Suivez-nous

Internet

Mark Zuckerberg et Jack Dorsey sont de nouveau auditionnés par le Sénat ce mardi

Les dirigeants de Facebook et Twitter seront cette fois interrogés sur leur attitude au cours des élections du 3 novembre.

Il y a

  

le

 
twitter-facebook-moderation
© Presse-citron.net

Cela deviendrait presque une habitude. Mark Zuckerberg et Jack Dorsey seront de nouveau auditionnés par le Sénat ce mardi. Comme ce fut le cas il y a trois semaines, les questions devraient porter sur la question de la modération des contenus sur Facebook et Twitter.

Il faut dire que les deux réseaux sociaux ont été au cœur de l’attention depuis la fin du mois d’octobre. Ils avaient pourtant pris leurs précautions mais un flot de désinformation ininterrompu a déferlé dans la foulée du jour du vote. Donald Trump affirme, sans preuve, que les démocrates ont truqué l’élection et ses partisans ont fait tourner le message. Facebook et Twitter ont réagi en étiquetant ces publications.

Un contexte politique très tendu

La firme de Mark Zuckerberg est même allé plus loin en supprimant certains groupes, dont le plus fameux d’entre eux « Stop the Steal »(Arrêtez ce vol) qui comptait déjà plus de 300 000 membres. Le réseau social a aussi décidé de bloquer certains hashtags fréquemment utilisé pour désinformer tels que #CrookedJoeBiden, #CrookedDem, #CoupdEtat, #ElectionMeddling, #DemocratsAreDestroyingAmerica.

Pourtant, ces mesures n’ont calmé aucun des deux camps. Côté démocrate, on fustige l’attitude de ces géants du web qui n’ont pas su contrer ces tentatives d’intox électorales et de manipulation. C’est quasiment pire chez les républicains qui estiment que ces plateformes font l’objet d’un biais anti-conservateur et censurent leurs opinions. Ce rejet viscéral s’est d’ailleurs concrétisé par un exode de sympathisants de Donald Trump qui ont rejoint en masse Parler, une application largement moins modérée.

C’est dans ce contexte tumultueux que Jack Dorsey et Mark Zuckerberg se présentent devant les membres du Comité judiciaire du Sénat. On peut donc s’attendre à une certaine confusion et à des questions très différentes selon les parlementaires. La confusion devrait être de mise, d’autant que la campagne électorale n’est pas encore véritablement terminée, et deux élections cruciales détermineront le 5 janvier prochain la majorité de la Chambre haute du Congrès américain.

Twitter
Par : Twitter, Inc.
4.5 / 5
17,0 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests