Suivez-nous

Tech

Sonos annonce le licenciement de 12% de ses effectifs

Sonos se sépare de 12% de son personnel et ferme un magasin aux USA à cause du coronavirus.

Il y a

  

le

 
sonos attaque google
© Unsplash / Michał Borowczyk

Certaines sociétés ont été impactées par le coronavirus dès le confinement de certains pays, à l’exemple des opérateurs de trottinettes électriques qui n’ont pas eu d’autres choix que de suspendre leur service respectif —et de prendre des mesures. Pour d’autres, les décisions conséquentes à cette situation sanitaire inédite se prennent maintenant.

Sonos est loin d’être le seul concerné

C’est le cas de Sonos, une société américaine connue pour ses enceintes audio haut de gamme. L’entreprise a annoncé qu’elle était dans l’obligation de se séparer de 12% de ses employés, sans préciser plus en détail le nombre de personnes concernées par cette décision. Sans prendre en compte les licenciements, elle compterait environ 1 450 employés, ce qui veut dire que 175 d’entre eux seraient concernés par cette récente décision. La société évoque des primes de départ et un accompagnement de carrière pour les personnes licenciées.

Le PDG de Sonos, Patrick Spence, a confirmé la nouvelle : « Lorsque la pandémie a frappé, nous avons pris des mesures immédiates pour revoir nos investissements pour l’année et avons fait des changements pour réduire les dépenses de fonctionnement et préserver les liquidités. La pandémie et les impacts économiques qui en ont résulté nous ont obligés à faire des choix difficiles, notamment la réduction de notre personnel et la fermeture de certains de nos petits bureaux et de notre vitrine à New York. Ces changements sont nécessaires pour que nous puissions sortir de cette période prêts à profiter des opportunités que nous voyons dans l’avenir ». Six bureaux sont vraisemblablement concernés.

Outre ces licenciements, le conseil d’administration de Sonos a approuvé la baisse de 20% du salaire de base de son PDG Patrick Spence, une décision qui sera appliquée de juillet à décembre. Les autres cadres renoncent également à une partie de leur salaire jusqu’à fin septembre, tandis que tous les membres du conseil renoncent à leur rémunération annuelle en espèce.

Le mois dernier, Sonos écrivait dans sa lettre aux actionnaires qu’il faisait état d’une baisse de 17% sur le trimestre par rapport à la même période l’année précédente.

Sonos est loin d’être la seule société du secteur des technologies a avoir été fortement impactée par la pandémie de coronavirus. Du côté des sociétés de VTC, Lyft a du se séparer de 1 000 employés tandis qu’Uber a annoncé que les licenciements pourraient concerner jusqu’à 6 700 personnes. Les décisions sont similaires chez Airbnb —qui a indiqué que 25% de ses équipes pourraient être licenciées.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests