Suivez-nous

Applications

Catalogne : polémique après la suppression d’une application indépendantiste sur GitHub

GitHub, propriété de Microsoft, vient de supprimer de sa plateforme une application utilisée par les indépendantistes catalans dans le cadre de leur mobilisation.

Il y a

  

le

 
catalogne
© Unsplash / Chris Slupski

Mi-octobre, la condamnation de plusieurs dirigeants indépendantistes à de longues peines de prison a mis le feu aux poudres en Catalogne. Depuis, de très grandes manifestations ont pris place dans les rues de Barcelone, et d’autres actions locales se tiennent un peu partout dans la région. Pour s’organiser, les militants ont recours aux réseaux sociaux et à des messageries telles que Telegram. Mais ils se servent également d’une application hébergée sur GitHub. Elle s’appuie sur la géolocalisation pour orienter les utilisateurs vers un lieu de mobilisation à proximité. C’est donc un outil pratique et redoutablement efficace que le gouvernement ne voit pas d’un très bon œil.

Avant GitHub, Apple pointée du doigt à Hong Kong

L’app n’est désormais plus accessible sur GitHub à la demande de la police militaire espagnole. Une décision qui soulève l’indignation du groupe indépendantiste Tsunami Democràtic à l’origine de sa création. Pour l’entreprise rachetée par Microsoft l’an passé, il ne s’agit que de suivre la demande des autorités : « Bien que nous ne soyons pas toujours d’accord avec ces lois, nous pouvons être amenés à bloquer le contenu si nous recevons une demande valide émanant du gouvernement afin que nos autres utilisateurs dans le pays puissent continuer à avoir accès à GitHub pour collaborer et créer des logiciels. »

La demande de la Guardia Civil est en effet très claire. Elle considère Tsunami Democràtic comme une « organisation criminelle poussant les gens à commettre des attaques terroristes ». Mais la requête va plus loin car en plus de bloquer l’application, la police exige également de la plateforme qu’elle lui fournisse des informations permettant d’aller plus loin dans son enquête.

Confronté à cette controverse qui prend un tournant politique, GitHub précise néanmoins qu’elle ne soutient pas les propos des autorités espagnoles mais qu’elle n’a d’autre choix que d’obtempérer. Ces situations ne sont clairement pas évidentes à gérer pour les géants de la Tech qui se retrouvent souvent en en porte-à-faux entre les militants adeptes de leurs technologies et les gouvernements qui cherchent à réprimer leur utilisation. Début octobre, Apple s’était notamment retrouvé au cœur d’une polémique à Hong Kong après qu’une application permettant aux manifestants de localiser la police ait été retirée de l’AppStore.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests