Suivez-nous

Réseaux sociaux

Avec cette campagne, Facebook veut convaincre 4 millions d’Américains d’aller voter

L’entreprise va employer les grands moyens pour promouvoir la participation électorale.

Il y a

  

le

 
élections amazon
© Unsplash / Element5 Digital

Cela fait plusieurs années que le scandale Cambridge Analytica a éclaté mais il est toujours bien présent dans les esprits. Cette fuite de données massive aurait notamment permis à plusieurs hommes politiques, dont la campagne de Donald Trump, d’effectuer des campagnes publicitaires micro-ciblées. Il est difficile d’en mesurer l’impact réel mais cela a peut-être bien joué un rôle dans son accession à la Maison Blanche.

Depuis, Facebook tente d’améliorer son image et lutte de manière assez ferme contre les campagnes de désinformation. Pour autant, son attitude reste assez critiquée en matière de publicité politique. L’entreprise se refuse en effet à les censurer, y compris si elles contiennent de fausses informations. Devant le tollé suscité, la firme a tout de même fini par prendre des mesures plus énergiques. Les pubs de médias d’état sont désormais étiquetées et les utilisateurs peuvent par ailleurs décider de ne plus recevoir de publicités politiques. Enfin, cette semaine, le réseau social a supprimé plus de 88 annonces publiées par l’équipe de campagne de Donald Trump.

Une réponse aux critiques du public et des employés

Facebook vient aussi de lancer une vaste campagne d’information sur sa plateforme et sur Instagram visant à ce que 4 millions d’Américains s’inscrivent sur les listes électorales pour les élections de novembre.

Dans une tribune adressée au quotidien USA Today, Mark Zuckerberg a précisé les raisons de cette mobilisation : « Cela allait déjà être une campagne houleuse, et c’était avant la pandémie – et avant le meurtre de George Floyd qui nous a une nouvelle fois forcé à affronter la douloureuse réalité du racisme systémique en Amérique. Les gens veulent peser sur les décisions, et dans une démocratie, la manière ultime de le faire est de voter. »

Concrètement, les utilisateurs américains des deux réseaux sociaux auront donc accès à un nouveau centre d’information sur le sujet. Ils seront remplis de précieux conseils émanant des autorités électorales locales sur la manière de prendre part au vote.

Pour Mark Zuckerberg, cette campagne est aussi un moyen de répondre à la pression du public et de ses propres employés. Bon nombre d’entre eux n’ont pas vraiment apprécié ses propos concernant la décision de Twitter de censurer des tweets de Donald Trump. Le fondateur de Facebook avait notamment déclaré que sa compagnie « ne devrait pas être l’arbitre de la vérité de tout ce que les gens disent en ligne« .

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,5 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    21 juin 2020 at 12 h 15 min

    Citation : « cette semaine, le réseau social a supprimé plus de 88 annonces publiées par l’équipe de campagne de Donald Trump. »

    Et combien d’annonces supprimées pour le camp Démocrate ?

    A mon avis, ils veulent simplement couper toute communication venant de Donald Trump… mais laisser libre court à ceux qui attaquent Trump. (Là personne ne rouspète dans l’équipe de Facebook).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests