’une accélération au (presque) rupteur en sortie de courbe 😉
    Âpres, j’avoue, je suis assez fan des moteurs qui montent haut dans les tours. Tu montais à combien à peu près avant chaque rapport ? Ca sent le 6500 pas plus 😉

  12. Hier, abandonné par la chance, je me suis égaré dans des sentiers déviés à Monaco à cause de leur Tour de France (dédicace à tous les pharmaciens et autres amateurs de vélo) pendant plus de deux heures à tenter de m’engouffrer dans une sortie rejoindre mon chez-moi.

    Je mets la radio, on parle des nouveaux médias (lié à l’Iran, le fait que l’information soit venue de la blogosphère) et l’on parle des blogs français, et de Presse-Citron !! l’un des plus lus 😉 Alors je m’y rends héhé, en me disant « Tiens, j’habite à côté de la ville des citrons (Menton dans le 06) c’est peut être lié ».

    En tout cas grand plaisir à lire votre article sur cette magnifique pièce d’orfèvrerie.

  13. Eric

    @Djolhan : tu as une bonne oreille, je devais en effet être aux alentours de 6000, en fait pour mes tours sur circuit je disposais (à ma demande) d’une v8 à boîte mécanique, et c’est une erreur car cette boîte est assez lente par rapport à la R Tronic à palettes, et je devais me concentrer sur les passages de vitesse, pas évidents au début avec cette grille très ferme ce qui explique quelques hésitations, notamment dans les freinages un peu anticipés.

  14. Oui, effectivement, je me disais que les passages était un peu longuet, dommage, tu aurais pu profiter pleinement de la route sans cette boite. La grille est effectivement assez déroutante au début !

  15. Eric

    @Djolhan : en revanche après j’ai conduit une v10 avec boîte R Tronic, que j’avais réglée en semi-auto (passage aux palettes au volant) et c’est ex-tra-or-di-naire ! Outre le temps de passage de quelques millisecondes et la sensation d’être au volant d’une formule 1, quel confort ! Au bout de quelques minutes tu l’as bien en main et tu te demandes comment tu faisais avant et pourquoi toutes les voitures ne sont pas conçues ainsi.

  16. C’était sur France Info hier vers 13 heures.

    Ont été cité le votre, un autre et aussi un autre (je pensais me souvenir du nom zut) en la qualité de « blog les plus consultés » le thème du sujet était « les blogs, nouveau médias, nouvelle information ».

  17. Belle expérience en tout cas.

    Sinon, selon wikipedia, le système « R Tronic » est un simple embrayage. Le prochain « S Tronic » (double embrayage) améliorera encore les passages de vitesse (avec un système double embrayage on peut descendre à une vingtaine de millisecondes pour changer de vitesse, donc moins de perte de puissance).

    J’aimerai bien savoir quelle entreprise fabrique ce système de transmission. Avec ce que je trouve sur le web, j’ai l’impression que c’est Audi eux-mêmes, mais les constructeur donnent rarement les noms de leurs sous-traitants…

  18. Eric

    @bleno : le R Tronic qui équipe celles que j’ai essayées a déjà le double débrayage au rétrogradage, c’est d’ailleurs assez magique car ça envoie un petit coup de gaz d’un simple effleurement de la palette gauche (celle qui descend les rapports).

  19. Très sympa cette journée,sensations fortes garanties, on aimerait que ça ne se termine jamais…
    En tous cas ravi que cela ce soit bien passé, pour info je suis seul décisionnaire dans le choix de mes invités.
    Cette invitation vient simplement remercier votre sympathie dans nos relations, votre fidélité a la marque( et a la concession ) et vous donner un pti aperçu des performances de nos autos.
    j’étais néanmoins au courant que vous aimiez les belles autos!
    Merci en tous cas pour ce petit photo-reportage, a très bientôt.
    PS: je vous attend lundi matin 8:00 pour la signature du bon de commande de la R8.:D

  20. J’ai pu la tester aussi 🙂 Monstrueux !

    Et j’ai la chance d’aller sur monaco tous les jours donc ca et quelques monstres bien sympa à voir !

    Notament la bugatti veyron 🙂

  21. Pingback: Publicité Audi r8 à Maranello chez Ferrari | Presse-Citron

  22. Presse Citron devient Presse accélérateur sur ce coup !!

    Fantastique essai !!!

    (note : étant de passage de temps en temps sur Lyon, si tu veux essayer une mini BMW cooper 120 cv … Ok, je sors…)

  23. Eric

    @blogaudir8 : oui j’ai découvert ton blog ce week-end en me documentant pour cet article, je me régale à le parcourir 🙂

  24. @eric : merci beaucoup Eric, je suis heureux d’avoir participer à ta source d’informations 😉

    Ton article est superbe et très professionnel, j’ai encore des progrès à faire !

  25. Salut Eric,

    très sympa ton métier, en effet. Juste deux remarques :
    1) à celui qui pense qu’en Mercedes à 220, le conducteur aura plus de chances que celui en « Fix It Again Tony », il se trompe. Les deux seront morts. Dans E=1/2Mv²…, l’énergie est proportionnelle à la moitié de la masse, mais aussi et surtout au carré de la vitesse. Par exemple, A 130km/h, la vitesse parcourt 36 mètres par seconde. A 220, 61m/s. Au carré, 1304 / 3 735.
    A 220 km/h, la voiture va donc produire quasiment 3 fois plus d’énergie à l’impact…

    2 ) Tous les constructeurs font les mêmes analyses acoustiques, de textures de matières, d’odeurs, etc.
    Pour le bruit, c’est très compliqué, puis qu’il faut prendre en compte les transmissions aériennes (pour simplifier « le son en ligne droite ») et les solidiennes, celles qui se baladent le long des pièces et ressortent un peu partout dans la voiture. C’est donc un travail d’orfèvre, dans lequel beaucoup de métiers sont impliqués.

    En tout cas, cela devait être bien bien sympa…

  26. Etrange que t’ai pas vu 99 F. Ils ressortent le truc du PIB du Burkina Faso en le comparant aux salaires des publicitaires. Bon, alors les grands esprits se rencontrent 🙂

  27. Eric

    @Aaren : je te confirme que je n’ai pas vu ce film, ni lu le livre. J’aime bien Dujardin mais je fais une grosse allergie à l’insupportable Beigbeder et c’est sûrement ce qui a provoqué chez moi une sorte de blocage vis-à-vis de cette œuvre 🙂

  28. Pas un mot sur la consommation ? Ca ne me semble pas très écologique tout ça tout de même… Les ingénieurs d’Audi ne devraient-ils pas plutôt bosser sur les moteurs hybrides plutôt que les bruits de clignotants ?

    /troll 🙂

  29. Eric

    @bonbouaz : au début de quoi ? C’est jamais moi qui tiens la caméra, et pour cause, je conduis 🙂
    (sauf la présentation en intro quand on est pas encore dans la voiture)

  30. au début, en rentrant dans la voiture, on dirait que ca tremble beaucoup, surtout avec un grand angle, mais bon, je comprends, si c’est le cas, ca doit rendre un peu fébrile de rentrer dans un truc comme ca…

  31. Ça a dû être vraiment cool en effet, par contre ce que je ne comprends pas c’est le côté marketing de l’opération.

    Je ne pense pas que beaucoup de lecteurs de P-C aient les moyens de se payer ce genre de voiture.

    Pourtant, il est évident que si Audi invite l’un des plus gros blog Français à jouer, c’est plus pour toucher sa cible que pour les beaux yeux d’Éric.

    Ben justement, la cible c’est qui o_O ?

  32. Eric

    @Galdon : j’étais invité à titre privé (client Audi), pas comme blogueur, même sie ma relative « notoriété » a certainement aidé, ce que j’explique en fin d’article. C’est moi seul qui ai pris l’initiative de publier ce petit reportage. En effet je pense qu’Audi n’a aucunement besoin de Presse-citron pour vendre des R8, pour lesquelles il y a plusieurs mois de délai, même quand on peut signer un chèque de 150.000 euros 🙂

  33. @Cédric : la consommation, entre 15 et 17 litres au quotidien pour un V8, un litre de plus pour le V10 mais la passion dépasse la raison 🙂

    Audi planche actuellement sur l’hybride mais aussi l’électrique.

  34. Eric

    @blogaudir8 : malheureusement si un moteur électrique peut rivaliser avec un thermique en performances pures (cf roadster Tesla) il n’en sera jamais de même avec la sonorité envoûtante du v8/v10, qui compte pour beaucoup dans le plaisir que procure ce genre de voiture.
    Si l’on met de côté l’aspect budgétaire, à tarif égal, si elle existe un jour, même si j’en ai les moyens, je n’achèterai jamais une Audi R8 électrique si j’ai le choix du modèle.

  35. @Eric : Effectivement, le bruit du moteur est essentiel, il participe aux sensations que nous ressentons. Cette Audi R8 me fait vibrer tous les jours, je ne m’en lasse pas.

    Prix tesla = 2 x prix lotus elise -> pas du tout raisonnable mais je préfère la direction du tout l’électrique plutot que le diesel, le gaz ou le biocarbuant mais il va manquer beaucoup de taxes pour l’état 😉

  36. Pingback: Poussette pour bébé : un guide comparatif pour bien choisir | Presse-Citron

  37. la chance la chance la chance !!
    habitant du côté de Genève j’ai la chance d’en voir. je trouve qu’en blanc elle est encore plus belle

  38. C’est vrai que c’est un circuit ultra moderne, à commencer par les Run-off qui ont remplacé les graviers qui esquintaient les voitures…
    Le site est gigantesque et magnifique, je n’ose imaginer son budget de fonctionnement, ça doit être complètement indécent…
    Ce qui est bien cool c’est qu’il est rouvert au public depuis peu. Au programme pour octobre : championnat FIA GT3 et le Dark Dog moto tour. J’ai hâte.

  39. Pingback: Ce que j'ai retenu de 2009, suite et fin | Presse-Citron

  40. Pingback: Windows Phone 7 : genèse d'une interface | Presse-Citron

  41. Pingback: Audi et le futur des voitures connectées

  42. Pingback: Audi Endurance Expérience, vous reprendrez bien un peu d'adrénaline ?

Répondre