Connect with us

Crypto-monnaies

La Banque de Russie se félicite d’avoir réussi une ICO

Si la Russie a toujours été assez réticente sur les crypto-monnaies, elle travaille depuis quelques temps sur les ICOs, ces levées de fonds en devises électroniques. A l’occasion d’un forum économique qui s’est tenu hier à Vladivostock, un porte-parole de la Banque de Russie a confirmé avoir mené à bien une simulation d’ICO.

Il y a

le

ICO Russie

Remplir les caisses ?

Si le gouvernement russe est globalement très défavorable aux crypto-monnaies, cela ne lui empêche pas d’étudier les différentes options autour des devises électroniques, de la blockchain et des ICOs. C’est ce qui est ressorti du forum économique qui s’est tenu hier en Russie, et qui rassemblait des responsables des hautes sphères de l’Etat.

Dixit l’un des porte-paroles de la Banque Centrale de la Fédération de Russie, une expérience impliquant une levée de fonds en devises électroniques aurait été menée à bien. En collaboration avec le régulateur local, la Banque de Russie se serait appuyée sur son infrastructure technique existante pour émettre des nouveaux jetons de la crypto-monnaie.

Si le processus technique a été parfaitement maîtrisé, l’un des responsables de la Banque, Ivan Semagin, s’inquiète néanmoins des soucis d’un point de vue légal. Selon lui, de nombreuses obligations légales n’auraient pas été respectées. Il n’a cependant pas pris le temps de rentrer dans les détails de ces difficultés.

> Lire aussi :  L'Assemblée Nationale valide un cadre juridique pour les ICOs

Sberbank impliquée dans cette ICO-test

La Sberbank est la plus grande banque de détail publique de Russie, et elle est contrôlée par le gouvernement. Celle-ci avait déjà annoncé en mai dernier travailler sur un projet d’ICO en collaboration avec la banque centrale dépositaire.
L’émetteur des jetons n’était autre que la société Level One pendant que Sberbank agissait en tant que coordinateur et la banque centrale dépositaire comme garant des fonds et auditeur des transactions. Le tout sous la supervision de la Banque de Russie.
Si officiellement le gouvernement explique que de nombreux clients de la Sberbank sont intéressés par ce type d’investissements, d’autres affirment que les ICOs seraient un bon moyen de renflouer les caisses de l’Etat.
Le Président Vladimir Poutine a cependant exclu toute idée de crypto-monnaie nationale étant donné que celle-ci n’est par définition « pas contrôlable par un pouvoir centralisé ». Un point de vue qui n’est pas partagé par le Vénézuela ou encore l’Iran qui réfléchit à introduire une crypto-monnaie pour contourner les sanctions internationales.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests