Suivez-nous

Tech

Quand la Chine commence à surveiller ses enfants…

La Chine passe une nouvelle étape dans le domaine de la surveillance avec une montre connectée pour les enfants.

Il y a

le

© Unplash

On en a déjà parlé par le passé. La Chine n’hésite plus à déployer tout un arsenal de surveillance électronique qui touche tous les secteurs de la société. Récemment, c’est ainsi une technologie de reconnaissance faciale pour les chiens qui était développée, mais cela permet aussi de retrouver  un délinquant dans un concert de plusieurs dizaines de milliers de personnes ou garder un œil attentif sur la population de pandas. Bref, il y en a pour tous les goûts. Les enfants n’étaient déjà pas épargnés, dans certaines écoles, avec un système de surveillance. Le pays passe toutefois un nouveau cap avec une montre.

Une montre connectée pour surveiller

De quoi parle-t-on exactement ? D’une montre connectée qui va être distribuée à 17 000 enfants. Elles incluent une puce développée par BeiDou, un système de navigation par satellite chinois.

Ce gadget concerne pour l’instant les élèves de 60 écoles primaires de Canton. Baptisé « Safe Campus Smartwatches », il envoie en temps réel leur localisation à leurs parents qui peuvent aussi leur téléphoner n’importe quand.

Selon le gouvernement de la Chine, l’objectif est d’aider les parents à assurer la sécurité des enfants, sur une base qui est celle du volontariat à l’heure actuelle. Le système devrait bientôt être amplifié afin de pouvoir être proposé aux personnes âgées.

Dans d’autres écoles en fin d’année dernière, c’est un uniforme connecté, doté de puces électroniques qui était testé. Il permettait de déclencher une alarme si l’enfant n’allait pas en cours ou… s’il s’endormait en classe. Une attention qui peut aussi être mise à l’épreuve dans d’autres écoles avec la reconnaissance faciale. Les enseignants sont alors avertis en temps réel si leurs élèves sont distraits. Dans tous les cas, la Chine, ne semble pas vouloir ralentir sur le contrôle des enfants… Coûte que coûte.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

5 Commentaires

5 Commentaires

  1. wayan

    26 juillet 2019 at 9 h 09 min

    en quoi cela diffère-t’il de la surveillance par nos smartphone? la chine le communique juste ouvertement.

    • Stef06

      26 juillet 2019 at 13 h 57 min

      On paye volontairement pour être surveillé par les GAFA, le refus de la surveillance par l’état est sanctionable ?

  2. ThinkpadL440

    26 juillet 2019 at 10 h 20 min

    Il devrait plutôt en distribuer à tout le monde, comme ça, on pourrait savoir un temps réel, où est qui. Pour la protection des personnes il y a pas mieux.
    Dommage de ce limiter aux enfants ou aux personnes âgées.

    • jojo

      26 juillet 2019 at 11 h 40 min

      C’est du sarcasme ?

  3. IOZA

    26 juillet 2019 at 13 h 56 min

    Ce système existe déjà aux Etats-Unis, où il est utilisé avant tout pour des raisons financières (limiter l’absentéisme pour obtenir des subventions) et ne dispose généralement pas de fonctions pour assurer la sécurité des élèves comme c’est le cas ici (détection si l’élève s’approche trop près d’un cours d’eau).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests