Suivez-nous

Fintech

Apple vous avance vos paiements : PayPal peut trembler

La marque à la pomme s’investit dans le paiement fractionné.

Publié le

 
Apple Card Avantages
© Unsplash / Melvin Thambi

Une solution intermédiaire aux crédits à la consommation permet d’encourager les clients à passer à l’achat. Celle-ci a été introduite par des fintech spécialisées comme Affirm et Klarna (Alma en France) et PayPal est rapidement venu s’y glisser en juin 2020. Il s’agit du paiement fractionné, et du paiement selon le principe « Achetez maintenant, payez plus tard », qui vient d’être investi par Apple.

La marque à la pomme veut endetter ses clients avec cette nouvelle fonctionnalité qui leur proposera par exemple un plan pour rembourser un achat en 4 fois. Aucune annonce officielle n’a pu être faite pour le moment, mais le projet serait bien lancé selon Bloomberg News. L’agence ajoutait qu’aucune enquête de crédit ne serait réalisée et tous les clients sont donc concernés. D’ailleurs, il n’est pas nécessaire d’avoir une carte Apple Card.

2 %

Pour pouvoir proposer le paiement fractionné, Apple continue de travailler avec Goldman Sachs, la banque qui lui a déjà permis de proposer une carte de crédit. Il se pourrait que la fonctionnalité ne soit disponible qu’aux États-Unis – les efforts de la marque dans la fintech se concentrant encore à son territoire national.

À l’annonce de Bloomberg hier, les acteurs du paiement fractionné ont accusé le coup en bourse. Affirm plongeait par exemple de 14 %. PayPal fut bien moins sensible, alors que son activité dans les paiements fractionnés est toute petite comparée au reste de ses services. D’un point de vue du marché, le paiement fractionné est encore loin d’être adopté en masse. Il ne représente que 2 % des ventes en ligne aux États-Unis, selon les analystes de Jefferies.

En France, Alma concurrence Klarna et ses 90 millions d’utilisateurs, qui viennent de poser ses valises dans l’hexagone (son 17e marché). Mais une autre fintech française rêve d’attirer les clients, qu’ils soient en B2C ou B2B. Il s’agit de Younited, la fintech connue pour ses offres de crédit à la consommation. Il y a une semaine, elle levait 170 millions de dollars et annonçait son plan dans le paiement.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. grob

    14 juillet 2021 à 16 h 18 min

    C’est absurde . Les produits apple sont chers . Donc je vais payez à crédit un produit apple qui cher et en plus je vais devoir rajouter 2% de son prix .
    Ca sert à quoi de proposer un crédit à une personne qui peut se payer un produit cher ?
    Quel est l’intérêt si j’ai déjà les moyens ?

    • normand

      15 juillet 2021 à 7 h 55 min

      je pense que ce ne sont pas forcément des gens “qui ont le moyens” qui s’achètent des IPhone hors de prix et s’ils n’ont pas les moyens ça peut être parce qu’ils ne savent pas gérer leurs finances, je vois combien de personnes le matin et c’est justement pas les mieux payées arriver avec leur gobelet de café Starbuck ou autre moins cher mais acheté en cours de route, alors qu’il le boirait chez eux ça leur ferait déjà un bout d’économie, sans compter ce qu’ils achètent ensuite à la pause, c’est ces mêmes personnes qui sont équipée Apple. c’est juste des gens qui vont plus s’endetter plus facilement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *