Connect with us

Séries

The Walking Dead saison 9 épisode 9 : avis critique

Retour réussi pour la seconde partie de la saison 9 de The Walking Dead ? De bons côtés, mais encore du déchet.

Il y a

le

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Bonjour à tous et bienvenue pour cet avis et cette analyse sur l’épisode 9 de la saison 9 de TWD, un épisode intitulé « Adaptation » et qui marque le début de la deuxième partie de cette saison.

S’abonner à Captain Popcorn

Mise en garde : le propos de ces articles et vidéos étant de porter un avis critique, si vous attendez uniquement qu’on dise combien la série est parfaite, vous feriez mieux de passer votre chemin !

Entre Negan et la Colline, mon choix est fait

Ceci dit, cet épisode nous offre de beaux moments en compagnie de Negan, même si certaines choses ne vont pas et que d’autres inquiètent pour l’avenir, au moins le périple de l’ancien chef des sauveurs reste plutôt savoureux à suivre.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Le reste de l’épisode est presque entièrement consacré aux premières retombées de la mort de Jésus et de la capture de Lydia. J’ai été moins convaincu par ces événements ou plutôt ces non-événements de la Colline qui servent comme souvent à introduire la suite dans une lenteur un peu crispante, pas étonnant avec 16 épisodes à remplir, cela reste le gros défi scénaristique pour une telle série.

L’ambivalence des chuchoteurs

Avant de développer, j’ai envie de revenir sur les chuchoteurs. Je suis partagé entre deux ressentis antinomiques à leur sujet.

D’un côté, l’introduction de ces faux walkers est géniale car elle permet de ressusciter le sentiment de danger qui accompagnait auparavant les morts-vivants, mais qui avait fini par largement disparaître au fur et à mesure de la facilité grandissante qu’on les personnages à les tuer.

Dès qu’on en voit, on se demande maintenant lequel pourrait être en réalité un humain capable d’accélérer et d’utiliser une arme cachée. Les chuchoteurs amènent donc une nouvelle vie aux walkers au sens propre comme figuré.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Ceci dit, j’ai trouvé que cet épisode avait trop rapidement démystifié cette nouvelle menace. Tout d’abord en mettant en scène un départ extrêmement facile du cimetière qui ressemblait initialement à un piège mortel, puis ensuite en montrant la nullité affligeante de quelques chuchoteurs, ceux du pont dont Lydia est la seule survivante.

Je sais bien que Michonne et Daryl sont très bons et c’est tant mieux, c’est normal qu’ils gagnent à ce moment-là, mais j’aurais sans doute aimé voir un peu plus de challenge pour eux, je suppose que ça viendra avec les chuchoteurs plus sérieux.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Luke & Alden Rock Band

En effet, la petite promenade d’Alden et Luke se termine face à Alpha, la mère de Lydia et j’espère bien qu’elle saura ramener la terreur supposée faire partie des fondations de la série.

Les deux bonhommes ont déjà des projets de duo musical et pour l’instant, je ne pense pas que leur vie soit immédiatement en danger. Je suppose qu’ils seront échangés contre Lydia, même si cela peut évidemment mal tourner.

Cette portion de l’épisode m’a permis de prendre conscience que Luke était devenu rapidement un personnage plus attachant que de nombreux autres et clairement, entre lui et Alden pour moi il n’y a pas photo.

On essaie de typer Alden avec sa nouvelle petite barbe ridicule et une histoire sans intérêt avec Enid, mais franchement, ce personnage pourrait disparaître sans que ça me fasse ni chaud ni froid.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Tonton Negan : retour an arrière pour aller de l’avant

Avant de poursuivre sur la Colline, faisons-nous un peu plaisir en suivant la grande évasion de Negan. La mise en scène semble être plus inspirée par ce personnage qu’on nous présente encore comme le grand méchant loup durant la nuit, à coup d’ombre menaçante et de main saisissant une porte, mais c’est pour ensuite mieux nous prendre à contre-pied quand le jour pointe son nez.

Si Negan visite la maison de Michonne, c’est peut-être dans l’espoir d’y retrouver Lucille. Peut-être ne veut-il pas se résoudre à l’idée que sa batte adorée a été abandonnée au beau milieu de nulle part.

Toutefois, ce passage sert surtout à nous montrer le dessin de Judith, celui qui fait passer Negan du statut de l’ogre des contes à celui du papa gâteau en tenue de randonneur du dimanche. Au passage, Negan récupère une boussole.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Étonnant de prime abord, puisqu’il connaît certainement par cœur la région et surtout le chemin jusqu’au sanctuaire, mais cette boussole est bien sûr une métaphore peu subtile pour ce qu’on appelle en anglais le moral compass, le sens moral.

C’est d’ailleurs en regardant la boussole ou plus précisément l’arrière, gravé des initiales de Judith, que Negan admet que son devoir est de mettre fin à la non-vie de son ancien sbire et à toute ambition de faire renaître un passé désormais révolu.

Negan et le petit chaperon rouge

Chacun jugera du réalisme des relations entre Judith et Negan. Evidemment, il est plutôt ridicule que la petite fille soit seule, comme par hasard, à être le témoin et même le complice de son départ tout comme on la retrouve seule sur la route pour son retour.

Il ne faut chercher aucune cohérence là-dedans, l’épisode ne fait même pas semblant d’en mettre. Ceci dit, la nature de la relation reste amusante et je n’ai pu m’empêcher d’apprécier leur petit jeu et l’affection évidente que Negan porte à Judith, tout comme il appréciait déjà Carl.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

C’est simple, avec son courage physique et son sens de meneur, c’est la seule véritable qualité qu’on puisse reconnaître facilement au personnage et le scénario l’exploite à fond pour préparer le terrain de la suite.

Est-ce suffisant pour nous faire oublier toutes les horreurs commises par Negan ? J’espère bien que non. Entre les exécutions, la torture, le harem de femmes esclaves de la peur et évidemment le racket, le moins qu’on puisse dire, c’est que Negan reste une ordure de la pire espèce.

Le Negan nouveau est arrivé ?

La grande question reste donc à quel point la prison et le recul de plusieurs années, 6 apparemment, lui ont permis de changer.

De ce point de vue, son périple en solitaire semble être là pour apporter la touche finale à sa transformation et à son renoncement à celui qu’il était.

Il renoue avec la tomate fraîchement cueillie, le soleil sur son visage, l’omniprésence des marcheurs et la ruine qui reste de son empire des sauveurs.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Même si Negan revêt un manteau de cuir comme pour retrouver son ancienne peau, cela ne reste qu’un nouvel habit sans histoire, qui ne fait qu’appuyer la mauvaise blague que devient cet ancien Leader au cœur de son repaire vidé et dévasté.

Que les gens d’Alexandria puissent faire confiance à celui qui hantait auparavant leurs cauchemars semblerait bien tiré par les cheveux, mais on se doute qu’il saura se rendre utile face aux chuchoteurs. Reste à voir comment.

Jésus est mort, vive… Tara !

Quittons à regret les pérégrinations de tonton Negan pour revenir à la Colline et à un déroulement beaucoup moins passionnant. Jésus mort, c’est vers Tara que se tourne la population locale, ce qui en dit long sur l’absence de figure charismatique sur place.

Enfin, je dis ça surtout pour la blague. Je n’ai rien contre Tara, même s’il faut avouer qu’elle n’a pas eu de truc intéressant à faire depuis l’enlèvement de Heath, ça remonte quand même à la saison 7.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Alors voyons, que se passe-t-il d’intéressant à la Colline ? Ah oui, on apprend que Rosita a eu une aventure avec Siddiq avant de pécho Gabriel et que si elle vomit, ce n’est pas parce qu’elle est dégoûtée par la déclaration écourtée d’Eugène, mais bien parce qu’elle serait enceinte du docteur. On est dans quelle série là ?

La caractérisation de Rosita passe donc par un quatuor amoureux… Passionnant, je suis impressionné par un tel génie dans l’écriture.

Lydia, Henry, Carl ?

Sinon, on a évidemment la petite Lydia, qui ment comme une arracheuse de dents, qui joue la terrorisée et surtout qui doit puer le rat mort après avoir porté cette saleté de masque H-24.

En théorie elle devrait avoir la peau dévastée d’ailleurs et des tas de parasites, mais bon, rien qui effraie le petit Henry prêt à venir à la rescousse de la première psychopathe venue, du moment qu’elle lui fasse oublier Enid.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Oui, je sais, je suis dur, mais quand même, chaque fois que vous voyez le tronche d’Henry, vous ne vous dites pas qu’il se sont bien foutu de nous et de Chandler Riggs en tuant Carl ? Oui parce que le rôle repris par Henry est celui de Carl dans les comics.

En résumé, Lydia nous explique que la façon de faire des chuchoteurs représente une adaptation naturelle au nouvel environnement. De toute façon, les murs, c’est dépassé, les communautés comme la Colline n’auraient aucun avenir.

Elle a tellement raison ! Mieux vaut zoner recouvert de peau putréfiée et marcher à 2 à l’heure au milieu de monstres cannibales. Super projet de vie, Lydia.

Inspecteur Daryl

Le seul truc intelligent dans tout ça, c’est justement la tactique bad cop / good cop que Daryl applique en utilisant Henry sans qu’il le sache.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Bien joué Daryl, on retrouve enfin un peu de ruse chez ce personnage qui n’était écrit qu’avec le pied gauche en saison 8.
Toujours du côté de Daryl, l’épisode nous sert aussi un teasing de plus sur le fameux secret qui l’unit à Michonne et qui explique très certainement leurs cicatrices en commun.

Reste à voir s’il se sont fait attaquer par une poule géante avec des pattes en X ou s’il y a eu don d’organe, mais on devrait le découvrir dans un prochain flashback.

Aaron et sa logique

On a aussi un dialogue bien bizarre entre Michonne et Aaron quand ce dernier reconnaît qu’elle avait raison, que l’isolation d’Alexandria était la bonne voie pour la sécurité de chacun et que les communautés n’ont plus vraiment besoin les unes des autres.

Je dis bizarre, tout simplement parce que j’ai du mal à comprendre la logique de son raisonnement. Je ne vois pas en quoi le mort de Jésus aux mains de nouveaux adversaires imprévisibles est une preuve que l’isolation des communautés est la meilleure option.

The Walking Dead saison 9 épisode 9 critique analyse et avis

Kung-Fu et compagnie

Que dire de plus ? L’enterrement de Jésus n’était franchement pas émouvant et au fait, si le bébé de Rosita était au final une réincarnation de Jésus et qu’il sache faire du kung-fu dès sa naissance ? Ce serait pas mal ça non ?

Ce qui ressort de tout ça, c’est un rôle accru pour Daryl, qui semble avoir été nommé officieusement comme le second de Tara par Michonne. On sent également qu’il a conscience de son devoir auprès d’Henry que Carol lui a plus ou moins confié.

Les prochains épisodes devraient nous montrer Daryl face aux chuchoteurs. Reste à voir également si la décision de Michonne de rejoindre rapidement Alexandria est la bonne.

On comprend l’urgence de les prévenir, mais les routes seront-elles encore suffisamment sûr pour voyager en petit groupe ?

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dixon

    13 février 2019 at 19 h 08 min

    Assez bonne et intéressante analyse. Cependant concernant Negan il a été enfermé 7 ans et demi ! Entre l’épisode 16 de la saison 8 et l’épisode 1 de la saison. 9 il y a eu 1 an et demi de passé, et de l’épisode 5 de la saison 9 à l’épisode 6 de cette même saison il y a eu 6 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests