Connect with us

Auto-Moto

Uber va contraindre ses chauffeurs anglais à rouler en électrique

À Londres, la compagnie de VTC a indiqué qu’elle souhaitait que toutes les voitures présentes sur sa plateforme soient électriques d’ici moins de sept ans. Pour se faire, elle aidera les chauffeurs à changer des véhicules en augmentant légèrement ses tarifs.

Il y a

le

Uber électrique Londres
© Uber

Dans un récent communiqué, la compagnie de VTC a révélé le lancement du plan « Air pur », un projet destiné à aider les chauffeurs londoniens à passer aux véhicules électriques. De fait, il est prévu que toutes les voitures présentes sur la plateforme d’Uber à Londres soient électriques d’ici l’année 2025. Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, déclare voir cette initiative comme « un investissement à long terme dans l’avenir de Londres ».

Un premier pas d’Uber vers la mobilité douce

Néanmoins, les conducteurs devront financer leurs prochains véhicules. Pour se faire, Uber prévoit cependant d’aider ses chauffeurs en mettant en place une petite taxe verte que les clients devront payer dès l’année 2019. De fait, un budget de 260 millions de dollars sera alloué à cette initiative dès l’année 2021, si bien que 20 000 conducteurs recevront de l’argent cette même année. Le montant des aides devrait être de 1500 livres sterling par chauffeur et par an. À titre d’indication, près de 40 000 chauffeurs sont présents dans la ville de Big Ben.

> Lire aussi :  La SNCF nous fait voyager dans l'espace avec sa nouvelle marque !nOui

Dara Khosrowshahi précise également que ce plan fait partie d’un plus large projet : « Au fil du temps, notre objectif est d’aider les gens à remplacer leur voiture par leur téléphone en leur offrant une gamme d’options de mobilité – voitures, vélos, scooters ou transports publics – le tout dans l’application Uber ». En effet, la compagnie de VTC prévoit de faire débarquer plusieurs nouveaux moyens de transport axés autour de la mobilité douce. La compagnie a effectivement racheté Jump Bikes, une jeune pousse tournée vers le vélo électrique et s’est associé aux trottinettes en libre-service Lime. L’arrivée des vélos Jump en Europe devrait être imminente. Pour rappel, le PDG avait confirmé la volonté d’Uber de se tourner vers ces moyens de transport il y a quelques mois.

Néanmoins, beaucoup de chauffeurs installés à Londres risquent d’avoir des difficultés à se payer leur propre véhicule électrique, malgré le budget alloué au projet. Reste à avoir comment Uber aidera ces deniers à concrétiser son projet tout en luttant contre ceux qui s’y opposent.

> Lire aussi :  Un nouvel acteur majeur pour concurrencer Lime

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests