Suivez-nous

Crypto-monnaies

Sur Revolut, les clients deviennent « légalement » titulaires de Bitcoin

A partir du 27 juillet prochain, les détenteurs de crypto-monnaies sur l’application Revolut en deviendront les propriétaires « légaux ».

Il y a

  

le

 
Revolut crypto-monnaie
© Revolut

La semaine dernière, Revolut a dévoilé une série d’ajustements – plus ou moins bénéfiques pour sa communauté. Aujourd’hui, la néo-banque britannique en rajoute une couche avec une nouvelle qui devrait réjouir les amateurs de crypto-monnaies.

C’est par l’intermédiaire d’un e-mail à tous ses membres actifs dans les crypto-monnaies qu’elle leur a annoncé qu’ils deviendront les propriétaires légaux de ces actifs virtuels à compter du 27 juillet prochain. En revanche, « effectuer de paiements par carte en utilisant les crypto-monnaies » ne sera plus possible.

Sur l’application mobile de Revolut, rien ne changera. Juridiquement, la fintech ne sera cependant plus le titulaire légal des crypto-monnaies détenues par ses utilisateurs. Pour les opérations, elle « agira en tant qu’agent désigné, détiendra vos crypto-monnaies et effectuera des transactions en votre nom ».

Plusieurs questions en suspens

Jusqu’à présent, la communauté active dans les crypto-monnaies était assez réticente à l’offre de Revolut, notamment du fait qu’il ne soit pas possible de transférer ses devises électroniques en dehors de l’application.

Malgré le fait qu’utilisateur devienne désormais le titulaire légal de ses crypto-monnaies, il n’est pas dit explicitement s’il pourra transférer ses avoirs vers un portefeuille externe. Il semble que Revolut conservera toujours la clé privée, ce qui empêchera ses utilisateurs de réellement contrôler leurs crypto-monnaies. Interrogée sur les réseaux sociaux sur le sujet, Revolut s’est montré évasif :

Dans la réalité, il semblerait que cet ajustement soit donc purement « juridique » et que cela ne change pas grand chose pour les utilisateurs. La communauté n’a pas manqué de s’en moquer sur les réseaux sociaux, pointant du doigt aussi les commissions jugées excessives sur les transactions en crypto-monnaies.

Les titulaires de comptes gratuits doivent payer 2,5% de frais pendant que les clients payants (Premium ou Metal) sont prélevés de 1,5% de commission à chaque transaction impliquant des crypto-monnaies. A titre de comparaison, la plateforme d’échange de crypto-monnaies britannique Bitstamp prélève au maximum 0,5% par transaction – avec une baisse dégressive du taux en fonction des volumes.

Revolut n’a toutefois pas la même ambition qu’un Bitstamp puisque la néo-banque veut simplement offrir la possibilité au plus grand nombre d’avoir une « exposition aux mouvements de prix ». Pour ce faire, elle a mis en place dès 2017 un espace sur lequel ses utilisateurs peuvent acheter et vendre du Bitcoin, du Ripple, du Bitcoin Cash, du Litecoin et de l’Ethereum.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *