Suivez-nous

Actualités

Le Bristell Energic est le nouvel avion électrique imaginé par le créateur du Solar Impulse

Un nouveau type d’aérodyne pourrait bientôt se démocratiser dans le ciel européen : les avions électriques. Le Bristell Energic de l’entreprise H55 est un de ces appareils nouvelle génération : présentation.

Il y a

le

H55
© Anna Pizzolante

Une grosse batterie ainsi qu’une propulsion électrique signée par le roi allemand de la voiture BMW et le tour est joué : voici la nouvelle création du suisse André Borschberg, le Bristell Energic. Imaginé par les fondateurs du projet Solar Impulse dont l’objectif (réussi) était de faire le tour du monde en avion solaire, ce nouveau biplace signé par H55 a tout pour plaire.

Son objectif ? Rendre le transport aérien plus discret, et surtout plus vert, alors que les mentalités face au réchauffement climatique commencent à changer chez les grands voyageurs. L’engin ne consomme d’ailleurs pas un seul millilitre de kérosène, dont la combustion émet des gaz à effet de serre dans l’atmosphère.

Quels avantages avec un avion électrique ?

Un tel système, selon ses fondateurs, aurait plusieurs objectifs, dont l’un des premiers serait de s’inscrire dans la lignée actuelle d’innovations en lien avec le concept d’avion-taxi. Un marché déjà attaqué par de grandes firmes comme Airbus.

Mais les bénéfices apportés par les avions électriques ne s’arrêtent pas là. Ils seraient aussi plus économiques : un atout considérable, quand on sait qu’à l’heure où j’écris ces lignes le carburant pour l’aviation dépasse les 1,80 € par litre. Avec le Bristell Energic, il suffit de se brancher sur une prise pour pouvoir décoller !

 

Comment voler sur le H55 Bristell Energic ?

Malheureusement, et ce n’est pas faute d’avoir cherché, aucun call-to-action ne permettait de s’offrir l’appareil sur le site officiel de son fabricant. Et pour cause : il ne s’agit pour l’instant que d’un modèle destiné aux expérimentations, afin de se rapprocher au plus près de la certification nécessaire à sa commercialisation.

Nul doute, en revanche, que le projet saura tirer son épingle du jeu. En effet, l’équipe qui le développe est également composée de Grégory Blatt, CMO de Solar Impulse, et de Sebastien Demont, ingénieur ayant travaillé sur le même avion.

 

 

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests