Suivez-nous

Auto-Moto

Super Bowl : l’offensive électrique

Cette nuit c’était Superbowl aux USA. Parmi les nombreux spots publicitaires payés à prix d’or, quatre publicités pour des voitures électriques. Les temps changent !

Il y a

  

le

 

Par

 

Super Bowl : l’offensive électrique !

Posted by Presse-citron on Monday, February 3, 2020

 

Signe des temps ? Alors que la part du parc de voitures électriques aux USA n’est que de 2% (environ équivalente à celle de la France) et que la publicité pour les VE n’a représenté que 0,3% du total de l’investissement publicitaire du secteur automobile, les réclames pour des voitures électriques ont débarqué en masse lors de l’édition 2020 du Super Bowl.

Il faut dire que quand une marque (ou un homme politique…) veut toucher directement et massivement le très grand public, rien ne vaut un petit spot au cœur de cet évènement unique au monde, auquel le non-américain moyen ne comprend pas grand chose, ne serait-ce que par sa durée (4 heures !), les règles du jeu, et sa date (une finale sportive de championnat fin janvier, WTF ?).

>> Retrouvez-moi sur Citronium, ma newsletter personnelle de veille hebdomadaire sur l’innovation

Pour les américains, en revanche, et surtout les marques qui courtisent leur porte-monnaie, c’est une opportunité de visibilité exceptionnelle. Les chiffres sont là pour le démontrer, et ils ne cessent de progresser. Jugez plutôt :

  • Pour l’édition 2020, les organisateurs comptaient sur au moins 110 millions de téléspectateurs rien qu’aux Etats-Unis, soit un tiers de la population américaine, et 160 millions à travers le monde.
  • La rencontre a été retransmise en direct dans environ 180 pays dans le monde, et commentée en 25 langues.
  • les 30 secondes de publicité ont été proposées contre 5,2 millions de dollars, soit 4,68 millions d’euros, avec une inflation de 250 000 dollars par rapport à l’édition précédente.

On est donc dans davantage dans le tapis de bombes que dans la frappe chirurgicale, ce qui explique que même des constructeurs premium comme Audi ou Porsche, qui proposent des voitures électriques à des tarifs situés entre 80.000 et plus de 200.000 dollars, aient aussi acheté un slot pour diffuser leur spot.

Au total, ce sont pas moins de quatre publicités pour des VE qui ont été diffusées en direct lors de ce Super Bowl : une pour la nouvelle Audi e-tron Sportback (que nous essaierons fin mars prochain en Allemagne), une pour la Ford Mustang Mach-E (mais pas pour les USA, magie de la segmentation des audiences et des diffusions), une pour le nouveau Hummer électrique (!) et enfin, la plus remarquée, applaudie et déjà culte, dans un petit film intitulé « The Heist » (le braquage), celle pour la Porsche Taycan, déjà vue 15 millions de fois juste sur YouTube au moment où est écrit cet article.

Pourquoi c’est important ? Parce qu’en s’exhibant lors d’une manifestation aussi populaire et en occupant 50% de l’espace publicitaire automobile, les constructeurs – parfois un peu schizophrènes entre leur production de voitures thermiques et leur message écolo – envoient clairement un message consistant à dire que l’électrique est l’avenir. Mieux, ils font évoluer leur discours avec des pubs mettant en scène des voitures sexy et performantes, silencieuses et « propres ».

Reste un constructeur, qui n’a jamais fait de pub, ni au Super Bowl, ni ailleurs, et qui rafle 50% des ventes de voitures électriques. Nous vous laissons deviner de qui il s’agit. Indice : son patron fabrique aussi des fusées.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests