Suivez-nous

Réseaux sociaux

Facebook prolonge sa période d’interdiction des publicités politiques

Cette décision agace au plus haut point les responsables du parti démocrate.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Alex Haney

C’est un choix qui est loin de faire l’unanimité. Facebook vient d’annoncer son intention de prolonger la période d’interdiction des publicités politiques sur ses services. Cette pause temporaire devrait encore durer un mois aux États-Unis a précisé l’entreprise dans un billet de blog publié mardi.

La firme de Mark Zuckerberg a décidé de suspendre temporairement ces annonces à l’approche du jour du vote. Peu avant ce bannissement, de nombreux candidats avaient dépensé des montants importants pour tenter de convaincre les électeurs. Selon Alexandria Ocasio-Cortez, c’est justement car ils n’ont pas assez investi sur la plateforme que les démocrates ont obtenu des résultats un peu moins bons qu’escomptés.

Facebook est très critiqué au sujet des publicités politiques

Cette prolongation inquiète justement les responsables démocrates du sénat où deux élections importantes doivent encore se tenir dans l’état de Géorgie en janvier. Cités par ABC, ces derniers s’en sont pris ouvertement à cette décision de Facebook :

La désinformation est le problème réel sur ces plateformes, et continuer à interdire les publicités est désormais activement préjudiciable aux organisations qui s’efforcent d’informer les électeurs de l’État de Géorgie du second tour de janvier. Ces interdictions de publicité vont nuire à la participation, elles profitent directement aux sénateurs républicains, et au minimum il devrait y avoir une exemption pour les publicités en Géorgie au cours des deux prochains mois.

Pour rappel, Facebook a longtemps été sous le feu des critiques pour des raisons inverses. La firme de Mark Zuckerberg se refusait en effet à interdire les publicités politiques y compris si elles contiennent des éléments trompeurs et mensongers sur une personne ou des faits. Un choix à l’époque déploré par de nombreux démocrates et qui a aussi fait beaucoup parler en interne. Ainsi, Andrew Bosworth, le responsable de la réalité augmentée et virtuelle, avait affirmé que si Donald Trump avait gagné en 2016, c’est qu’il avait su tirer profit des outils publicitaires de ciblage de Facebook.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.6 / 5
105,3 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests