Suivez-nous

Fintech

L’épidémie de COVID-19 profite au commerce en ligne, la fintech Stripe lève 600M$

Plus que jamais, la décacorne Stripe se place parmi les acteurs majeurs du commerce en ligne.

Il y a

  

le

 
Stripe fintech
© Stripe

Stripe, la fintech basée à San Francisco proposant aux entreprises des solutions de paiement en ligne, vient de réaliser une nouvelle levée de fonds en série G, évaluée à 600 millions de dollars. Il s’agit d’une expansion du précédent tour de table de septembre 2019, où la société avait déjà pu obtenir un financement de 250 millions de dollars, ce qui avait fait monter sa valorisation à plus de 35 milliards de dollars.

Cette actualité arrive en pleine crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de COVID-19. La période est loin d’être en dehors du contexte de cette envolée pour la fintech d’origine irlandaise. « Des gens qui n’ont jamais imaginé utiliser Internet pour consulter un médecin ou acheter des produits alimentaires le font maintenant par nécessité » déclarait John Collison, le président de Stripe dans un communiqué, montrant l’opportunité du marché du commerce en ligne et les possibilités de croissance de son nombre de clients.

Le contexte actuel est très profitable aux acteurs de la fintech (comme les néo-banques et les banques en ligne) comme pour le commerce en ligne. Un cocktail parfait pour Stripe, qui veut offrir ses solutions de paiements en ligne. La startup expliquait que certains de ses clients américains avaient dépassé le milliard de dollars de chiffre d’affaires depuis l’arrivée de l’épidémie, favorisant les transactions en ligne.

D’ailleurs, Stripe accueille depuis peu l’application Zoom, qui a vu son nombre d’utilisateurs bondir à 200 millions. Stripe travaille également avec Shopify Booking.com, Heetch et Deliveroo, et son nombre de clients continue à grossir en 2020. « Les entreprises qui ont reporté leur transition en ligne ou qui n’avaient aucune raison d’opérer en ligne ont sauté le pas pratiquement du jour au lendemain » ajoutait le président de la décacorne.

Comment le confinement a changé nos comportements d’achats

Déploiement

Avec son nouveau tour de table, Stripe veut avant tout sauvegarder sa place sur un marché en pleine consolidation. Ses concurrents sont l’anglais Checkout, Adyen, mais aussi et toujours PayPal, qui fut en 2019 la quatrième application fintech avec la plus grosse croissance de son nombre de clients en France avec ses solutions de paiements mobiles. Pour Stripe, le besoin d’investissement prendra surtout la direction de l’international. Positionnée dans 35 pays, la société souhaite poursuivre son déploiement, notamment en Asie et en Amérique latine.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Greg

    18 avril 2020 at 10 h 21 min

    Coucou les citrons !
    Dans les concurrents de Stripe il y aussi les Toulousains de Lyra 😉
    On les oublie trop souvent !

    Bon confinement a tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *