Suivez-nous

Fintech

Facebook ajoute encore un peu plus de fintech sur WhatsApp

Après WhatsApp Pay pour s’envoyer de l’argent, WhatsApp veut agréger les paiements des achats.

Il y a

  

le

 
WhatsApp fintech
Sur ces captures d'écran, WhatsApp montre comment il sera possible de réaliser des achats sans quitter la messagerie © WhatsApp

Dans un contexte d’enquêtes et de procès contre le monopole des GAFA, Facebook a publié jeudi de nouvelles fonctionnalités qui arriveront sur son service de messagerie WhatsApp. Au programme : l’arrivée des achats intégrés, ou plutôt leur diversification et leur ouverture à l’ensemble des commerçants, et ce dès l’année prochaine.

WhatsApp s’accapare de nouveaux outils tout droits hérités du paysage fintech, et veut maintenant agréger les paiements directement sur son application de messagerie instantanée. En substance, les comptes professionnels pourront bientôt envoyer des annonces de produits sous la forme de message et les intéressés pourront compléter et finaliser la commande sans quitter WhatsApp.

La fonctionnalité d’achat « in-app », aussi appelés « achats intégrés », fait partie des grands sujets de développement des applications et services web en tous genres, qui grâce à l’arrivée de nouvelles technologies adaptées veulent leur part du gâteau dans les paiements. En parallèle, l’augmentation d’acteurs sur ce marché a conduit au conflit entre Epic Games (Fortnite), Apple et Google. Ces deux derniers exigent un contrôle total des paiements pour pouvoir en tirer une commission de l’ordre de 30 % sur chaque transaction.

Le projet des paiements par WhatsApp n’est pas nouveau et la plateforme attend d’ailleurs une première pénétration sur le marché indien. Les conséquences d’une telle arrivée sur le paysage fintech pourraient mesurer ses conséquences directement tant WhatsApp atteindrait un marché potentiel de 400 millions d’individus. Un marché de départ à rajouter avec celui du Brésil où WhatsApp Pay évolue.

Ensuite, les commerçants deviendront la priorité, entre autres avec l’élargissement des paiements in-app. Début juillet, WhatsApp avait commencé à déployer des outils pour les professionnels, à l’image de la lecture des codes QR pour faire des raccourcis vers les produits en ventes par les commerçants. L’ensemble de ces mises à jour permettront à WhatsApp de réorienter les paiements mobile via son service Facebook Pay et toucher des commissions d’interchange.

Un marché de 2000 milliards $ de revenus

L’ombre des GAFA sur les paiements n’est pas une illusion. Google et Apple ont commencé à investir le marché avec leur système de paiement mobile, Apple Pay et Google Pay. Aujourd’hui, les banques ne sont plus nombreuses à ne pas proposer le service, à l’image d’Hello bank! ou BforBank. Boursorama Banque, la première banque en ligne, l’a aussi rendu disponible à ses clients.

Selon une étude publiée par Accenture, les revenus du paiements étaient de 1500 milliards de dollars en 2019 et devraient suivre une régulière progression pour atteindre les 2000 milliards de revenus annuels en 2025. À la différence des années précédentes, où les banques étaient à 93 % bénéficiaires de ces revenus, plus de la moitié de la croissance attendue ira dans les poches de nouveaux acteurs. Les géants du numérique ont leur part à jouer face aux fintech indépendantes comme PayPal ou Square.

WhatsApp Messenger
Par : WhatsApp Inc
4.4 / 5
126,6 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *