Suivez-nous

Fintech

2019 a marqué le début de la consolidation de la fintech

Les levées de fonds décernées à la fintech en 2019 ont baissé par rapport à 2018. Une preuve de la prise en maturité du marché.

Il y a

  

le

 
Investissement Fintech
© Unsplash / Frank Busch

33,9 milliards de dollars. Voilà le montant que les fonds d’investissement ont accordé aux acteurs de la fintech en 2019. Sur la période, 1 912 transactions ont été effectuées, mais malgré que le secteur soit en forme, les chiffres de 2019 sont en deçà de ceux de 2018. Il y a deux ans, plus de 40 milliards de dollars avaient été investis dans le paysage fintech. L’essor de la banque en ligne ralentit, mais d’autres produits financiers sont encore en plein bouleversement.

Ces chiffres nous proviennent d’un rapport annuel de CB Insights publié cette semaine, dans lequel plusieurs informations pertinentes nous permettent de comprendre l’évolution du secteur. Le point clé pourrait être le suivant : le marché est en phase de se consolider, et si les nouveaux acteurs ont plus de mal à attirer des fonds, les licornes déjà bien installées peuvent accéder quant à elles à une confiance plus importante des investisseurs.

Plus de difficultés en seed et en série A

Pour comprendre la baisse du montant des investissements, il faut se pencher sur les nouveaux acteurs, ces startups qui se retrouvent dans le besoin de réaliser leur première levée de fonds en phase d’amorçage, ou encore en Série A. Maintenant que le marché connaît une concurrence accrue, les investisseurs sont beaucoup plus sélectifs. Le niveau de montant est ainsi tombé à son plus bas de ces cinq dernières années.

À l’inverse, les investissements en série B sont à leur plus haut niveau de ces cinq dernières années. Les acteurs déjà bien présents ont de plus fortes chances de pouvoir débloquer de l’argent frais. D’ailleurs, cela se ressent sur le nombre de nouvelles licornes en 2019. Si 16 n’avaient pas encore pu atteindre ce statut, 24 startups sont devenues des licornes. Désormais, elles sont 67 startups à travers le monde, à figurer dans cette catégorie de valorisation à plus d’un milliard de dollars.

Licorne Fintech 2019

© CB Insight

Des dynamiques géographiques

La carte ci-dessus est bien significative des pays les plus avancés dans le paysage fintech. En Europe, la Grande-Bretagne a toujours été en avance, mais les startups basées en Allemagne ont atteint des sommets de financement. 65 levées de fonds ont permis à nos voisins germaniques de pouvoir entraîner une augmentation de 1,79 milliard de dollars. En France, la néo-banque Qonto vient de réaliser la plus grosse levée de fonds de la fintech française. Découvrez ici notre classement des 10 plus grosses levées de fonds en France dans la fintech.

Des marchés émergent et plusieurs pays auparavant absents sont aujourd’hui de plus en plus présents dans le paysage fintech. On compte parmi eux les pays au sein de l’Amérique du Sud, l’Afrique, et l’Australie. Au sein de l’Asie du Sud-est, la hausse des investissements permet au continent de dépasser l’Europe au second semestre 2019, en termes de transactions et de capitaux levés. En Inde, les startups sont concurrencées directement par Xiaomi, qui veut devenir la référence au sein du pays.

Voici les grands enjeux et défis de la fintech en 2020

L’insurtech reste en plein essor

Constater la baisse des investissements dans le paysage fintech ne veut pas dire que certains marchés ne poursuivent pas leur essor. On peut citer sur ce point les startups positionnées dans l’insurtech. Les services d’assurance commencent en effet à devenir bien présents dans les nouvelles technologies de la finance. Des acteurs comme Lemonade, Hippo, Next, Wefox, Bright Health, ont connu de belles performances en 2019.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *