Suivez-nous

Fintech

Xiaomi veut « révolutionner l’industrie indienne de la fintech »

En Inde, Xiaomi officialise Mi Credit, un service de prêts bancaires à faible taux. Son application prend la forme d’une marketplace, avec 5 partenaires.

Il y a

  

le

 
xiaomi
© Open Grid Scheduler / Grid Engine via Flickr

Dans un pays où vivent pas moins d’1,339 milliard d’habitants, soit presque autant qu’en Chine, le paysage de la fintech est au beau fixe. Il faut dire qu’en Inde, les startups proposant leurs solutions bancaires sont reines : seulement 3 Indiens sur 100 possèdent une carte bancaire issue d’une banque traditionnelle, mais la plupart possèdent un smartphone, et une connexion internet. Un marché encore vierge mais des équipements électroniques déjà bien présents, de quoi attirer l’œil des meilleures banques en ligne.

Pas facile toutefois de contracter un crédit, lorsque notre historique financier est indisponible, et que nous ne possédons pas de cote de crédit. C’est pourquoi Xiaomi, qui a déjà vendu plus de 100 millions de smartphones sur place, vient de lancer « Mi Credit ». Un nouveau projet dans son offre liée à « Mi Finance », qui permettra aux habitants de pouvoir obtenir des prêts allant de 5 000 roupies (équivalent à 70 $), et 100 000 roupies (1 400 $).

mi credit xiaomi

© Xiaomi

Xiaomi se lance dans le crédit en Inde

Il s’agira d’une marketplace. Autrement dit, sur sa nouvelle application Mi Credit, les contrats qui seront effectués seront proposés par 5 startups partenaires à la firme de Pékin. Ces derniers sont ZestMoney, CreditVidya, Money View, Aditya Birla Finance Limited et EarlySalary. Le choix de proposer plusieurs fournisseurs permet à Xiaomi de s’assurer une plus grande et rapide validation des prêts à ses utilisateurs.

Mais pour pouvoir justement être acceptés, ces crédits reposeront sur une analyse des messages et historique d’appels de chaque smartphone des clients, afin de mesurer s’ils sont solvables ou non. Une manière de procéder qui a de quoi faire parler, mais en vue des lois laxistes du pays à ce sujet, personne ne semble se questionner quant aux méthodes de ces nouveaux services, pour récupérer des informations sur leurs utilisateurs.

Pour pénétrer le marché indien, Mi Credit est passée par une phase d’expérimentation. Un projet pilote né il y a huit mois en Chine avait permis à Xiaomi d’optimiser son service et son modèle d’affaires. Arrivée en mai, l’application fonctionnait grâce à un partenariat (unique pour le coup), avec la startup KrazyBee.

Jérémie Rosselli (N26) : “en France, nous visons 5 millions de clients”

Révolutionner l’industrie indienne de la fintech

Les ambitions de Xiaomi sont grandes. « Nous voyons une énorme opportunité pour les prêts à la consommation en Inde avec des estimations atteignant jusqu’à 1 000 milliards de dollars en prêts numériques d’ici 2023 », déclarait Hong Feng, cofondateur et vice-président senior de Xiaomi, à nos confrères de Tech Crunch.

A la fin du mois de novembre, Xiaomi a rendu compte de son bilan trimestriel, annonçant une croissance plus lente, sauvée par ses ventes en Inde. Pour contrecarrer ses résultats un peu décevants, la firme de Pékin expliquait à l’occasion d’une conférence téléphonique, prévoir de réduire sa dépendance à l’égard de ses ventes matériels, en se focalisant maintenant sur la démocratisation de ses services.

La finance, par la voie de la fintech, sera un domaine clé pour Xiaomi, qui se montre aujourd’hui comme une marque de référence sur le marché indien, comme peut l’être Huawei en Chine. En tout cas, l’offre Mi Credit viendra compléter la branche Mi Finance, qui compte déjà sur Mi Pay pour s’émanciper dans le paysage fintech local. « Cela nous porte à croire que notre activité (…) peut vraiment révolutionner l’industrie indienne de la fintech », rétorquait le cofondateur de Xiaomi.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *