Déguisé en chargeur de téléphone, ce mouchard peut voler vos mots de passe

Méfiez-vous des chargeurs de téléphone oubliés. Ils peuvent cacher des keyloggers.

Bien que son invention par les espions soviétiques remonte aux années 70, le keylogger est jusqu’à maintenant utilisé pour soutirer des informations. La technologie a certes évolué, mais le principe reste le même : enregistrer toutes les touches saisie par le clavier de la cible. Grâce à cela, on peut notamment espionner les correspondances écrites et voler les mots de passe. En 2014, nous évoquions par exemple l’histoire d’un groupe d’étudiants qui a placé des keyloggers sur les ordinateurs de leurs profs pour voler les sujets d’examens et pour trafiquer les notes.

Un keylogger déguisé en chargeur de téléphone

Généralement, les keylogger se présentent soit sous forme d’un logiciel installé sur un ordinateur à l’insu de son propriétaire, soit sous forme d’un connecteur qui se place entre l’interface USB de l’ordinateur et la fiche du clavier. Mais l’enregistreur de frappe qui a récemment fait l’objet d’une mise en garde de la part du FBI pour les entreprises américaines est un peu différent. Celui-ci cible les claviers sans fil, il n’a pas besoin d’être installé ou relié à l’ordinateur, et il se déguise en chargeur de téléphone oublié par quelqu’un sur une prise.

Le KeySweeper, un appareil espion déguisé en chargeur

Appelé Keysweeper, ce keylogger intercepte les signaux envoyés par les claviers sans fil et les enregistre (puis, il ne reste plus qu’à retirer le faux chargeur pour récupérer les informations) ou alors si il a un module cellulaire, il peut transmettre les informations en temps réels.

Ce qu'il y a dans le Keysweeeper

Comme l’explique le FBI, si ce faux chargeur est placé sur un point stratégique dans un bureau, il peut être utilisé par un pirate pour voler tous types d’informations à une entreprise. Et le plus inquiétant, c’est que le Keysweeper ne requiert pas de connaissances techniques ultra-avancées, ni de moyens importants (les composants coûtent 10 dollars). Et selon Samy Kamkar, le (gentil) hacker qui a conçu le Keysweeper, cet appareil peut intercepter les saisies de plusieurs claviers sans fil Microsoft.

(Source)


Comments are closed.

Send this to friend

Lire les articles précédents :
Eric Shmidt en train de prendre une photo avec un iPhone
Le patron d’Alphabet a un iPhone, mais il préfère le Galaxy S7

Eric Shmidt critique l’autonomie de l’iPhone. Et il sait de quoi il parle.

Fermer