Test : Cellularline Easysmart HR, un bracelet connecté un peu léger

Presse-citron a testé la nouvelle montre/bracelet connecté dévoilé par Cellularline, l’Easysmart HR.

Présentation

La marque italienne Cellularline nous a proposé de découvrir son tout nouveau bracelet connecté, le Easysmart HR. Spécialisée dans les accessoires, Cellularline est également présente dans le monde de l’audio avec ses casques et enceintes connectés.

Avec le Easysmart HR, elle souhaite élargir sa gamme de trackers d’activité, tout en restant dans l’univers de l’entrée de gamme puisqu’il est proposé au prix de 99,99 euros. À mi-chemin entre la montre de sport et le tracker d’activité, l’Easysmart HR se veut « sport et chic », mais a-t-il les moyens de compter dans le paysage des montres et bracelets connectés ?

On a testé le Cellularline Easysmart HR.

Design

Proposé dans une jolie boite, Cellularline a soigné le packaging de son dernier bracelet connecté et nous présente ses principales caractéristiques et fonctionnalités.

L’Easysmart HR est équipé d’un petit écran LCD de 1,3 pouce, d’une batterie avec une autonomie annoncée de 5 jours. Il est certifié IP56 et peut donc résister à l’eau et à la sueur tandis que son bracelet est lavable et détachable.

Plutôt séduisante sur le papier, l’Easysmart HR l’est bien moins en réalité. Le bracelet connecté de Cellularline prend l’allure d’une montre très basique et à l’aspect cheap. Si cela passe pour le côté sport avec son look noir, on n’est pas vraiment sur un produit « chic ». En contrepartie, on a une montre plutôt légère et discrète grâce à sa petite taille.

On retrouve un bouton physique sur la gauche de la montre et trois boutons sur la droite.

À l’arrière, 4 connecteurs sont là pour permettre de recharger l’Easysmart HR et le capteur optique qui s’occupe de récupérer les informations concernant la fréquence cardiaque.

Concernant l’écran, il n’est pas très lumineux et se contente d’offrir quelques informations de base ainsi que l’heure.

Par défaut, l’écran nous affiche l’heure avec un « effet Matrix », un choix surprenant pour un appareil de ce type.

Les autres boutons nous permettent d’afficher d’autres écrans qui donnent des infos sur la fréquence cardiaque et le nombre de pas effectué. Le bouton du milieu nous permet pour sa part d’accéder un mode « Activité ».

La prise en main est simple, mais on doit bien dire qu’on reste un peu sur notre faim. On espère que l’application viendra nous séduire davantage.

L’application

Pour notre test, nous avons testé l’application sous Android. Le bracelet faisant également office de montre connectée, l’application easysmart HR demande de nombreux accès. Il faut ensuite paramétrer l’application en indiquant son numéro de téléphone ou par email.

La configuration et la reconnaissance de la montre se font très facilement, ce qui est plutôt agréable. L’application est elle aussi intuitive, facile à prendre en main et donne facilement accès aux informations récoltées par la montre.

On retrouve trois onglets principaux avec tout d’abord l’objectif d’activité. Celui-ci collecte le nombre de pas effectués dans la journée et donne des indications sur la distance parcourue, les calories brûlées ainsi que le type d’activité et la durée de l’activité ou de l’entrainement.

L’objectif fixé est paramétrable et l’application tient compte de vos informations personnelles (sexe, taille, poids, âge). Enfin, on peut suivre l’évolution sur une journée, mais aussi sur une semaine et par mois.

Le second onglet s’intéresse au rythme cardiaque. Baptisé moniteur de fréquence, il récolte notre rythme cardiaque à intervalle régulier et propose différentes moyennes (moyenne du rythme cardiaque, moyenne au repos, maximum…). Il est possible de paramétrer une plage horaire pour faire fonctionner le moniteur de fréquence cardiaque ainsi que l’intervalle désiré entre les mesures, de 15 minutes à 2 heures. Concernant les données récoltées, elles nous ont parus légèrement surévaluées.

Enfin, la dernière partie s’intéresse au sommeil et à la qualité du sommeil. L’application nous permet notamment de connaitre les différentes phases de sommeil.

Concernant le volet montre connecté, L’Easysmart HR se connecte à notre smartphone et affiche les appels entrant ainsi que les messages (SMS, notifications de vos réseaux sociaux, WhatsApp, emails, etc.), une synchronisation avec l’agenda personnel est également évoquée. Lors de notre test, les appels ont bien été transmis à la montre, mais nous n’avons cependant pas pu afficher les autres notifications. Le fait d’être sous Android 8.0 Oreo était peut-être une cause à ce problème et on espère que le fabricant mettra rapidement à jour l’application.

Si l’expérience proposée par l’application est plutôt satisfaisante, elle souffre de problème de taille : la traduction. On se repère facilement au sein de l’application, mais la traduction laisse parfois à désirer (étape au lieu de pas, « anti-perdu », désemparer au lieu de déconnecter).

Le bracelet Easysmart HR

Au quotidien, la montre/tracker n’est pas désagréable à utiliser. On appréciera sa légèreté et sa discrétion au poignet, elle se fait rapidement oublier. Lors d’une activité plus intense, elle ne tient pas trop chaud grâce à son bracelet en silicone et le fait de pouvoir très facilement enlever les bracelets pour les nettoyer est un gros plus.

La présence de l’écran et de boutons est également intéressante pour faire un rapide suivi pendant l’effort, l’utilisation est plus simple que via une surface tactile.

Bien que basiques, les fonctions de vibrations pour nous prévenir d’un appel ou notification sont appréciables. Et si vous ne faites pas assez d’activité, la montre viendra vous rappeler à l’ordre.

L’autonomie

C’est sans doute le gros point fort de ce bracelet connecté, Cellularline annonce une autonomie de 5 jours et le contrat est largement rempli. En fonction de son utilisation, on peut même espérer atteindre la semaine d’utilisation.

Conclusion

Bilan mitigé pour le nouveau bracelet connecté dévoilé par Cellularline. L’Easysmart HR se présente sous les traits d’une montre connectée à l’aspect classique et cheap. L’application qui l’accompagne est plutôt intéressante même si on regrettera les quelques traductions approximatives.

Basique au niveau des prestations proposées, on appréciera la facilité d’utilisation et l’autonomie. Discrète et légère au poignet, elle se fait facilement oublier au quotidien et lors des entraînements. Elle pourra séduire ceux qui recherchent une très grande simplicité dans l’approche et l’utilisation.

Outre l’aspect bracelet connecté, Cellularline a décidé d’intégrer quelques fonctions qui rapprochent l’Easysmart HR d’une montre connectée. Ce petit plus est intéressant, mais on reste très loin de l’expérience proposée par une véritable montre connectée.

Proposé à 99,99 euros, l’Easysmart HR (et son côté hybride) aura sans doute du mal à convaincre. Le secteur est très concurrentiel et l’on trouve de nombreux bracelets connectés qui se contentent de la fonction tracker mais qui le font tout aussi bien et pour un prix moins élevé. En face, les montres connectées proposent une expérience différente et intègrent bien plus d’applications.

Le Cellularline Easysmart HR est proposé au prix de 99,99 euros (les produits Cellularline sont disponibles chez Amazon, la FNAC, Carrefour, certains Leclerc, etc.)

J’aime

  • l’autonomie
  • la facilité d’utilisation
  • la légèreté de la montre/bracelet
  • l’application basique, mais complète
  • design rétro…

J’aime moins

  • …mais aspect cheap
  • prix un peu élevé
  • les traductions approximatives
  • l’écran
  • quelques bugs (absence de notifications, application qui plante…)


Nos dernières vidéos

Répondre