Suivez-nous

Auto-Moto

Voiture électrique : les deux erreurs des constructeurs

Les constructeurs automobiles qui se lancent sur la marché de l’électrique souffrent-ils du « syndrome Tesla » ?

Il y a

  

le

 

Par

Voiture électrique : les constructeurs font-ils fausse route ?

Viser le haut de gamme, la bonne stragégie ?

Publiée par Presse-citron sur Jeudi 21 novembre 2019

Le marché encore marginal de la voiture électrique évolue depuis quelques mois extrêmement rapidement. A tel point que l’on peut prédire un paysage totalement différent fin 2020 de celui qui prévaut fin 2019. Les mentalités changent, tant du côté des industriels que des consommateurs, les nouveautés commencent à déferler, toutes plus attrayantes les unes que les autres et les réseaux de charge se développent à marche forcée, même s’il reste encore beaucoup de travail de ce point de vue.

Bref, tout sur le papier laisse croire à un commencement de parfait alignement des planètes pour une vraie éclosion pour le début de la prochaine décennie.

Mais dans la réalité, c’est quelque peu différent. Car il subsiste encore un décalage entre ce que semblent être les attentes des clients potentiels de l’électrique et ce que proposent les constructeurs.

Un positionnement « premium » qui ne pourra pas durer

A l’occasion des derniers lancements ou annonces de nouveautés électriques, j’ai été frappé de voir à quel point le curseur prix avait une tendance à se fixer vers le haut et la perception banalisée que nous finissions par en avoir. Ce fut le cas notamment lors du dévoilement de la Ford Mustang Mach-E à Los Angeles et Oslo. Lorsque Ford nous a transmis les prix de la Mustang Mach-E avant la présentation sur place, entre 48 990 et 69 500 euros selon le modèle et la version, nombre de journalistes présents étaient d’accord pour dire que Ford avait visé juste avec des tarifs « bas » ou en tout cas « raisonnables ».

Or, non, une voiture dont le prix commence à 48 990 euros n’est absolument pas une voiture « pas chère », et encore moins la voiture de monsieur tout le monde. On est même déjà dans les prix du luxe ou en tout cas du premium, incarnés généralement par Audi et consorts.

D’où provient cette distorsion de la perception du prix ? Certes, les voitures électriques subissent un coût fixe important avec les batteries, encore chères, et du coup les constructeurs se positionnent en premier lieu sur le haut de gamme pour tenter de sauvegarder leurs marges. Quand les batteries coûtent entre 10 000 et plus de 20 000 euros, mieux vaut vendre une voiture plus chère, et donc justifier le tarif par des indices visibles identifiés comme haut de gamme. Il y a aussi le coût des plateformes de construction, qu’il va falloir amortir. Mais les voiture électriques sont aussi moins chères à produire, du fait d’une moindre complexité mécanique et d’un nombre de pièces à assembler moins important. Au-delà des chiffres, on peut se demander aussi si les constructeurs ne sont pas encore éblouis (ou traumatisés) par la comète Tesla, qui a mis des paillettes dans leur vie en faisant briller dans leurs yeux l’espoir fou de vendre des voitures entre 50 000 et 100 000 euros au premier venu.

Cela risque de ne pas se passer exactement comme cela. Certes une Tesla Model 3 ou une Mustang Mach-E aux alentours de 50 000 euros peuvent vraiment faire rêver et inciter à faire un peu saigner son porte-monnaie, mais cela ne concernera qu’une partie infime de la population, qui attend toujours une voiture électrique à un prix inférieur à 25 000 euros avec une autonomie réelle de plus de 300 km et quatre grandes et vraies places.

Une course stérile à la surpuissance

Autre erreur des marques qui se lancent sur le marché de l’électrique, la course à la puissance. Probablement encore sous le choc des performances ahurissantes des Tesla Model S et Model 3 dans leur version Performance, la plupart des constructeurs communiquent beaucoup sur les capacités d’accélération de leurs voitures électriques. Soit, cela peut intéresser quelques mordus trop heureux de déposer tranquillement une Ferrari récente au premier feu rouge. Mais certains sont partis dans un délire total en annonçant des voitures qui atteignent… 2000 chevaux. Avec l’électrique il n’y a plus de limite à la puissance et au couple, mais il demeure une limite physique qui est celle que peuvent encaisser trains roulants et pneumatiques. Une voiture peut faire 1000, 2000 ou 3000 chevaux, non seulement cela n’a aucun sens, mais elle aura à quelques centièmes près la même accélération sur 400 mètres. Et surtout, tout le monde s’en fout. Une Tesla ou une Porsche Taycan de 700 chevaux suffisent largement au bonheur des plus accros aux sensations, mais le consommateur moyen se contentera largement de la moitié, voire moins, sachant que sa voiture thermique actuelle dépasse déjà rarement les 150 chevaux, et préférera de loin qu’on lui parle d’autonomie, de vitesse de charge et de réseau de chargeurs.

Les constructeurs européens semblent sur la bonne voie, notamment Volkswagen avec son ID-3, mais ils devront surveiller leurs arrières car les chinois ont déjà un savoir-faire en matière de voiture électrique, et l’arrivée possible de Xiaomi sur ce marché devrait les motiver à accélérer.

29 Commentaires

29 Commentaires

  1. Asdepic

    21 novembre 2019 at 20 h 38 min

    Oui effectivement les 1000ch seront à peu près la limite plafond de verre, accouplé à une transmission vectorielle et quatres roues motrices et directrices, au delà se sera du pur délire.
    Le problème étant que TESLA, Porsche, Rimac, et NIO y sont déjà à cette limite, et ceci en à peine 3 ans de temps et pire meme dans les 4 cités….un seul est un constructeur historique.

    • Ced1024

      22 novembre 2019 at 6 h 23 min

      Je ne comprends pas cet article.
      Certe un véhicule électrique est simple dans sa conception en comparaison a un véhicule thermique.
      Mais cela n’efface pas le surcoût de la batterie d’environ 10000€.
      Les constructeurs ont proposé des petits véhicules tres simples, et légers largement subventionnés a coût de prime Bonus de l’état. (Ion c zero zoé…)
      Pour autant est-ce un succès ?
      Le surcoût sur un petit véhicule ainsi que la contrainte de charger rebute encore fortement les consommateurs.

      Enfin pour terminer il me semble que les constructeurs qui se lancent à marche forcée le font avec des petits véhicules.

      Comment peut-on dire qu’ils cherchent a imiter Tesla et gagner beaucoup d’argent alors que Tesla n’est pas rentable et que factuellement ce n’est pas vrai puisqu’ils proposent tous des petits véhicules…..

      • Philippe

        22 novembre 2019 at 13 h 17 min

        Tout d’abord, j’entends toujours parlé du surcout des batteries électriques, mais comment croire à la réalité des chiffres annonces ? Permettez moi de douter que le prix de revient d’une batterie électrique soit de 10000 euros. Si tel est le cas, il est économiquement impossible de vendre une voiture électrique à moins de 25000 euros et encore je prends le prix d’une Dacia plus 10000, donc à 25000 on ne pourrait sans doute pas gagner d’argent avec un modèle bas de gamme. Or tous les constructeurs vont devoir vendre beaucoup de voitures électriques pour respecter les normes européennes. Il sera intéressant de voir l’évolution des prix en 2020

        • Havoc

          23 novembre 2019 at 20 h 44 min

          Un élément de réponse: une batterie de vélo électrique coûte environ à son acheteur chez le commerçant chinois, 250 euros pour un demi kilowattheure de capacité (je prends volontairement des nombres simplifiés). Cela correspond à 500 euros/kWh, soit 25 000 euros les 50kWh.

          Bien sûr, il faut tenir compte des marges, mais on voit qu’on est dans le bon ordre de grandeur.

          • Pierre Lyon

            26 novembre 2019 at 9 h 06 min

            Cet article est à l’évidence payé par Audi Volkswagen pour faire passer incidieusement le message traditionnel sur leur supposée avancée technologique (qu’ils n’ont pas dans ce domaine)

        • Thomas

          26 novembre 2019 at 4 h 25 min

          Arrêtez votre baratin, les voiture electriques ne representent que 2% du marché français et moins de 1% à l’echelle mondiale, parler de « paysage totalement different fin 2020 » est un mensonge, les voitures electriques mettront des décennies avant de s’imposer malgrès le tapage médiatique.

          • jeronimo69

            27 novembre 2019 at 15 h 32 min

            Ça peut aller beaucoup plus vite que tu le penses, tout dépendra des progrès techniques des voitures du marché.
            Les ventes de Zoé sont très caractéristiques de ce qui est en train de se passer.
            Renault a vendu 50 000 Zoé entre son lancement en 2012 et début 2016, 50 000 entre 2016 et 2018 et 100 000 entre mars 2018 et aujourd’hui. Ils prévoient d’en vendre 100 000 sur la seule année 2020.
            Des chiffres qui s’explique facilement par les améliorations dont elle a bénéficié.
            Entre la Zoé de 2012 et celle d’aujourd’hui, la batterie est passée de 22 à 52kWh, le moteur de 88 à 135ch et les finitions et équipements se sont largement améliorés.

      • louisEV

        22 novembre 2019 at 18 h 49 min

        t as pas comprit que renault était dirigé par carlos ghosn depuis des années ??

        l arnaque sur le prix zoe est très simple :

        prends les clio thermique de base a 9900 euros
        tu retires le moteur thermique et tu remplaces par un moteur electrique qui est MOINS cher et PLUS puissant gain environ 1000e
        tu en es à 8900euros
        ensuite tu retires tout ce qui est equipement pour le thermique inutile dans une electrique tu echanges avec le systeme elec et sa batterie (prix de prod de tesla actuel 100$/kwh) donc pour une passable autonomie renault a prit pour la plus recente 60kwh qui coutent environ 5500 euros a produireau pire LG marge un peu son associé disons 7500euros batterie en pack de 60kwh
        donc ton vehicule de base bien mieux qu une thermique est complet pour 16400 euros..tu marges encore plus vu que y a que zoé en france aller 24000e et la tu te dis l eta allait jusqu à 10000e de prime aller +10000 et hop t as une zoé a 34000euros.

        c était pareil pour la premiere zoe avec baterie 22kw (150$/kwh a l epoque) soit 3300$ a l epoque environ 2875 euros a produire pour LG

  2. Sam

    21 novembre 2019 at 21 h 01 min

    Les nouvelles technologies ont toujours été imposées par le haut de gamme, la stratégie des constructeurs ne semble pas absurde d’autant qu’ils ont essuyé des échecs cuisants avec les entrées de gamme électriques (C zero, ion, Smart et dans une certaine mesure Zoé). Quant à la course a la super puissance elle semble marginale sur un marché européen largement concentré entre 100 et 200 chevaux.
    L’important semble surtout qu’une offre se construise et que chacun puisse apprécier les avantages (silence, agrément de conduite, faible coût d’usage) et inconvénients (autonomie, temps de recharge, prix) de cette alternative.

    • Patdpau

      22 novembre 2019 at 14 h 52 min

      Donc tu n’es pas proprio d’un appart en loc…
      Ce que tu dis c’est ecris dans les pubs…
      La réalité est autre.. tu tes fait avoir par les publicités… un peu trop naïf ?

      • Laurence YON

        23 novembre 2019 at 7 h 18 min

        tu veux parler d’investissement immobilier, acheter un appart pour le louer ?
        Je ne vois pas le rapport.
        Et de la pub ?

  3. bazaro

    21 novembre 2019 at 22 h 18 min

    Les entrées de gamme ne se vendent pas surtout parce qu’elles ne cassent pas 3 pattes à un canard.
    Et pour la charger chez soi la nuit, il faut installer un chargeur.
    Et pour installer un chargeur, il être propriétaire de son logement, on va pas faire ce genre de frais en locatif…
    Du coup il reste pas beaucoup de clients.

    • EVRevolution

      22 novembre 2019 at 11 h 03 min

      Informations fausses ou erronées, voilà pourquoi l’électrique peine à décoller en France…
      Il n’est pas obligatoire d’être propriétaire de son logement (je suppose que vous faites référence à un immeuble en co-propriété) pour faire installer une borne de recharge à domicile….cela s’appelle le « droit à la prise » et tout locataire peut en faire la demande express à son propriétaire si bien sûr la co-propriété en est équipée (projet à présenter en AG mais qui ne peut être refusé, encore une fois le « droit à la prise »…). Le coût de la recharge est bien entendu supporté par le locataire (souvent sur le principe d’un abonnement mensuel), ce qui semble logique, mais l’abonnement peut être arrêté à n’importe quel moment en cas de fin de bail de location. Et le fait qu’une borne soit déjà installée est même un avantage pour le propriétaire à la re-location de son logement, surtout dans les grandes villes. Dans quelques années ce sera un « must have ».

      • Patdpau

        22 novembre 2019 at 14 h 51 min

        Donc tu n’es pas proprio d’un appart en loc…
        Ce que tu dis c’est ecris dans les pubs…
        La réalité est autre.. tu tes fait avoir par les publicités… un peu trop naïf ?

        • EVRevolution

          22 novembre 2019 at 16 h 20 min

          Quelles pubs ?? Quel rapport avec le sujet ?
          C’est précisément parce que j’ai fait installer une borne à domicile en co-pro que je peux parler de mon expérience…
          A la différence de ton post, je ne parle pas pour rien dire…j’essaie de faire avancer les choses…

        • Simon

          27 novembre 2019 at 5 h 09 min

          Article très intéressant mais dommage pour les fautes

  4. Wirmish

    22 novembre 2019 at 5 h 07 min

    Si demain Tesla lançait une voiture électrique à 20,000€ ils n’auraient ni la capacité physique de produire assez de voitures pour répondre à la demande, ni la quantité de batteries nécessaire pour toutes ces voitures.

    Vous venez de comprendre pourquoi Tesla, et les autres, visent un marché plus lucratif.

    Lorsque la production de batterie aura doubler ou quadruplée, on verra le prix des voitures électriques baisser.

    • Leclercq

      25 novembre 2019 at 10 h 07 min

      Pourquoi Toyota n’a t’il pas besoin de batterie. Elle se recharge en roulant. Pouvez-vous m’expliquer. Merci.

      • Courtois

        25 novembre 2019 at 18 h 00 min

        Parce qu’ils changent en consommant de l’essence une très petite batterie qui peut faire 2kms

  5. Revolution

    22 novembre 2019 at 12 h 13 min

    Le jour où le Smic sera à 3000 euros et que les salaires français ressembleront au salaires suisse la les voitures électriques à 50 000 aurons du succès..mais en attendant une 206 icase a 3000 euros fera l afaire de beaucoup de monde..quant les gens ultra riche qui dirige se monde comprendrons certaine chose peut-être les gens seront moins con .en attendant je vais utiliser le meilleur moyens de locomotion j jamais inventer mes jambes .

    • francosuisse

      22 novembre 2019 at 18 h 42 min

      le smic en suisse dès 2018 était à 3250 euros…

      avec un cout de la vie plus chere les études démontrentqu un équivalent Francais on devrait avoir un smic a 2548 euros…

      mais on se fait arnaquer pour la 6 puissance mondiale ertre proche de 1100 euros net pour la plupart des salriés a temps plein c est une honte

      déjà en 2007 des politiques (plus souvent de gaucje mais aussi de droite pour relancer l economie réclamait le smic a 1700 euros net) en 2019 avec l inflation c est 1942 net qu il faut minimum
      et le chomage baissera de lui meme.
      je vie encore la précarité et il m est parfois plus couteux de faire des centaines de kilometres avec un vieux vehicule en bout de course plus l essence et frai de nourriture en exterieur, en interim parfois les journées n étant pas complètes je perds de l argent oui en fin de journée j ai travaillé pour payer a peine 3/4 de ce que çà m a couté…..
      il est temps de passer à 25e/heure brut tout simplement et 20e net
      combien de gens font des petites bricoles au « black » pour 30/35e de l heure et les pros bien pires 65/75e de l heure je parle genre pose de placo de carrelage peintures… alors évidemment y a plein de chomeurs qui bossent un peu comme çà aussi car ils n ont pas d autres alternatives.

      demandons un smic à 2000e ils fileront 75e de plus au mieux, il faut jouer leur jeu et reclamer un smic comme en suisse a 3250e pour qu ils finnissent par le mettre enfin à 1942e net en france

    • Laurence YON

      23 novembre 2019 at 7 h 25 min

      La revolution, comme en Russie, 100 millions de morts,
      la revolution comme au Zimbabwe, on y creve de faim, et de plein d’autres choses
      la Révolution comme en Iran, bon c’est exotique
      la révolution comme au Vénézuela, tout le monde veut se barrer,
      la révolution à Cuba, 50 ans de misere apres, cela change au rythme de l’escargot

      Vaut mieux pas laisser faire les Mélenchons, le risque est hallucinant… de se retrouver à poil sans chauffage, au régime dur, avec des longs discours… qui amusent qu’avant la revolution

  6. Vive la vie

    22 novembre 2019 at 17 h 19 min

    Les voitures électriques actuelles ne sont pas assez polyvalentes. La plus part n’autorisent pas de tracter une remorque. Comment replacer un Kangoo tractant une caravane de 650kg ou un semi-rigide de 5m ou pour un artisan un groupe de projection d’enduit de 500 kg sur remorque.
    OK pour un urbain/Sub urbain qui ne veut ou ne peut pas utiliser les transports en commun.
    Concepts à revoir : 150 à 200CV oui car le surpoids engendré par les batteries est monstrueux. Capacité de remorquage 800kg à 1T. 5 vraies places avec un grand coffre – Autonomie 500 km avec une remorque de 750kg. Bref de l’utile et du pratique.

  7. louis

    22 novembre 2019 at 18 h 33 min

    il faudra encore attendre Tesla le prochain produit à être dévoilé sera une voiture à 25000$ aux USA d ici 2 ans donc ensuite au prire en occasion on aura de quoi acquérir une Tesla pour 15000euros voir moins

    dès 2018 on pouvait trouver des model S avec 450/550000 km pour 24000euros environ, après j’y allait tous les jours sous 32000 euros çà ne restait pas une semaine avannt d etre vendu, beaucoup d import aussi sur lepark ing point fr…

  8. jean

    22 novembre 2019 at 18 h 35 min

    Pour info juste un rappel la vitesse est limitée à 30 50 70 80 110 ou 130 km h il faut arrêter ce délire a celui qui a la plus grosse et qui roule le plus vite .Il y a un marché pour des petites voitures électriques pas tros chères ni trop sophistiquées pour cela il faudrait favoriser le développement des nouvelles batteriesnouvelles tel que les sodium ion qui sont beaucoup moins cheres a fabriquer et qui ont moins d impactes sur la planete de plus les constructeurs restent figés sur les véhicules électriques que va t’il ce passer les soirs d hiver quand tout le monde sera rentré au bercail aura allumé son chauffage son four et les différentes machines et branché sa voiture électrique ce sera le black out nous avons frôlé la rupture electrique les années passées que va t’il se passer le pays a l arrêt .

    D autres énergies non polluantes existent, le bio etanole l’hydrogène le méthane et sûrement d autres pourquoi ne pas les développer de plus celles ci sont très simple a mettre en oeuvre avec les moteurs existant.

  9. Charly

    22 novembre 2019 at 18 h 51 min

    Cet article est un torchon, et cher Eric, vous n’avez aucune idée de ce dont vous parlez. Vous êtes un ignare de l’automobile. Ce qui n’est pas un crime en soi, mais écrire un article à ce sujet dans votre cas, ça, ça l’est.
    Vous avancez des hypothèses qui ne sont que les vôtres, et en parlez comme si c’était une vérité générale… sans jamais donner des chiffres.
    Vous n’avez strictement aucune connaissance du marché automobile, mais vous vous permettez d’en parler et de le juger. En tant que journaliste, vous devriez avoir honte.
    En tant que spécialiste du milieu, car c’est mon métier (l’automobile et le développement/lancement de nouveaux modèles sur le marché), je suis effaré par la bêtise et l’absence totale d’argument sur la TOTALITE de l’article. Un torchon, tel qu’on en voit presque plus.

    Point par point:
    – « Ce fut le cas notamment lors du dévoilement de la Ford Mustang Mach-E à Los Angeles et Oslo. »
    Ah, donc, déjà, voir une EV, ça permet de juger tout le marché. Intéressant. Quid des Renault Zoe, Peugeot e-208, Nissan Leaf?
    – « Or, non, une voiture dont le prix commence à 48 990 euros n’est absolument pas une voiture « pas chère », et encore moins la voiture de monsieur tout le monde. On est même déjà dans les prix du luxe ou en tout cas du premium, incarnés généralement par Audi et consorts. »
    Mais que racontez-vous… Si, moins de 50k€, pour un véhicule ELECTRIQUE, c’est taper dans le bas du panier. et « le luxe » à moins de 50.000€?! Mais de quoi parlez vous?! On est tout juste dans le haut du généraliste vu la taille du véhicule. Coco, on ne parle pas d’une petite citadine là.
    -« Mais les voiture électriques sont aussi moins chères à produire, du fait d’une moindre complexité mécanique et d’un nombre de pièces à assembler moins important. »
    Gné ?! Ok, vous avancez des théories, mais où sont les chiffres? C’est bien ce que je pensais, vous n’en avais aucun. Pour bosser dans le milieu, non, un VE est bien plus cher à produire qu’une voiture conventionnelle. Notamment à cause des batteries, dont… vous parlez vous même juste avant! Et ce n’est pas la simplicité (ça, c’est exacte) de la production du moteur électrique qui va faire que c’est moins cher. Mais bon sang, vous avez une idée du prix des composants d’un moteur électrique et les coûts de R&D faramineux qui doivent être absorbés?
    Dans une voiture conventionnelle, RIEN ne coute plus de 10.000€ unitaire. Petit rappel.
    Les rentabilités des véhicules électriques sont bien moindres, à date, que celle des autres voitures.

    -« mais cela ne concernera qu’une partie infime de la population, »
    Mais n’est ce pas pourtant logique…?
    C’est une partie infime de la population car une partie infime de la population est ACHETEUSE de VE. Car l’énorme majorité des clients d’EV, et c’est un fait qu’il vous était pourtant facile à vérifier, sont déjà propriétaire d’AU MOINS une autre voiture. Les clients d’EV sont des clients aisés. Tout comme les clients de toute sorte de grande innovation technologique. TOUTE les grandes innovations high tech ont commencées par le haut. La base même de votre réflexion est absurde!

    -« qui attend toujours une voiture électrique à un prix inférieur à 25 000 euros avec une autonomie réelle de plus de 300 km et quatre grandes et vraies places. »
    De un, elle existe. Zoe et e-208 le prouvent.
    Mais au delà de ça, c’est le modèle économique qui rend cette cible quasi impossible à atteindre, car, encore une fois, les EV sont horriblement chers à développer + produire. Ils sont bien peux rentables comparés aux autres véhicules.

    -« la plupart des constructeurs communiquent beaucoup sur les capacités d’accélération de leurs voitures électriques »
    Mais bon dieu… mais c’est parce que les clients en raffolent et en redemandent! Car ce qui impressionne TOUT LE MONDE dés qu’on démarre un EV, c’est son accélération, son couple immédiatement disponible. Les constructeurs ne font pas des choses que les clients ne demandent pas. Ce serait contre productif!

    -« Mais certains sont partis dans un délire total en annonçant des voitures qui atteignent… 2000 chevaux.  »
    Précisément. Certain. Le titre de l’article est « Les deux erreurs des constructeurs ». Donc ça y est, vous avez vu 2 articles sur UNE hyperbare de plus de 2000ch, et hop, tous les constructeurs, tous les mêmes. Zou. On écrit 2-3 paragraphes à ce sujet, emballé, c’est pesé, ça fera un article et je serai payé. Ciao bonsoir.
    Mon dieu…

    -« mais elle aura à quelques centièmes près la même accélération sur 400 mètres.  »
    Ah, donc vous mesurez la puissance d’une voiture uniquement sur son accélération au 400 mètres, en ligne droite?
    A ce titre, donc, une voiture de 200 ch et une autre de 500 ch, c’est grosso modo la même?
    Vous devez être une cible sacrément facile pour un vendeur de voiture.

    -« Et surtout, tout le monde s’en fout. Une Tesla ou une Porsche Taycan de 700 chevaux suffisent largement au bonheur des plus accros aux sensations, mais le consommateur moyen se contentera largement de la moitié,  »
    Clairement, si c’était nécessaire de le prouver, ici, on voit que vous n’avez aucune idée de comment fonctionne le marché automobile.
    Ce marché est un marché qui fonctionne au rêve, avec tout un imaginaire que les clients se font autour de ce secteur. Pour réussir dans ce secteur, il faut faire rêver. C’est ainsi. Prenez Tesla, qui a commencé avec son roadster aux perfs dingues. C’est CE ROADSTER qui leur a permis de réussir à vendre des Tesla S. C’est CES TESLA S qui ont réussi à faire vendre des Tesla 3. Pourquoi croyez vous que tous les constructeurs ou presque y vont de leurs modèles sportifs ou compétitions auto?
    Car, au contraire, personne ne s’en fout, et tout le monde est influencé par ça.
    Pas vous, ça, on l’avait compris. Car l’auto, ça vous dépasse. Mais ça, ça n’engage que vous. N’écrivez pas un article là dessus.

    – « Les constructeurs européens semblent sur la bonne voie, notamment Volkswagen avec son ID-3 »
    Patatra. Vous arrivez à parler D’UN constructeur européen. Et vous choisissez lequel ?! LE PIRE de tous.
    Celui dont la marque n’a aucune légitimité dans ce segment (pour l’instant en tout cas) avec les derniers scandales. Puis le dernier arrivant sur le marché dont les articles sont très loins d’être élogieux. Au contraire, tout le monde parle de l’ID-3 comme la mauvaise… ID. Etes vous monté dedans? A priori, non. Car c’est ignoble, et indécent.
    Vous parliez de prix, et vous parlez de l’un des pires rapport qualité-prix pour dire « certains sont sur la bonne voie ». Bon sang…

  10. eloise

    22 novembre 2019 at 18 h 59 min

    Et je cherchai quand j y suis allé c était 2014/2015 , décision voter par référendum dès 2013 déjà il voulait passé le smic à 3260 euros : refuser la premiere fois puis valider quelques mois plus tard .
    je suppose qu en 2019 il est à +1.35%puissance 4 vu que les banquiers suisse ne louperait pas une revalorisation sur l inflation.on arrive à 3500 euros tout rond pour 2019. mais il me semble que l inflation était meme superieure a 1.35% de moyenne de 2014 à 2019 en suisse ? Si quelqu un a les données?
    toujours est il qu en france un pays plus riche par tetes on se fait voler y a pas d autres mots et par les très tres riches

  11. HENRY

    24 novembre 2019 at 17 h 22 min

    Merci Eric pour cette excellente. Oui, une bonne VE qui fera gagner beaucoup d’argent à son constructeur c’est une VE accessible économiquement et sui présente des qualités des bons standards déjà actuels des VT. Attention aux Chinois, mais aussi aux Coréens : Kia et Hyundai sont déjà bien positionnés. J’ai une Kia Soul et c’est que du bonheur. Un poil plus d’autonomie et tout va bien. Pour la puissance, tellement de couple sue sur sol humide en ville j’active le mode eco pour réduire la puissance. 80 CV sur sol mouillé c’est suffisant, au delà, risque d’accident. Encore merci pour votre article et attendons l’ID-3

    • Antoine

      24 novembre 2019 at 17 h 31 min

      Absolument pas. Aujourd’hui, un EV ne peut être rentable s’il est vendu 3 francs 6 sous, car les EV sont horriblement chers à produire mais surtout à développer.
      En outre la très grosse majorité des clients d’EV ont déjà au moins un autre véhicule dans leur foyer, pour des raisons évidentes d’autonomie (plus ou moins justifiées). En somme, ce sont des clients aisés.
      L’ID 3 est une vaste plaisanterie, et personne (a part quelques uns ici seulement) n’a dit de bien de cette caisse.
      Étonnamment, par contre, personne ne parle des Zoé et e-208
      Ce qui laisse à penser qu’ici, pas grand monde (et surtout pas l’auteur de cet article médiocre et blindé d’inepties) n’y connaît grand chose à l’automobile.
      Les EV abordables arriveront quand la technologie aura été amortie et surtout quand elle se sera vulgarisée. La demande est en effet à date très très faible (donc peu d’économie d’échelle en vue)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests