Suivez-nous

Gaming

Google Stadia : le tacle signé Emmanuel Freund, fondateur de Shadow

Google Stadia a été annoncé hier soir, et le service en streaming de Google n’a pas fait l’unanimité, y compris du côté de chez Shadow.

Il y a

  

le

 
Stadia

Shadow pas forcément fan de Google Stadia

Cela ne vous aura pas échappé, hier soir, Google a officialisé Stadia, son service de jeu vidéo en streaming. Pas de console ici, mais un service qui fonctionne directement depuis Chrome, via de puissants serveurs hébergés par le géant américain. Un service de jeu en streaming encore assez mystérieux, qui sera lancé dans le courant de l’année 2019 en Europe comme aux Etats-Unis.

Un service de jeu en streaming qui arrivera bientôt chez Microsoft via xCloud, et qui existe déjà chez Sony avec le PS Now de la PS4. Evidemment, on pense aussi à Blade et son service Shadow, le service de PC dématérialisé, disponible depuis deux ans maintenant. Pour Emmanuel Freund, président et co-fondateur de Shadow : La conférence de Google ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit. »

Shadow Blade promo Black Friday

En effet, si Google semble plus que confiant, force est d’admettre que Stadia dispose encore de nombreuses zones d’ombres, comme le prix, les jeux disponibles au lancement, le réseau nécessaire à son bon fonctionnement… Certes, la démonstration effectuée par Google était techniquement impressionnante, mais les joueurs sont-ils prêts pour autant à abandonner toute forme de support physique (console et jeux) pour privilégier ce format dématérialisé ? Ce dernier apporte évidemment son lot d’avantages, mais il traîne aussi quelques sérieuses contraintes par rapport à du jeu en local « à l’ancienne« …

Si Google Stadia et Shadow partagent le même avis concernant le Cloud, le groupe Shadow précise : « nos utilisateurs dans le monde peuvent déjà accéder à n’importe quel jeu, utiliser n’importe quel logiciel, quel que soit l’écran (ordinateur, tablette, mobile ou télévision) sans compromis sur la qualité et sans différence avec un PC local. » Prends ça dans ton Cloud, Google !

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
90,1 M avis
15 Commentaires

15 Commentaires

  1. Chris Douay

    20 mars 2019 at 9 h 01 min

    Vous êtes completement déphasés : Google possêde des datacenters (par milliers), des VRAIS technos (pas du vrai/faux rdp comme Shadow), Google controle deja le streaming (la techno Widevine utilisée par Netflix, MyCanal, Prime Video … Appartient à Google et est proprietaire). De plus, ce sont des Americains qui ont investi dans Shadow (1er tour à 50M€ et 2eme tour pas d’info), alors qu’ils sont allés voir Orange, Orange qui va bientôt sortir son ordinateur dongle. J’ai cru en la France, mais ce n’est pas le milliard du plan nano qui va changer quoi que ce soit. Des boites comme Shadow et beaucoup d’autre auraient pu etre des pepites, malheureusement le reste du pays ne suit pas.

  2. Mickachu

    20 mars 2019 at 9 h 08 min

    Mon gars tu vas couler ^^

  3. Crasskan

    20 mars 2019 at 9 h 36 min

    En même temps ça paraît logique que shadow ne fasse pas l’éloge d’un éventuel futur concurrent qui aura d’office une notoriété monstre en comparaison.

  4. dabrowski

    20 mars 2019 at 9 h 49 min

    Normal que Shadow soit inquiet, qui utilise Shadow ? La simplicité de Google fera le reste.

  5. Manuto

    20 mars 2019 at 10 h 02 min

    Shadow est un peu en PLS depuis hier soir.

    Oui, leur solution marche très bien, oui c’est performant.
    Mais google, a tout de même de beau arguments a faire valoir, a commencer par leur collection de data center, repartis a travers le monde.
    Ils ont leurs propres codec de compression vidéo(VP9), qui fonctionne plutôt très bien (un peu moins que le h265 tout de même). Et sont encore à travailler sur le VP10 pour diviser la bande passante encore par 2.
    Et surtout, leur démonstration via chrome est impressionnante. pas de soft a utiliser, tout se passe naturellement. l’intégration au sein de youtube est également une idée excellente, et tres intéressante sur le papier.

    Maintenant, j’ai envie de dire que Shadow de Stadia ne boxe pas forcement dans la même catégorie.
    Stadia est vraiment un service de cloud gaming, quand Shadow propose un véritable ordinateur déporté, avec possibilité d’y ajouter d’autres logiciels que du jeu. j’en connais qui s’en serve pour de la CAO/DAO par exemple.

  6. lazy

    20 mars 2019 at 10 h 14 min

    Shadow en position bas débit face au monstre qui est venu leur dire bonjour

  7. D4gd4

    20 mars 2019 at 10 h 18 min

    « La conférence de Google ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit. » On en parle du lancement de Shadow à l’époque ? C’était pas une opération séduction c’était une opération catastrophe. J’ai 300% plus de chance de souscrire chez Google que dans une boîte – même Française – qui pense dominer le marché avec une technologie boiteuse…

  8. Kevin

    20 mars 2019 at 10 h 25 min

    Pour moi Shadow et Stadia ne couvre pas les mêmes périmètres

    Stadia c’est du gaming uniquement, qui va je pense adresser des casuals et des hardcores. Techniquement, ça a l’air très impresionnant, et vu leur force de frappe je suis confiant.
    C’est plutôt les Sony/Microsoft/Nintendo qui doivent transpirer

    Shadow on est sur la dématérialisation du PC (de gamer certes !), mais vous pouvez gamer, taffer, tout faire quoi, c’est pas pareil

  9. Caledavoon

    20 mars 2019 at 11 h 13 min

    Un passage dans votre article me fait sourire : « les joueurs sont-ils prêts pour autant à abandonner toute forme de support physique (console et jeux) pour privilégier ce format dématérialisé ? ».
    J’ai surtout envie de demander : « les joueurs sont-ils obligés d’abandonner toute forme de support physique en revendant tout (consoles et jeux) ce qui est déjà en leur possession, en se refusant d’acheter une Xbox Two ou une PS5 et en souscrivant uniquement un abonnement Stadia ? »
    Parce qu’on va pas se leurrer, Stadia c’est pas le grand remplacement. C’est une offre supplémentaire dans le paysage vidéo ludique. Adhère qui veut et le temps et les consommateurs trancheront.

  10. Max

    20 mars 2019 at 11 h 30 min

    J’aime bien, le co-fondateur reproche a Stadia qu’il n’y a plus de console ou de jeu « a l’ancienne ». C’est pas la base de Shadow que d’avoir tout dématérialisé ? Il reproche donc a Stadia ce qui fait la base de son service.

  11. Horus

    20 mars 2019 at 11 h 34 min

    Haha shadows… La blague…. La médiocrité dans toute ça splendeur. Le truc qui passe par des VPN polonais bas de gamme… Lol quoi

  12. Vladkir

    20 mars 2019 at 14 h 55 min

    Shadows…. ça existe encore ça ? C’est comme Apple : Une énorme blague.

  13. meco

    21 mars 2019 at 11 h 28 min

    « La conférence de Google ressemblait plus à une opération séduction de développeurs qu’au lancement d’un produit. » dixit la boite qui a inondé Youtube de partenariat pour construire leur image de marque
    « … et sans différence avec un PC local. » sauf une connexion internet mais bon c’est un détail

  14. Antoine

    22 mars 2019 at 18 h 13 min

    « La conférence […] ressemblait plus à une opération séduction […] qu’au lancement d’un produit. » Bah comme partout dans tous les domaines en fait. Que ce soit pour présenter un film, un jeu vidéo, une nouvelle console ou autre, il y a toujours une bande-annonce pour séduire les clients avant que le produit ne sorte réellement. Vous n’aurez jamais la bande-annonce d’un film qui sortira le même jour que la sortie du film, ça serait aberrant et inutile. Évidemment que Stadia n’allait pas sortir maintenant, ils sont légèrement teubés chez Shadow …

  15. Shadow est mort, vive Stadia !

    16 avril 2019 at 4 h 41 min

    Shadow reproche à Google une opération séduction ?
    Qui se souvient du lancement de Shadow, n’était ce pas une opération marketing voire poudre de perlimpinpin ?
    L’équipe dirigeante et son gérant a juste du mal à intégrer qu’ils vont couler avec leur offre produit limitée face à Google, et dénigre son concurrent.
    C’est moche de n’être pas fairplay… et de reconnaître que Stadia est bien meilleur sur ce créneau.
    C’est tout le problème de la culture d’entreprise de ces boites : être arrogants, croire qu’on va « conquérir le monde » puis tomber seulement de sa petite chaise de bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests