Suivez-nous

Sciences

La Lune pourrait bien être « made-in » de la Terre

Une équipe de géologues suédois et australiens pense avoir identifié dans un échantillon lunaire, un petit morceau de la Terre, vieux de 4 milliards d’années. Les résultats de cette étude ont été publiés dans un article de la revue Earth and Planetary Science Letters.

Il y a

  

le

 
Lune Russie

Une nouvelle étude de la NASA sur la formation de la Lune

Jusque-là, les scientifiques étaient peu ou prou certains. La Lune serait née de la collision entre la Terre et une autre planète ou astéroïde de la taille de Mars (Théia). Le résultat, la Lune se serait créée puis serait restée en orbite autour de la Terre.

Cependant, il faudra peut-être bientôt réviser cette vision des choses si l’on en croit une étude de la NASA. La Lune serait en fait constituée des mêmes matériaux que la « proto planète Terre ». Cette roche pourrait donc être le témoin direct de cet échange de matière, puisqu’on estime que sa formation se serait faite à 20 kilomètres de profondeur de la Terre. Un astéroïde aurait ainsi éjecté la roche qui se serait agrégée avec les autres roches formant notre satellite. Plus tard, c’est la Lune qui aurait été percutée par un astéroïde qui aurait fait remonter cette roche des profondeurs vers la surface lunaire.

Bien sûr, pour l’instant, rien n’est encore sûr à 100% mais la théorie semble plutôt forte. Il faudra de nouvelles recherches avant d’affirmer que cette théorie est bien exacte. Elle permet déjà de remplir certaines théories qui existaient à la NASA et faisaient s’interroger sur certains aspects scientifiques.

La Lune, terre de tous les fantasmes

Parmi les éléments qui sont à la base de la recherche, on trouve notamment un morceau de la Lune ramené par la mission Apollo 14. Il s’agissait en fait d’un morceau de Terre vieux de 4 milliards d’années.

Concrètement, il s’agit de la plus vieille roche terrestre, jusque-là, on était remonté jusqu’à 3,8 milliards d’années. « C’est un faisceau d’indices qui pointe de manière assez convaincante vers une origine terrestre, même s’il n’est jamais possible d’être sûr à 100%  » explique Frédéric Moynier, spécialiste de la composition de la Lune.

Cette origine pourrait bien expliquer pourquoi on a une telle attirance vers notre satellite naturel. Alors que la Chine s’est récemment posée sur la face cachée de la Lune, l’Europe rêve désormais d’y aller avant 2025. Loin d’être un voyage vers l’inconnu, il s’agit en fait d’un retour aux sources…

Source

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Seth

    6 février 2019 at 11 h 54 min

    « Made in Earth » alors… Parce que made in de la terre ça ne veut rien dire à part en Franglais peut-être.

    • Emmanuel Ghesquier

      6 février 2019 at 13 h 17 min

      Un peu de franglais, cela ne fait pas de mal ! 🙂 Plus sérieusement, en fait je voulais mettre  » made in » un peu pour faire penser au « made in China », « Made in Taïwan », etc… et le reste c’est purement SEO, pour faire apparaître « Lune » et « Terre » dans le titre H1… Si vous trouvez une formulation intégrant Lune terre et made in, je prends et je fais le changement 🙂 Merci pour votre vigilance !

  2. Isa

    7 février 2019 at 8 h 57 min

    Ce type d’article me fait bien rire… La vision des scientifiques n’est pas une réalité du moins elle n’est qu’une infime partie qui essaie de rentre matérielles des choses qui ne le sont pas.
    L’univers n’est qu’un hologramme. La Terre et les autres planètes des aires de jeux.

    Et la lune eh bien c’est la retine qui permet la mise a jour du jeu.

    Eveillez votre conscience au lieu de croire des pseudos scientifiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests