Ce que j’ai retenu de 2010

Afin de définitivement tourner la page 2010, rien de tel que les rétrospectives, qui fleurissent actuellement sur la toile et dans les médias. La mienne était dans les tuyaux mais quelques jours de repos succédés par un petit souci technique ce week-end ne m’ont pas permis de la publier avant. Voici un bref condensé de

Afin de définitivement tourner la page 2010, rien de tel que les rétrospectives, qui fleurissent actuellement sur la toile et dans les médias. La mienne était dans les tuyaux mais quelques jours de repos succédés par un petit souci technique ce week-end ne m’ont pas permis de la publier avant.

Voici un bref condensé de l’année 2010 Presse-citron en chiffres, et ce que j’en ai retenu.

  • Nombre d’articles publiés : 2.049 (soit une moyenne de 5,6 articles par jour, incluant les communiqués et rédacteurs invités, sachant que je n’ai pratiquement rien publié le week-end en 2010)
  • Nombre de commentaires : 20.629 (soit une moyenne de 10,06 commentaires par article)
  • Les 10 articles les plus lus (certains ont été publiés avant 2010) :

1. Test Sony Ericsson Xperia 10 Android
2. Test du BlackBerry Torch
3. iPhone 4 : prise en main, test et premières impressions
4. Test du Acer Liquid Android
5. Uno Motorbike, un prototype de moto révolutionnaire
6. 10 logiciels gratuits de capture d’écran en vidéo
7. Choisir son pseudo personnalisé Facebook
8. Les 10 albums les plus vendus de tous les temps
9. Fabriquez vos lunettes 3D en quelques secondes gratuitement
10. Télécharger la mise à jour iPhone iOS 4.0.1

  • Les 10 articles les plus commentés en 2010 (certains datent d’avant 2010 et le nombre de commentaires indiqué est celui des commentaires postés en 2010. J’ai supprimé les concours de cette liste):

1. Une question de caractère – 253 commentaires
2. Déjeuner à l’Elysée, le debrief : Conseil du numérique et G8 internet – 193 commentaires
3. Nouvelle version, nouveau design et cinquième anniversaire pour Presse-citron – 176 commentaires
4. Déjeuner à l’Elysée – 160 commentaires
5. iPad : si j’étais Apple je m’inquiéterais – 136 commentaires
6. Comme au bon vieux temps du rock’n’roll – 131 commentaires
7. Les 10 albums les plus vendus de tous les temps, liste définitive – 126 commentaires
8. Les deux bugs de mon iPhone 4 – 116 commentaires
9. Seuil de compétence : les blogueurs aussi. Et ouais – 106 commentaires
10. iPad, Jour J – 106 commentaires

Vous constaterez à la lecture des deux classements ci-dessus que les articles les plus lus ne sont pas forcément les plus commentés, et inversement.

  • Les 10 articles les plus re-tweetés : (source : Topsy même si leur classement apparemment pas très fiable a une drôle de conception de l’ordre décroissant, si vous avez une meilleure source je prends et je corrige. J’ai supprimé les concours de cette liste)

1. Déjeuner à l’Elysée, le debrief – 577 re-tweets
2. SEO : télécharger le guide officiel du référencement de Google – 367 re-tweets
3. Facebook Disconnect et Facebook Blocker, les deux extensions que Facebook va détester – 237 re-tweets
4. Gestion de réputation ou paranoïa numérique ? – 229 re-tweets
5. La grande braderie des publicités Facebook – 207 re-tweets
6. Accrochez-vous à votre souris et regardez ces 40 publicités choquantes – 197 re-tweets
7. Facebook dévoile son service d’email – 180 re-tweets
8. Twitter aura bientôt son propre système de statistiques – 176 re-tweets
9. Twitter teste une nouvelle fonctionnalité sociale : « You both follow » – 172 re-tweets
10. Un magazine en réalité augmentée – 162 re-tweets

  • Les 10 articles les plus « aimés » sur Facebook : pas de statistiques, celles de Facebook renvoient un message d’erreur si on essaie d’obtenir des chiffres sur une période supérieure à 1 mois, en tout cas chez moi.

Les évènements liés au web et aux technologies numériques qui m’ont le plus marqué en 2010.

2010 a été l’année de l’explosion de l’internet mobile, autant dans l’offre que dans les usages. Consulter le web sur l’écran de son smartphone n’est pas une pratique très nouvelle, mais plusieurs évènements en 2010 ont démontré que les constructeurs, autant que les opérateurs et éditeurs d’applications et de services web, on fait leur priorité des usages mobiles. Notamment en travaillant sur le développement de passerelles qui offrent une continuité de service entre son PC et son smartphone.

Aujourd’hui, un bon service web, qu’il propose des contenus ou des possibilités transactionnelles, est un service qui est accessible et consultable de la même façon sur n’importe-quel support doté d’un navigateur web, mais surtout qui synchronise l’historique de ses actions en temps réel. Citons par exemple iBooks d’Apple qui permet de lire le même bouquin sur son iPhone ou iPad en conservant ses signets, l’historique des recherches ou des maps Google synchronisées sur PC, iPhone et Android, XBox Live, qui permet de commencer un jeu sur sa console de salon et de poursuivre la même partie sur son mobile Windows Phone 7, ou encore Firefox Sync qui synchronise les actions effectuées sur son navigateur entre PC et mobile. Il y a de nombreux autres exemples.

Si l’on reprend l’année par ordre chronologique, c’est tout d’abord la propagation du système d’exploitation mobile Android, avec d’abord la sortie du Google Phone Nexus One en tout début d’année, puis la confirmation de la tendance très visible au Mobile World Congress de Barcelone en février, et la présentation des Sony Ericsson Xperia sous Android.

Ensuite, ma première participation au CES  de Las Vegas (sur lequel je serai cette semaine de nouveau pour l’édition 2011), l’un des plus importants salons au monde pour l’électronique grand public, et en tout cas celui qui donne la tendance pour l’année qui démarre, juste avant la fameuse keynote de présentation de l’iPad, qui posait déjà les standards de la tablette tactile, après lesquels tous les constructeurs allaient commencer à courir dans l’espoir de faire mieux mais qui auront déjà du mal à faire aussi bien.

OS Mobiles : le retour de Microsoft et de BlackBerry

Le premier contact avec un smartphone Windows Phone 7 en mars, encore à Las Vegas, mais pour la conférence des développeurs Microsoft Mixx, a permis de constater de visu la petite révolution qui était en train de s’opérer chez le géant du logiciel. Premières (bonnes) impressions confirmées en fin d’année avec la sortie des premiers modèles, et les premiers tests de Windows Phone 7.

Encore du mobile avec la présentation de l’OS 6 de BlackBerry en avril et son lancement officiel en dotation d’origine dans le BlackBerry Torch. Un OS performant et réactif mais qui ne révolutionne pas les standards du genre. BlackBerry est le bon élève de la classe : discret et toujours à l’heure, il ne fait pas de vagues, déclenche rarement des polémiques, mais fait le boulot et obtient plus que la moyenne partout.

Facebook assoit sa domination, Twitter cherche son public

Côté réseaux sociaux, l’autre fait marquant de 2010, outre la domination de Facebook et le nombre de mises à jour du site dans l’année, est certainement l’arrivée – que je constate partout autour de moi – du grand public sur Twitter. Ce qui ne signifie pas que Twitter devienne aussi un réseau social « grand public ». Je pense plutôt qu’il s’agit d’un effet de curiosité dû au fait que le nom revient très souvent dans les médias comme première source d’information. Je ne suis pas certain que Twitter devienne réellement un jour un service grand public. Tout d’abord parce-que le grand public est déjà sur Facebook, et que son effet centralisateur est ravageur pour la concurrence (si tant est que Facebook et Twitter soient concurrents…) : Twitter ne tient pas la comparaison avec Facebook du fait de son fonctionnement quelque peu ésotérique pour les nouveaux venus, qui s’inscrivent, font un petit tour… et puis s’en vont et ne reviennent jamais. C’est peut-être, en creux, la vraie tendance confirmée en 2010 pour Twitter : rester un réseau d’information utilisé très majoritairement par les journalistes, les services marketing, les blogueurs et les professionnels du web.

Nuage ou brouillard ?

Le cloud, dont on parle beaucoup, que les premiers adoptants du web connaissent et utilisent depuis déjà quelques années notamment avec les services Google, tente une percée dans le grand public en avançant un peu à marche forcée, quitte à faire quelques mécontents. C’est le cas de Microsoft par exemple, qui lance en fin d’année une campagne de communication osée sur ce thème en direction du grand public, campagne à laquelle le public justement semble ne pas encore comprendre grand chose si j’en crois les réactions que j’entends ici et là. Microsoft encore qui tue Active Sync pour inciter ses clients mobiles à passer par ses solutions Live de synchronisation des données par les airs. Petite remarque personnelle : cette notion de cloud (ou pire, « nuage » en français) est trop conceptuelle et je pense qu’il faudra vite trouver un autre terme un peu moins abscons (et moins ridicule aussi) pour que le public adhère.

Wikileaks, un truc pour les journalistes et les blogueurs ?

Enfin, et évidemment, Wikileaks, qui pour certains est LE truc à retenir de 2010. J’ai un sentiment partagé au sujet de Wikileaks. Comme tout bon citoyen occidental riche et démocrate qui ne rate pas une occasion de s’auto-satisfaire de sa bonne conscience à deux balles, j’ai d’abord applaudi des deux mains lorsque j’ai entendu parler pour la première fois du site et de son concept, qui allait faire péter des révélations sur la face cachée de nos démocraties, justement. Je suis un peu plus réservé maintenant, car il y a quelques aspects de ce grand déballage qui me gênent un peu. Tout d’abord, cette fameuse « dictature de la transparence », selon le terme à la mode, ne m’emballe pas des masses, car elle peut à mon avis causer autant, sinon plus de dégâts qu’elle ne fait de bien à la diplomatie, qui a aussi besoin d’œuvrer dans l’ombre. Mais comme je connais un peu moins bien les arcanes de la diplomatie mondiale que le web, je laisse ce débat aux spécialistes, et ils ne manquent pas sur la question…

Ensuite, je reprocherais un peu à Wikileaks d’avoir trahit l’esprit du web en confiant la diffusion de ses câbles à des grands titres de presse écrite. Comme si finalement la vérité et la crédibilité d’une information ne pouvait être validée que si elle passait par le filtre de la presse « officielle », faisant du site et du projet originel une sorte de coquille vide. Rendons quand même grâce à Assange d’avoir contacté directement et de sa propre initiative OWNI pour lui confier la publication automatisée de ses dossiers. Et coup de chapeau à OWNI au passage.

Enfin, je pense que l’on s’est trop focalisé sur la forme, à savoir les premières révélations dignes de journaux people (Sarkozy est susceptible autoritaire, Merkel n’est pas créative ni audacieuse et Berlusconi vaniteux et inefficace, tu parles de scoops) et que l’on oublie un peu vite le fond. Cela étant, l’attitude des partenaires « historiques » de Wikileaks pour s’empresser de lui couper les vivres (VISA, Paypal et autres…) laisse songeur sur la solidité de la liberté d’expression dans certaines circonstances. Espérons que les prochaines révélations politiques de Wikileaks frapperont indifféremment les états et les organisations sans distinction de couleur politique, et que Assange ne va pas concentrer ses tirs exclusivement sur les USA, ce qui deviendrait vite lassant et finirait par enlever toute crédibilité au mouvement, que l’on taxera alors d’anti-américain primaire et que plus personne n’écoutera. Enfin, j’ai été surpris d’apprendre que Vladimir Poutine apportait tout son soutien à Wikileaks. Je ne sais pas pour qui c’est une bonne nouvelle. Glasnost…

Bref, je pense que l’on en fait un peu trop au sujet de Wikileaks, qui est un truc qui excite beaucoup le landerneau blogueurs-journalistes au nom de grands principes intellectuels, mais dont le grand public n’a à mon avis pas grand chose à faire. En tout cas pour l’heure. Mais je ne demande qu’à me tromper : attendons de voir.

Vous avez dit révolution ?

Si je devais réduire encore ce résumé dans lequel j’oublie forcément des évènements qui ont peut-être été importants pour d’autres, je me poserais la question de savoir quels sont les innovations qui ont réellement induit un changement dans mes usages, et – disons-le – dans ma vie. Là, évidemment, le choix se resserre quelque peu. Côté matériel, c’est l’iPad, incontestablement, et côté services, c’est… une application iPad : FlipBoard. Comptez bien les innovations qui ont véritablement changé votre vie au cours des dix dernières années : vous verrez qu’elles ne sont pas aussi nombreuses que cela. Finalement 2010 aura été un bon cru, non ?


  • La fiche technique du Sony Xperia XZ1 se dévoile avant l’heure

    L’actualité est inondée d’informations sur un grand nombre de smartphones depuis quelques jours, à l’approche de l’IFA 2017. Sony n’est pas en reste et des informations, ainsi que des visuels ont fuité dans la presse concernant son futur Xperia XZ1. […]

  • La Switch se plie toute seule ! Nintendo aussi aura droit à son Bendgate…

    Nintendo est-il victime d’un bendgate lui aussi ? De plus en plus de plaintes de clients non satisfaits par leur console font remonter que cette dernière se plie sur elle-même. Un grand nombre de photos ont été publiées sur les réseaux sociaux et l’affaire commence à faire de plus en plus de bruit. […]

  • Apple profitera du lancement de l’iPhone 8 pour dévoiler l’Apple Watch 3

    Si vous suivez l’actualité high-tech, vous savez qu’Apple fidèle à son habitude prépare un grand évènement à la rentrée. La marque à la pomme compte présenter dans sa prochaine Keynote le futur flagship de la marque, à savoir l’iPhone 8, on découvrira également les iPhone 7S et 7S Plus, mais également la montre connectée Apple Watch 3. […]

Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Sur « Les 10 articles les plus lus », pas mal de Mobile (sony ericsson, blackberry, iphone4, …).
    Comme quoi les smartphones attirent.

  2. Ca pourrait être intéressant de publier quelques stats sur ton blog (audience, rentabilité…) ?
    Est ce que tu continueras à être seulement blogger ?

  3. Pingback: Rétrospective : ce que j'ai retenu de 2010 « Mobiles in the City !

  4. Pingback: M.Eric Dupin,vous êtes un grand bavard,et c'est votre plus grand défaut ! | D-World | Le Blog

Send this to a friend