Connect with us

Crypto-monnaies

Sur Twitter, un compte officiel de Google victime d’une arnaque à la crypto

Après avoir piraté le compte officiel de G Suite, les escrocs ont tenté de convaincre les utilisateurs de leur envoyer des Bitcoins pour participer à un (faux) tirage au sort.

Il y a

le

arnaque Bitcoin Twitter
© Pxhere / Mohamed Hassan

Les arnaques aux crypto-monnaies sont multiples et peuvent prendre bien des formes. Néanmoins, il semblerait que le vol d’usurpation sur Twitter soit un moyen particulièrement apprécié par les escrocs depuis quelques mois. Dans la majorité des cas, les pirates s’attaquent directement à des comptes très suivis ou font le choix de créer un faux compte au nom d’une personnalité. Elon Musk a été particulièrement ciblé par une pratique que Twitter a toujours du mal à endiguer malgré la prise de plusieurs mesures.

Quand le compte de G Suite fait la promotion d’une arnaque au Bitcoin

Concernant le dernier cas, les auteurs de l’arnaque se sont tournés vers la première option en piratant directement le compte officiel (et certifié) G Suite de Google. Dans l’après-midi, un tweet douteux évoquait donc le « plus grand ‘crypto-cadeau’ au monde », auquel il était possible d’accéder en envoyant de l’argent. Le tweet évoquait un tirage au sort auquel les internautes pouvaient participer après s’être délestés de quelques-uns de leurs Bitcoins. Néanmoins, aucun tirage au sort pour gagner un tel cadeau n’existait réellement et certains utilisateurs ont pu prendre une capture d’écran du tweet avant qu’il ne soit supprimé.

Un porte-parole de Google a confié à Business Insider : « Ce matin, un tweet promu non autorisé a été partagé à partir du compte G Suite […] Nous avons supprimé le tweet et nous enquêtons sur Twitter ». Le réseau social a indiqué qu’il continuerait à suivre la situation « de près ».

> Lire aussi :  Le millionnaire du Bitcoin Jeffrey Berns veut construire une smart city aux USA

Néanmoins, Twitter semble avoir encore du mal à lutter contre ce type de pratiques. Concernant le cas Elon Musk, la plateforme empêche désormais les utilisateurs de modifier leur pseudonyme pour choisir celui du milliardaire, mais cela ne fait pas tout. En effet, certains ont détourné l’interdiction de Twitter en changeant un caractère dans leur pseudonyme afin que les internautes y lisent toujours le nom de l’entrepreneur s’ils ne regardent pas en détail. D’autres ont pris l’habitude de poster des messages directement dans les commentaires des tweets du milliardaire plutôt que de se faire passer pour lui. De fait, l’utilisateur est renvoyé vers l’arnaque en pensant qu’Elon Musk adhère à ce qui est dit.

De nombreux comptes rajoutent la mention « Not Giving Away ETH » à leur biographie pour manifester contre ces escroqueries qui s’avèrent parfois très lucratives pour les pirates. C’est le cas du fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, qui est aussi l’une des victimes préférées des pirates.

En septembre dernier, c’est le compte Twitter officiel du Pape qui a été piraté pour solliciter des dons en crypto-monnaies. La démarche a été légèrement différente puisque les hackers ont créé des comptes similaires à celui du Pape, plutôt que de pirater l’original, et se sont contentés de gagner un maximum de visibilité dans les réponses associées aux tweets. Derrière, toujours la promotion de ces fameux « Free Giveaway ».

> Lire aussi :  Le Bitcoin est la "mère de toutes les arnaques", selon Roubini

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests