Microsoft, attentats, YouTubers, objets connectés, Qwant, Chromecast 2… Ce que nous avons retenu de 2015

2015 s’achève et même si on ne le regrettera pas vraiment, c’est l’occasion pour la rédaction de Presse-citron de faire un bilan sur ce qui s’est passé du côté des internets et des technologies numériques au cours de cette drôle d’année. Un bon cru quand même ? A vous de juger.

imagine

Et pour commencer, honneur aux filles bien sûr, et à notre plus récente collaboratrice…

Marie

Le mois de décembre est propice au bilan et c’est le bon moment pour se retourner sur l’année qui vient de s’écouler pour faire le point sur ce que nous en avons retenu.De mon côté, le gadget de l’année est incontestablement la montre Activité Pop de Withings. Souhaitant avoir un bracelet d’activité depuis un moment, je n’arrivais pas à me résoudre à porter un truc en plastique sans véritable charme. Vivant dans une région où c’est l’été la majorité du temps, impossible de cacher un bracelet plastique connecté sous des manches longues. Quand Withings a proposé cette montre plutôt jolie et relativement discrète, qui en plus d’être un podomètre permet de suivre son sommeil mais aussi la natation, je l’ai achetée de suite. J’aime beaucoup cette montre qui est d’avantage un tracker d’activité qu’une montre connectée, à tel point que j’ai pardonné les défauts de jeunesse (vitre qui se casse toute seule). Le service après-vente réactif m’a changé ma montre 2 fois et pour le moment, tout va bien.

Côté SEO, s’il y un évènement que j’ai attendu et appréhendé c’est la mise à jour de Google avec la prise en compte de la version mobile d’un site. A force de communiquer Google nous a fait peur et je craignais, comme mes confrères SEO, une pénalité dans les résultats si mon site n’était pas compatible mobile. Surnommée « Mobilegeddon », cette mise à jour prévue pour le 21 avril devait être cataclysmique pour les inconscients webmasters qui n’avaient pas prévu une version mobile de leur site. Au final, beaucoup de bruit pour pas grand chose. Le déclassement dans les moteurs de recherche n’a pas eu lieu. On peut même dire que cela a été positif car nombreux ceux qui n’avaient jamais envisagé de passer au responsive design ou de proposer une version adaptée au mobile se sont enfin penché sur le sujet. Je pense que de nos jours nous avons plus de sites compatibles mobiles et c’est tout bénéfice pour nous tous, adeptes du petit écran.

Enfin, puisque j’aborde ici le mobile, j’avoue que l’iPhone 6S fait partie de mes chouchous de l’année 2015. Sa couleur Or Rose est magnifique mais c’est côté technologie que j’ai eu mon coup de coeur. Non ce n’est pas le 3D Touch qui m’a plu mais le mode « live photo » qui permet d’animer ses photos en prenant une très courte vidéo en même temps que la photo. C’est vivant, ça rappelle l’ambiance de la photo, c’est sympa à regarder et si je n’ai pas encore craqué pour acheter cet iPhone 6S c’est juste pour éviter que mon banquier me fasse les gros yeux. Bref, une chouette petite nouveauté sur l’iPhone qui oblige cependant à avoir un espace de stockage conséquent. Il reste que le transfert de ces live photos n’est pas encore très simple. Mais je suis sure que ça viendra.

Retrouvez tous les articles de Marie

Alexandra

2015 s’achève et l’heure est au bilan, comme le veut la tradition. Trois éléments retiennent mon attention cette année.

Tout d’abord, 2015 fut une année sanglante, qu’il s’agisse des tragiques attaques de Charlie Hebdo le 7 janvier ou encore des attaques de Paris le 13 Novembre. Internet est en deuil et les utilisateurs l’expriment de diverses façons : photos de profil « Je suis Charlie », surimpression du drapeau français, hasthtag #JeSuisCharlie (1.808.748 personnes distinctes ont posté un message avec ce hashtag des 7, 8 et 9 janvier 2014) ou encore hashtag #PorteOuverte pour accueillir les parisiens qui ne pouvaient pas rentrer chez eux. La nuit du 13 novembre, Facebook déploie la fonctionnalité Safety Check qui permet d’indiquer à ses proches que l’on est sauf. Une bonne réactivité de la part du réseau social qui ouvrira plus tard la fonctionnalité à d’autres événements tragiques.

Le second élément marquant de 2015 est selon moi le lancement de Periscope, qui permet de diffuser du contenu vidéo en direct. Avec ces outil, de nouvelles possibilités s’ouvrent aux utilisateurs : partage en direct d’un concert, d’une conférence, d’un événement historique,… les possibilités sont multiples. En 2008 quand Loïc Le Meur avait lancé l’outil de micro blogging vidéo Seesmic il semblait que les utilisateurs n’étaient pas prêts mais en 2015, à voir la généralisation des outils de vidéo tels que Periscope, Snapchat ou encore Vine, il semble que le moment est venu de vérifier quel est son meilleur profil.

Dernier élément de ce bilan 2015, le phénomène EnjoyPhoenix. Pour la sortie de son livre, la youtubeuse aura plus vendu de livres la première semaine que Fourest, Mélanchon et Onfray. Marie (de son vrai nom) vient de passer le cap des 2 millions d’abonnés et avec sa participation à Danse avec les stars, elle a encore plus élargi son audience qui ne se cantonne dorénavant plus aux adolescentes à la recherche des derniers tutoriels beauté. Bien joué pour cette jeune fille qui est une ancienne victime de harcèlement à l’école. Les haters enragent mais la Yankee Candle et le mug cake ont la côte. Une nouvelle démonstration du fait qu’il n’y a pas de sous culture ?

Retrouvez tous les articles d’Alexandra

Setra

Microsoft est enfin devenu cool

La transformation qui a eu lieu au sein de Microsoft est l’un des événements les plus marquants de cette année. Sur moi, cette transformation a en tout cas changé la manière dont je perçois la firme de Redmond. Surclasser les Google Glass avec les Hololens, proposer Windows 10 gratuitement (plus ou moins) et se débarrasser (presque) d’Internet Explorer au profit de Microsoft Edge, font partie des choses qui ont fait changer le regard que je porte sur cette entreprise. Certains me contrediront peut-être, mais j’ai la nette impression que cette transformation s’est opérée à partir de l’arrivée du nouveau PDG Satya Nadella qui a remplacé Steve Ballmer au poste de PDG. On remarque aussi que Microsoft est devenu une entreprise plus ouverte (un peu comme Google). Preuve en est, il a sorti des versions Android et iOS de Cortana.

Puis, il n’est pas uniquement question d’image, mais aussi d’innovations. L’exemple le plus parlant est Continuum, cette fonctionnalité qui permet de transformer son mobile sous Windows 10 en ordinateur de bureau (avec des fonctionnalités limitées certes). Google et Apple ne proposent aujourd’hui rien d’équivalent. En revanche je me demande si le plan de Microsoft d’attirer des développeurs d’applications pour Windows 10 mobile via sa plateforme universelle (des applications développées pour PC qui se lancent aussi sur les smartphones) fonctionnera.

Il est vraiment temps de penser mobiles

Le trafic mobile prend le dessus sur celui des ordinateurs et cela n’est plus réellement nouveau. Cependant, cette année, on a assisté à un événement marquant : les requêtes mobiles ont dépassé les requêtes sur PC pour la toute première fois, sur Google. Bien entendu, tous les développeurs conscients ont déjà adapté leurs designs aux écrans de smartphones depuis un moment (surtout que s’ils ne le font pas, ils seront pénalisés par Google). Cependant, un site « mobile-friendly » ne suffira peut-être plus. Pensons « mobile-first ».

Nous pourrons enfin jouer en réalité virtuelle

Bien que la presse techno ne cesse d’évoquer la réalité virtuelle, les casques d’Oculus et de Sony ne sont pour le moment pas accessibles au grand public (et les Cardboard offrent une expérience moyenne). Cependant, l’année prochaine, les gamers pourront enfin mettre la main sur ces technologies. Sony lancera la PlayStation VR l’année prochaine et les 17 jeux qui seront disponibles pour ce casque ont même déjà été révélés. Quant à Oculus, qui devrait aussi une version finale du Rift en 2016, il a d’ores et déjà annoncé que le jeu vidéo EVE : Valkyrie sera offert gratuitement avec celui-ci.

Retrouvez tous les articles de Setra

Fred

Quand Eric m’a demandé de réfléchir aux trois choses qui m’ont le plus marqué en 2015, j’avoue avoir un peu paniqué. L’année a été particulièrement chargée et nous avons vu passer de très jolies choses au fil de ces 12 derniers mois. J’ai donc cogité pendant plusieurs jours et j’ai fini par réussir à me mettre d’accord avec moi-même.

Je place donc Windows 10 en tête de mon classement personnel, et ce pour une raison assez évidente : il est clairement le Windows que tout le monde attendait.
Alors c’est vrai, il n’est pas parfait et il est même un petit peu trop curieux à mon goût, mais il a de solides arguments pour séduire.
Lesquels ? Pour commencer, il est capable de s’adapter à n’importe quel terminal grâce à Continuum et cette fonction est vraiment un régal à utiliser sur une machine hybride comme la Surface 3 par exemple. Surtout que ce côté transformiste ne se limite pas à l’OS.
Les applications jouent elles aussi cette carte.

Vient ensuite le Surface Book. Une fois encore, le produit n’est pas un modèle de perfection mais il m’a beaucoup tapé dans l’oeil. A l’heure actuelle, ce n’est pas simple de trouver une machine hybride équipée d’un vrai GPU. Même chose d’ailleurs pour les ultrabooks. Là, on se retrouve avec un appareil aussi versatile qu’une Surface Pro 4, mais avec une puissance de calcul bien supérieure. Et puis, surtout, personne ne l’avait vue venir, cette drôle de machine.
Si vous faites beaucoup de veille, alors vous savez sans doute que les constructeurs ont énormément de mal à garder leurs produits secrets. L’iPhone 6s, par exemple, a révélé tous ses secrets plusieurs mois avant la conférence de presse d’Apple. Je ne sais pas comment Microsoft a fait mais le Surface Book n’a pas fait l’objet de la moindre fuite, ni même de la moindre rumeur.

Bon, et le troisième produit alors ?
Au risque de vous étonner, mon choix s’est porté sur le BlackBerry Priv.
Ce téléphone marque effectivement une véritable rupture dans l’histoire de la célèbre marque canadienne. Pour la première fois de son histoire, elle a effectivement choisi de se détourner de sa propre plateforme pour lancer un téléphone sous Android. Je trouve ça plutôt audacieux de sa part et ce terminal pourrait même lui permettre de revenir dans la course.
Surtout qu’il dispose lui aussi de nombreux atouts. Sa fiche technique n’a pas grand chose à envier aux terminaux haut de gamme du marché et son clavier coulissant devrait beaucoup intéresser celles et ceux qui publient beaucoup de contenus.

Retrouvez tous les articles de Fred et aussi sur Play by Presse-citron

Emmanuel

Le jour où Microsoft a dévoilé son casque de réalité virtuelle Hololens…

Présenté lors de la conférence « Windows 10 : The Next Chapter », le 21 janvier 2015, le casque HoloLens a fait parler de lui cette année. Il ne s’est pas passé un mois sans qu’il fasse la « Une » de l’actualité. Le casque de réalité virtuelle de Microsoft promet une vraie révolution et il est désormais attendu comme le loup blanc début 2016 par les développeurs, qui pourront commencer à créer des applications et des jeux.

Le casque de réalité virtuelle HoloLens a montré un potentiel technologique qui a tout de suite séduit. La NASA par exemple, qui travaille déjà sur un outil permettant de contrôler les robots envoyés sur Mars grâce à l’application Onsight, à l’horizon 2020. Le fabricant Volvo s’est aussi montré intéressé par cette technologie pour vendre ses voitures, comme je l’évoquais récemment dans cet article.

Je pense qu’à lui seul, le casque HoloLens va probablement révolutionner le monde dans les mois et années à venir, aussi bien chez les particuliers que dans le monde professionnel. Ce casque a tous les arguments pour prendre l’ascendant sur la concurrence, Windows 10, un fonctionnement autonome ne nécessitant pas d’être connecté à un autre appareil, trois processeurs, le son spatialisé, la commande vocale, etc. Le tout dans un appareil de 400 grammes seulement !

2015 : le virage du moteur de recherche français Qwant

Fan de la French Tech et des initiatives françaises dans le domaine du High-tech, je ne pouvais pas, ne pas évoquer le virage entrepris par le moteur de recherche Qwant en 2015, avec l’espoir que ce dernier finisse un jour par rivaliser sérieusement avec Google, même si tout le monde sait, y compris les fondateurs de Qwant, qu’il est illusoire d’être en concurrence frontale avec l’américain.

Lancé en juillet 2013, le moteur de recherche français a fait son petit bonhomme de chemin. L’originalité de ce dernier est qu’il propose lors d’une même recherche plusieurs types de résultats, afin de faire découvrir de nouvelles choses à l’internaute, contrairement à Google qui propose uniquement des informations sur ce que l’utilisateur recherche précisément. 2015, aura été un virage important pour le moteur français, qui a eu le droit à une seconde version, un nouveau logo, le développement de sa version Qwant Junior et d’une version pédagogique pour les écoles.

Le moteur a également commencé à se destiner à toutes les anciennes versions de navigateurs cette année. La forte croissance du moteur de recherche a d’ailleurs reçu les encouragements de tout le gouvernement cette année et a aussi reçu un investissement des 25 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement. 2015 aura donc été une année chargée pour Qwant et j’espère que 2016 sera encore plus riche, pour que le challenger français puisse se démocratiser davantage.

La messagerie franco-belge Yiha qui mérite d’être plus connue en 2016 !

Preuve que je suis toujours un fervent défenseur des produits français, même si cette fois il s’agit d’une start-up franco-belge, j’ai flashé sur l’application YiHa en 2015 en la découvrant, je suis son actualité régulièrement en France, comme en Belgique et je pense qu’elle mérite vraiment d’être mise en lumière car elle a un beau potentiel ! Cette messagerie locale et anonyme permet d’échanger avec tous les gens qui se trouvent dans un périmètre précis et configurable, compris entre 1 et 20 kilomètres. Pratique lors d’un concert, d’une manifestation, d’une soirée, sur un campus universitaire ou pour suivre l’actualité de sa ville.

A mes yeux, il s’agit d’un jeune réseau social vraiment innovant, qui en plus multiplie les opérations marketing insolites pour séduire son public, à des années lumières des « com » traditionnelles.

Dernier exemple en date, qui est d’ailleurs toujours en court avant noël et dont j’avais parlé dans cet article, l’application YiHa organise des chasses aux trésors partout en France, en cachant de l’argent dans des enveloppes ! Les fondateurs sont partis du principe que les gens en avaient marre de la pub, alors autant dépenser son budget pub en l’offrant aux utilisateurs directement… et comme les fondateurs sont très généreux, ils proposent même de doubler la valeur cachée dans les enveloppes si le découvreur décident d’offrir le montant aux restos du cœur ! Quand je vous disais que l’application YiHa méritait d’être connue durant les fêtes… cela ne fera que des heureux, c’est aussi ça l’esprit de Noël !

Retrouvez tous les articles d’Emmanuel

Thomas

Star Wars 7

Evènement de l’année pour moi, j’attendais la sortie de Star Wars : Le Réveil de la Force avec impatience et un peu d’inquiétude depuis le rachat par Disney.
Des doutes vites balayés avec un Star Wars qui devrait réconcilier les déçus de la deuxième trilogie et réveiller l’enthousiasme des fans. A voir et à revoir, forcément.

Chromecast 2

Je n’avais pas craqué sur la première version n’étant pas certain de son utilité, la deuxième version du Chromecast m’a poussé à tester ce tout petit accessoire et je ne le regrette pas.
Développé par Google, le Chromecast transforme n’importe quel téléviseur pourvu d’un port HDMI en smart TV. Si certaines fonctions peuvent se montrer redondantes si vous utiliser déjà une box TV, le Chromecast accueille de plus en plus d’applications, de Spotify et Deezer pour la musique à Netflix ou YouTube pour les vidéos en passant par les applications maisons Films et Musique.
Prolongement de votre smartphone ou tablette, le Chromecast 2 est un accessoire très facile d’utilisation proposé à un prix raisonnable (39€).
Si vous avez déjà un Chromecast ou en acheté un avant le 31/12, Google offre un film en location.

Windows 10

Après un Windows 8 décevant, Microsoft propose un très bon système d’exploitation qui corrige les erreurs de son prédécesseur et amène son lot de nouveautés (Cortana, Edge, bureaux virtuels, le retour du menu démarrer).
Sans être révolutionnaire, Windows 10 amorce une nouvelle ère pour Microsoft qui s’annonce intéressante.
On retiendra également les polémiques qui ont accompagné la sortie de ce nouvel OS (vie privée, mise à jour forcée…).

Retrouvez tous les articles de Thomas

Valentin

Les trois choses qui m’ont marqué en 2015 ? En voilà une bonne question !

Il faut bien l’avouer, la tête dans le guidon, l’esprit sur une actualité puis une autre… il n’est pas toujours évident de prendre le temps de se mettre à distance. Et si on me demande ce qui m’a marqué en 2015, je vais immédiatement penser au changement majeur qui est arrivé sur Presse-Citron avec le lancement du nouveau modèle économique en début d’année. Une évolution qui ne fait que commencer et qui va avoir un impact positif sur l’ensemble du média. Mais vous voyez ? Je recommence. Il faut que j’arrête de parler de ce qui fait mon quotidien pour me mettre à distance.

Alors la première chose qui m’a marqué en 2015 : l’arrivée à maturation de l’écosystème startup français.

En effet, cette année aura été la consécration d’un écosystème qui possède maintenant l’ensemble des éléments nécessaires à sa réussite. Il ne lui manque plus rien : tous les types de financements sont disponibles, l’accompagnement est plus qualitatif que jamais, les entrepreneurs plus motivés à changer le monde que jamais.
2015 aura donc été une année rythmée de belles levées de fonds, mais aussi de belles exit (et là je vais penser à BIME qui rejoint Zendesk ou Sunrise qui a été racheté par Microsoft).

En parlant de Microsoft, il s’agit de la deuxième chose qui m’a marqué en 2015 : la nouvelle impulsion donnée par Satya Nadella qui redore son blason.
Microsoft est de nouveau cool, de nouveau un acteur innovant qui fait rêver. Cela est passé, comme nous le disions, par des acquisitions comme celles de Sunrise et Wunderlist (après celle d’Accompli fin 2014) qui vont lui offrir une excellente nouvelle suite de productivité.
Niveau produit, la présentation de l’Hololens ou du Surface Book vont faire saliver (et cela vient d’une personne qui utilise un Mac depuis 10 ans).

Enfin, les folles ambitions d’Elon Musk m’ont beaucoup inspiré en 2015. Le genre d’entrepreneur qui prouve que l’on peut faire rêver avec les nouvelles technologies tout en ambitionnant de changer le monde.

Retrouvez tous les articles de Valentin

Eric

S’il est un secteur qui est réellement en train de faire sa révolution (ou transformation) digitale, de façon relativement discrète, c’est bien l’automobile. Si vous me suivez un peu ici, sur Moteurs by Presse-citron ou sur les réseaux sociaux, vous avez pu constater que j’avais passé pas mal de temps ces derniers mois à m’intéresser au sujet et à essayer des bagnoles. A vrai dire ce n’est pas entièrement nouveau puisque Presse-citron est certainement – sans fausse modestie – l’un des tous premiers médias geek non-automobiles à avoir parlé d’automobile, et ce dès ses débuts il y a 10 ans. Tout d’abord pour regretter que les constructeurs soient vraiment à la traine dans ce domaine puis pour se réjouir de la vitesse avec laquelle ils ont comblé leur retard, jusqu’à proposer aujourd’hui des innovations que l’on n’aurait même pas imaginées il y a seulement quelques années. J’ai pu constater que 2015 marquait une vraie étape où l’intégration des technologies digitales et de communication étaient en train de révolutionner notre rapport à l’automobile, que ce soit en termes de confort, d’ergonomie et bien sûr de sécurité. A tel point que ce sont aujourd’hui les géants du web et du digital qui semblent mener le bal, que ce soit Google avec sa voiture sans conducteur, Apple avec Apple CarPlay et ses projets secrets, Tesla et son model S, véritable ordinateur roulant, mais également des marques plus mainstream comme Ford (pionnier en la matière avec Sync disponible depuis 2007), Audi, Volvo, Infiniti ou d’autres. Si j’étais dans la prospective et non pas seulement dans le bilan, j’ajouterais qu’après avoir connecté la voiture à internet et à son conducteur, la prochaine grande étape sera celle qui consistera probablement à connecter les voitures entre elles et à la route, mais nous aurons probablement l’occasion d’en reparler.

Sinon ce qui m’a marqué en 2015, c’est qu’il n’y a rien eu de… marquant : pas de nouveau réseau social qui chamboule tout, pas de nouveau Twitter, pas de nouveau Facebook, et pas d’invention technologique qui redistribue complètement les cartes d’un secteur. Ah si, l’Apple Watch ? Non je déconne…

Retrouvez tous les articles d’Eric

En attendant 2016, toute l’équipe de Presse-citron vous souhaite d’excellentes et heureuses fêtes de fin d’année !

Image d’illustration : Bustle sur Instagram


Nos dernières vidéos

2 commentaires

  1. Pingback: Google Cast veut s'inviter dans toutes les TV | Presse-Citron

  2. Vincent Leblanc on

    Bonjour Eric,
    Concernant le moteur de recherche Qwant et Chromecast, il y a un problème: la clé Chromecast est couplée à Google, donc on doit renoncer aux autres moteur de recherche. Aurais-tu une solution? Merci

Répondre