Suivez-nous

Crypto-monnaies

Alternative à la publicité mais aussi plaie d’internet, Coinhive met la clé sous la porte

L’effondrement des cryptomonnaies pousse Coinhive à mettre la clé sous la porte. Ce service permettait aux sites web de gagner de l’argent en minant du Monero sur les ordinateurs des visiteurs.

Il y a

le

Avec l’arrivée des cryptomonnaies, une nouvelle forme de monétisation pour les contenus en ligne est arrivée : le minage de cryptomonnaie. En substance, au lieu d’afficher des publicités pour gagner de l’argent, des sites utilisent les processeurs des visiteurs en arrière-plan pour miner des cryptomonnaies (résoudre des problèmes mathématique).

Et la plateforme la plus connue pour faire cela était Coinhive. Grâce à un script, celle-ci permettait aux sites web de miner une crypto appelée Monero sur les machine des visiteurs (et prenait une marge sur les revenus générés grâce au minage).

Dans un précédent article, nous vous expliquions par exemple que pour les visiteurs qui ne souhaitent pas voir de publicité, ni payer pour une offre premium, le site Salon proposait une troisième option : le minage. En Australie, l’UNICEF a également déjà utilisé cette alternative pour lever des fonds.

Dans ces deux cas, l’internaute était au courant de l’utilisation de son ordinateur pour miner des crypto, et gagner de l’argent.

Mais le service de Coinive peut également être utilisé par des acteurs malveillants pour miner des crypto sur le navigateur d’un internaute, sans son consentement. Et il peut même arriver que les scripts soient injectés sur un site web mal protégé, à l’insu de son propriétaire.

En substance, la technologie n’est ni bonne ni mauvaise.

Coinhive annonce la fermeture de son service

Aujourd’hui, on apprend que Coinhive va cesser ses activités. “Certains d’entre vous ont peut-être anticipé cela, d’autres seront surpris. La décision a été prise. Nous mettrons fin à notre service le 8 mars 2019. Cela a été un plaisir de travailler sur ce projet au cours des 18 derniers mois, mais pour être tout à fait honnête, il n’est plus économiquement viable”, lit-on dans un billet de blog.

Avec l’effondrement des cryptomonnaies, le Monero a perdu plus de 85 % de sa valeur en un an, ce qui a affecté le modèle économique de Coinhive.

Mais en plus de cela, le Monero est de plus en plus difficile à miner, ce qui réduit l’efficacité des scripts.

De ce fait, le minage via ces script cessera de fonctionner à partir du 8 mars.

Et ceux qui ont utilisé ces scripts auront jusqu’au 30 avril pour récupérer leurs revenus.

Bien entendu, Coinhive n’est pas le seul service qui permet de miner des crypto depuis un site web. Mais d’après The Verge, cette entreprise contrôlerait 62 % du marché du “cryptojacking”.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests