Suivez-nous

Dropshipping : le guide ultime et les conseils pour se lancer en 2020

Difficile de passer à côté des success story sur le dropshipping qui fleurissent sur les réseaux sociaux et des tutoriels qui expliquent comment gagner de l’argent avec le dropshipping. Même si l’envie de se lancer peut être tentante, personne ne peut vous promettre que vous ferez fortune grâce à cela. Alors oui, le dropshipping ça marche mais pas en faisant n’importe comment.

Grâce à notre guide vous allez tout savoir pour optimiser les chances de réussites de votre boutique de dropshipping. Toutefois, il ne substituera pas à une formation en dropshipping plus approfondie et détaillée comme celle proposée par le prestataire Dropizi.

Découvrir la formation Dropizi

Au programme de ce guide complet, nous verront ce qu’est le dropshipping, le point sur sa légalité, notre avis et vision sur l’avenir de cette activité, les pré-requis avant de se lancer, un tutoriel pas à pas pour démarrer, les coûts, les status, les avantages, et bien plus encore. À la fin de ce guide, vous aurez toutes les cartes en main pour créer votre business de dropshipping et être rentable.

Avant de vous donner les informations essentielles et les bases indispensables pour démarrer votre activité, faisons le point sur la définition du dropshipping et sa légalité.

Dropshipping

© Presse-citron

Le dropshipping, c’est quoi ?

Le dropshipping fait partie intégrante du e-commerce en 2020 et il représente actuellement le rêve de plus d’un entrepreneur. Cependant, ce terme est encore vague pour certaines personnes qui se demandent en quoi consiste le dropshipping alors une définition simple ainsi que des explications s’imposent.

Alors, que veut dire dropshipping exactement ? « Drop shipping » est un terme anglais que l’on peut traduire par « livraison directe » en français. Le dropshipping est une méthode de vente en ligne qui vient tout droit d’outre-Atlantique. Il fait intervenir trois individus :

  • le client ou l’acheteur
  • le revendeur ou distributeur (vous)
  • le fournisseur ou dropshipper

En pratique, voici comment cela se passe : le client se rend sur votre site internet et achète un produit. Vous en êtes informé et vous transmettez cette commande à votre fournisseur qui se chargera d’envoyer le produit directement à votre client final. À aucun moment le revendeur n’est en contact avec le produit. Votre rôle est donc celui d’un intermédiaire mais pas seulement, car c’est à vous qu’incombe la tâche de mettre en valeur le produit et de le vendre.

Explication dropshipping

© Dropizi

Vous voyez, le fonctionnement du dropshipping n’a rien de bien compliqué. D’ailleurs, si ce type de distribution s’est largement démocratisé ces dernières années, c’est grâce à cette simplicité de mise en place. En effet, pas besoin de gérer l’approvisionnement et les stocks en dropshipping ni la livraison. C’est le grossiste qui se charge de toute la logistique pour expédier le produit chez votre client. Voilà comment ça marche.

Contrairement à une boutique physique ou un site e-commerce où vous vendez vos propres produits, le dropshipping ne demande aucun investissement en termes de fabrication ou de stockage étant donné que vous vendez un produit qui ne vous appartient pas et que la livraison s’effectue directement depuis l’entrepôt du grossiste. Il vous suffit d’un site internet dans lequel vous exposerez les produits. C’est grâce à cet aspect financier que les risques du dropshipping sont quasi inexistants.

La marge en dropshipping représente la différence entre le prix au détail payé par le client et le prix de gros appliqué par votre fournisseur, l’équation est plutôt simple. En sachant que c’est au revendeur, soit à vous, de fixer le prix de vente final et donc de décider de votre marge.

La définition du dropshipping est donc très simple : il s’agit simplement d’une méthode pour vendre des produits sans avoir à gérer de stock et sans même avoir à gérer la livraison.

Le dropshipping est-il légal ?

Maintenant que vous savez qu’est-ce que le dropshipping et comment ça fonctionne, passons à une question qui fait couler beaucoup d’encre : est-ce que le dropshipping est légal ?

La réponse est oui. Cette pratique est tout à fait légale, c’est une activité commerciale à part entière. C’est le même principe qu’un supermarché qui revend des produits alimentaires des marques aux consommateurs sauf qu’ici, tout se passe par internet.

Bien que le dropshipping ne soit pas illégal, certaines pratiques des revendeurs sont frauduleuses et elles ont contribué à ternir l’image de cette activité en e-commerce. C’est le cas lors de la revente d’articles de contrefaçons, de produits de marques sans en avoir l’autorisation ou encore en cas de mauvaise facturation de la TVA.

En prenant l’exemple des produits de contrefaçons, le revendeur peut parfois avoir été mis en porte-à-faux par le fournisseur sans être au courant de ses manigances. Mais prouver son honnêteté dans un tel cas peut s’avérer compliqué, d’où l’importance de faire les choses correctement et de ne pas choisir n’importe quel fournisseur. Au cours de ce guide pour se lancer dans le dropshipping, nous reviendrons sur l’importance de choisir un bon fournisseur.

Notre avis sur le dropshipping

Avant d’aller plus loin, nous souhaitions vous donner notre point de vue et avis sur le dropshipping. Selon nous, il s’agit d’une activité e-commerce à la fois intéressante, rapide à mettre en place et pratique à gérer au quotidien.

D’abord, rappelons que le dropshipping ne nécessite pas d’apport en capital ce qui est, à notre avis, un point crucial pour les personnes qui souhaitent entreprendre avec un capital de base très faible. En effet, cette forme de e-commerce ne demande aucun coût de recherche, d’élaboration ni de développement produit. Si vous n’avez pas la fibre créateur, c’est plutôt une bonne nouvelle.

De plus, grâce à une fonction d’intermédiaire remplie par vous en tant que revendeur d’un produit que vous ne possédez pas, la prise de risque est minimisée. Si cela ne marche pas et que les ventes du produit sont décevantes, vous n’avez pas à détruire tout votre stock produit. Il faudra simplement retirer le produit en question sur votre site internet et en trouver un autre.

Le dropshipping est également une très bonne alternative pour les personnes qui souhaitent devenir leur propre patron et exercer son métier depuis chez soi, sans contrainte. Et comme nous le disions, la prise de risque est faible alors si vous voyez que cela n’est pas fait pour vous, il est possible de faire machine-arrière sans perdre toutes ses économies et sans s’endetter.

À notre avis, une bonne gestion de sa boutique dropshipping peut se révéler lucrative au bout de quelques mois et permettre d’arrondir ses fins de mois, voire pour certains d’en vivre. Pour mettre toutes les chances de votre côté, il est important de se tourner vers des plateformes spécialisées en e-commerce dropshipping afin de bénéficier des meilleurs outils et d’un bon accompagnement. Après avoir testé plusieurs prestataire, notre avis sur Shopify est excellent et c’est celui que nous conseillons pour démarrer en dropshipping.

Selon nous, il y a donc de belles opportunités à saisir en 2020 et ce mode de distribution en ligne a encore un très bel avenir devant lui. Vous connaissez désormais notre avis sur le dropshipping. Ce dernier est très positif mais ne croyez pas que vous allez réussir en claquant des doigts. Le dropshipping est une activité commerciale comme une autre, qui va nécessiter du travail pour arriver à ses fins. Avant de vous lancer, il faut vous assurer d’avoir les bons pré-requis pour le droshipping.

Découvrir Shopify

Pré-requis : êtes-vous fait pour le dropshipping ?

Avant de débuter en dropshipping, il est important de chercher à savoir si vous êtes fait pour ça ou non. Comme dans les autres corps de métier, il ne faut pas se lancer sans réfléchir.

Dans un premier temps, il faudra vérifier que vos centres d’intérêt soient en accord avec les bases du dropshipping, à savoir une vision entrepreneuriale et un attrait pour le marketing. Ces deux points sont au cœur de cette activité e-commerce parce que vous devrez vous projeter sur le long terme et saisir les opportunités pour mener à bien votre business. Pour entreprendre une activité de dropshipping, il faut donc être motivé et avoir l’envie de réussir.

Pre requis dropshipping

Nick Morrison © Unsplash

À côté de l’aspect entrepreneurial, le marketing occupe une part importante, voire prépondérante, de l’activité de dropshipping. Sans parler d’avoir fait des études dans ce domaine, vous devrez tout de même vous intéresser aux tenants et aboutissants du marketing car votre rôle est de mettre en avant un produit dans le but de le vendre. Il faudra être en mesure de créer un besoin et de donner de la valeur à votre produit aux yeux du consommateur afin de le convaincre de passer à l’achat. Ces compétences pourront bien évidemment s’acquérir et s’améliorer au fil du temps.

Un bon gérant de boutique dropshopping sera ainsi capable de vendre le même produit plus cher que son concurrent, et ce, simplement parce qu’il dispose de meilleures compétences marketing. Vous devez donc être un excellent vendeur pour aspirer à faire du dropshipping, ou bien recruter un expert marketing qui pourra vous assister si la niche vous intéresse mais que vous manquez de cette compétence.

Le dropshipping n’est pas compatible avec tous les tempéraments puisqu’il faut parfois s’armer de patience et d’une bonne dose de persévérance, deux qualités qui devront faire partie de votre caractère. Même si les résultats peuvent arriver assez rapidement, vous ne trouverez pas forcément la bonne recette du premier coup.

Plusieurs tests peuvent être nécessaires avant de trouver le bon produit (produit gagnant) et il ne faut pas hésiter à modifier son listing et voir ce qui fonctionne. Une personnalité persévérante vous aidera à ne baisser les bras et à vous relever en cas d’échec. Gardez en tête que ce n’est pas parce que vous échouez au début que vous ne parviendrez pas à faire décoller votre boutique quelques semaines après avec un produit best-seller.

L’un des énormes avantages du dropshipping est la rapidité avec laquelle vous pouvez passer d’un produit à un autre. Si un produit échoue, ne baissez pas les bras. Relancez-vous dans vos recherches pour trouver un autre produit qui cartonnera une fois en vente sur votre boutique de dropshipping.

Enfin, la dernière qualité essentielle pour réussir dans ce milieu et avoir un business rentable est une bonne gestion. Cela passe par une comptabilité propre pour vous assurer que vos recettes soient toujours supérieures à vos dépenses (coûts d’acquisition du trafic, frais de votre boutique, coûts d’achats des produits,…).

Si vous possédez ces qualités, vous mettrez toutes les chances de votre côté afin de réussir en dropshipping et atteindre la rentabilité.

Les formations dropshipping

D’après les pré-requis énoncés précédemment, de nombreux futurs e-commerçants qui se disent fait pour le dropshipping souhaitent aller un peu plus loin en consolidant leurs connaissances. C’est aussi quelque chose que nous recommandons avant de commencer votre boutique. Le meilleur moyen de le faire est de suivre une formation dropshipping de qualité.

Notre guide ici n’est PAS une formation dropshipping. Il s’agit d’un excellent point de départ, mais nous ne pouvons que grandement vous recommander de suivre une formation pour mettre toutes les chances de votre côté. Attention, à ce sujet, évitez les gourous du dropshipping qui ne cessent de faire de la publicité sur Facebook, Instagram ou Youtube. Ces derniers ne sont pas recommandables pour avoir une formation de qualité en dropshipping.

Pas d’inquiétude, il existe plusieurs formations et cours et les prix sont variables, de « gratuit » à très élevé. Nous avons donc trouvé une bonne formation dropshipping gratuite et, qui plus est, intégralement en français dispensée par Dropizi, le leader du dropshipping en France. Ses modules vidéo permettent de se former au dropshipping en quelques cours et d’acquérir de solides connaissances afin de les mettre en pratique plus sereinement par la suite. Dropizi propose même une formation en continu grâce à un accompagnement avec des experts en webmarkerting qui deviennent de véritables mentors pour les e-commerçants.

Cette formation en dropshipping est, selon nous, la meilleure solution pour se lancer. Dropizi a absolument tout à gagner dans votre succès (contrairement aux gourous de Facebook qui ne gagnent leur vie que via la vente de ces formations (arnaques) ). Plus votre boutique génèrera des ventes, plus Dropizi touchera de commissions. Leur intérêt à dispenser, gratuitement, une formation dropshipping de qualité est donc très clair. Ils vous forment, et, en échange, vous aurez une boutique de drophipping rentable qui leur permettra, à eux aussi, de toucher une commission.

En plus de cette formation initiale, tout un accompagnement est dispensé, gratuitement, aux clients de la plateforme. Les conseils ne se limiteront pas uniquement à du technique, mais vous aurez un vrai mentor pour le dropshipping qui vous accompagnera au quotidien.

Shopify, le concurrent international de Dropizi, propose également une assistance à chaque instant pour vous aider lors des premiers pas et vous épauler dans vos choix. Les conseillers Shopify vous expliqueront par exemple l’importance de se concentrer sur l’essentiel et de choisir un univers ou un produit qui a du potentiel, dans lequel vous croyez.

Découvrir Dropizi

Comment se lancer en dropshipping ?

À présent, il est temps d’entrer dans le vif du sujet et de répondre à la question que tout le monde se pose : comment démarrer en dropshipping ? Lancer ce type d’activité e-commerce n’est pas si compliqué mais cela ne se fait pas en un simple claquement de doigts pour autant. Il existe quelques étapes clés à respecter en amont avant de vous lancer afin de maximiser vos chances de réussite. On commence tout de suite.

Choisir le type de boutique (mono-produit, thématisée…)

Avant même de choisir ce que vous souhaitez vendre sur votre site dropshipping, il faudra d’abord penser à votre modèle de boutique. Trois possibilités s’offrent à vous :

  • mono-produit (un seul produit présent avec ses variations)
  • thématisée (plusieurs produits appartenant à la même niche)
  • généraliste (plusieurs produits dans différents univers)

Les boutiques e-commerce basées sur un mono-produit ou produit unique sont une tendance montante en 2020. Si vous débutez en dropshipping nous vous conseillons d’opter pour ce type de boutique car une référence unique permet de se concentrer sur une clientèle bien précise et d’éviter de s’éparpiller. Dans l’exemple ci-dessous, il s’agit d’un site qui vend uniquement des écouteurs sans fil.

Boutique mono-produit

Exemple de boutique mono-produit © Dropizi

En général, ces sites contiennent une seule page qui doit être bien agencée pour valoriser le produit avec des arguments convaincants. Les boutiques mono-produit peuvent vous aider à construire un message plus percutant et à retenir davantage l’attention des cibles potentielles. Enfin, un site mono-produit demande également moins de travail en termes de gestion.

Les boutiques thématisées ou multi-produits sont également préconisées si vous avez déjà une idée bien précise de votre positionnement et que cela fait sens de proposer plusieurs références appartenant à la même atmosphère. Par exemple, la boutique de dropshipping présentée ci-dessous reste dans la même niche, à savoir le marché des maillots de bain, mais elle propose plusieurs collections différentes.

Boutique thematisee

Exemple de boutique thématisée © Dropizi

Un site basé sur une version thématisée a l’avantage de créer le besoin plus facilement chez le client qui sera incité à compléter sa collection ou acheter plusieurs assortiments.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les sites dropshipping généralistes (multi-produits et multi-univers) ne permettent pas de réaliser plus de ventes. Mettez-vous à la place du visiteur qui pourra être confus entre les jouets pour enfants, le mobilier de bureau, les téléphones et les épices.

À vouloir trop en faire, vous risquez de casser l’identité de votre marque et de brouiller l’esprit du consommateur. De plus, la multiplication de gammes de produit et une diversification poussée augmentent considérablement votre charge de travail. Outre les nombreuses fiches produits à renseigner, l’achat de trafic de votre clientèle sera plus complexe car vous aurez plusieurs analyses de marché à effectuer.

Même si nous vous conseillons de partir sur une boutique produit unique ou thématisée pour commencer, cela ne veut pas dire que les boutiques dropshipping généralistes ne marchent pas. Certaines rencontrent même un franc succès. Tout dépend de l’orientation et la stratégie de votre business.

Le conseil que nous pouvons vous donner est donc le suivant : commencez avec une boutique dropshipping mono produit ou thématisée. Si cela fonctionne, vous pourrez ensuite envisager l’idée de partir sur du généraliste. En aucun cas ne partez sur du généraliste en pensant que « plus il y a de produits, plus j’ai de chances de vendre ». Cela ne s’avère pas correct.

Opter pour un site de vente en ligne généraliste fait sens uniquement SI il y a un vrai concept derrière qui le justifie, et non simplement pour « avoir plus de choix ». Par exemple, un concept pourrait être une boutique qui aura pour but d’avoir du trafic qui recherche « idée cadeau pour Noël ». Dans tel cas, il est logique d’avoir de nombreux produits diversifiés, mais cela se justifie par votre concept.

Sélectionner le bon produit ou une bonne thématique

Lorsque vous savez le type de boutique que vous voulez mettre en place, le travail ne s’arrête pas là dans vos premiers pas en dropshipping. Prochaine question à se poser : quoi vendre en dropshipping ? Il faut maintenant dénicher le bon produit ou, à défaut, la bonne thématique. Dans cette phase, inutile de s’éparpiller. Pensez aux tendances actuelles et essayez de flairer celles de demain afin d’avoir un train d’avance sur vos concurrents.

Vous pouvez utiliser l’outil Google Trends pour connaître la fréquence d’apparition d’un mot-clé et son évolution afin d’en tirer des conclusions. On peut voir avec l’exemple ci-dessous qu’entre l’été 2018 et 2020, la recherche « trottinette électrique » a connu une croissance extrêmement forte en France. Vous pouvez même comparer deux termes pour faire le meilleur choix.

Google trends

Mots-clés « trottinette électrique » sur Google Trends © Presse-citron

L’objectif est de dégoter le produit gagnant en dropshipping qui va cartonner, mais cela peut prendre un peu de temps et c’est normal. Savoir quoi vendre en dropshipping n’est pas inné. Pour vous guider un peu, retenez que les experts déconseillent la vente d’appareils électroniques ou de marques de vêtements puisque les consommateurs connaissent le prix approximatif d’un t-shirt estampillé Adidas ou d’une paire de chaussures Nike.

Optez pour des produits pour lesquels vos clients auront du mal à connaître la vraie valeur. C’est là que vous pourrez aller chercher les meilleures marges en donnant, vous, une valeur à votre produit grâce à une belle mise en avant (marketing).

Lorsque vous tenez votre produit ou votre thématique, il est intéressant de commander quelques échantillons pour pouvoir le tester et vous conforter (ou non) dans votre choix.

Dernier point important : lorsque vous rechercherez une niche de dropshipping, l’objectif n’est pas de vous différencier coûte que coûte. Si vous pensez vraiment avoir la bonne idée et qu’un de vos concurrents se positionne sur la même niche, n’abandonnez pas forcément votre projet. Au contraire, n’ayez pas peur de le réutiliser et de réfléchir à une façon de vendre ce même produit mieux que lui. Un challenge supplémentaire.

Trouver un fournisseur pour le dropshipping

Vous avez sélectionné le produit gagnant, il ne reste plus qu’à trouver un site marchand qui le vende. Alors, comment trouver un fournisseur pour le dropshipping? Les fournisseurs, grossistes ou dropshipper sont une des clés de la réussite de votre boutique dropshipping.

Il est primordial de faire quelques recherches en amont afin de trouver un grossiste de dropshipping qui vend des articles originaux, de qualité et qui propose une bonne gestion logistique. Outre les géants Amazon, AliExpress et Alibaba, il existe d’autres grossistes qui vous permettront d’élargir vos horizons, de proposer une offre différenciante et de vous démarquer plus facilement. C’est le cas des marchands BigBuy ou encore Brandsdistribution, deux fournisseurs dropshipping basés en Europe. Ces fournisseurs européens offrent des délais de livraison plus courts qui rassurent les clients et augmentent le taux de conversion. Un client qui reçoit sa commande dans les temps sera satisfait et plus à même de devenir fidèle par la suite.

Et si vous voulez davantage de proximité avec vos grossistes, l’hébergeur français Dropizi est un des seuls à intégrer un réseau de marketplaces 100% français comprenant dix secteurs clés. C’est intéressant si vous voulez un fournisseur dropshipping en France et être dans la tendance 2020 en proposant des articles Made In France.

Découvrir Dropizi

Vous l’avez compris, même s’ils possèdent un catalogue produit moins impressionnants qu’AliExpress, les fournisseurs dropshipping en Europe sont un excellent moyen pour faire du dropshipping avec une livraison rapide et sans frais de douane. Nous reviendrons sur ce dernier point un peu plus tard dans ce guide complet sur le dropshipping en 2020.

Sachez que les plateformes de gestion de site dropshipping proposent souvent des partenariats avec certains fournisseurs et elles intègrent des connecteurs permettant d’automatiser la commande et la livraison. Cela pourra également vous aiguiller lors du choix de votre fournisseur dropshipping. En un clic à peine, vous pourrez importer les produits dans votre boutique, résultant en un gain de temps considérable.

Créer un site dropshipping

Vous avez le modèle de votre boutique, votre produit et vous savez vers quel fournisseur vous tourner ? Il reste une étape primordiale qui concrétisera votre projet : la création de votre site dropshipping.

Pour les non-initiés, il est recommandé d’avoir recours à une plateforme SaaS (software as a service) qui rassemble plusieurs outils très utiles pour les site de vente en ligne en e-commerce et en dropshipping. Elle est accessible depuis votre navigateur web. Ainsi, vous n’aurez aucun logiciel à installer au préalable. Ce type de plateforme promet une solution clé en main pour vous aider à construire votre boutique dropshipping.

Creation site dropshipping

© Shopify

Shopify et Dropizi sont tous deux conçus spécifiquement pour l’activité de dropshipping et ils permettent d’héberger son site et de créer sa boutique en quelques minutes à l’aide d’un éditeur web intégré et de nombreux templates personnalisables. Vous aurez le choix parmi plusieurs exemples de sites de dropshipping que vous pourrez modifier selon l’identité de votre marque. Des options d’automatisation d’importation de produit et de commandes entre votre site et celui de votre grossiste seront également possibles pour vous faire gagner du temps. Enfin, vous bénéficierez également d’une assistance et de conseils d’experts.

Pour profiter des services de Shopify ou de Dropizi, vous devrez souscrire à un abonnement accessible dès 27€ / mois. Ajoutez à cela des frais de transaction sur vos ventes. Ils n’excèdent jamais les 2%. Les deux plateformes proposent de vous essayer au dropshipping gratuit grâce à un test de 14 jours pour Shopify et de 15 jours pour Dropizi.

Si vous vous êtes déjà un petit peu renseignés sur le dropshipping, vous savez certainement que Shopify est le leader mondial dans le domaine. Sa très grande simplicité d’utilisation couplée à de nombreux partenariats de qualité en font un choix facile pour une immense majorité d’entrepreneurs se lançant dans le dropshipping.

Bien que Shopify et Dropizi dominent très clairement le marché, ce ne sont pas les seules solutions qui s’offrent à vous afin de créer un site de dropshipping. Si vous avez des connaissances en numérique et en web design, vous pourrez considérer le CMS Prestashop ou l’extension WordPress WooCommerce. Cela dit, la prise en main de ces deux outils est plus compliquée que Shopify et Dropizi et il ne s’agit donc pas d’une solution recommandée pour les personnes sans connaissance technique.

Découvrir Shopify

Fixer le bon prix pour être rentable

Dans le dropshipping, c’est au revendeur de fixer son prix de vente. Et il n’y a pas de règle pour choisir son prix de vente en dropshipping. Vous pouvez vous baser sur le prix de gros puis faire des analyses concurrentielles et demander à vos proches leur avis. Le but est de trouver un juste milieu afin de conserver une offre attractive et de maintenir un bon niveau de marge dans le même temps.

Il faut savoir que les marges en dropshipping varient beaucoup d’un produit à un autre. Sur un produit très bon marché (à bas coût), les marges peuvent être énormes – jusqu’à 10 fois ou 30 fois le prix. C’est ainsi que certains parviennent à gagner de l’argent avec le dropshipping. Vous avez certainement déjà du voir ces petits bracelets qui ont l’air très jolis. Ils sont en réalité achetés 40 centimes sur AliExpress pour être revendus des dizaines d’euros sur les boutiques de dropshipping.

En tout cas, seul le dropshipping rentable permet d’arrondir vos fins de mois ou de vivre du dropshipping. Pour cela, il n’y a pas de secret, vos recettes doivent être supérieures à vos dépenses.

Si votre Chiffre d’affaires est simple à calculer puisqu’il s’agit du prix de vente au détail, rappelons que vos coûts englobent le prix de gros du produit, l’abonnement et les frais prélevés par la plateforme e-commerce ainsi que l’achat de trafic client (SEA). La prise en compte de chacune de ces variables vous permettra de fixer un prix de vente adapté avec une marge suffisante pour que votre business soit rentable.

Voilà, cette première partie de notre guide est terminée. Vous devriez désormais savoir comment faire pour vous lancer en dropshipping.

Quels sont les coûts du dropshipping ?

Le dropshipping présente un avantage majeur par rapport aux points de vente physiques et aux activités de vente en ligne traditionnelles – il s’agit des coûts très faibles qu’il engendre pour vous, le distributeur.

En effet, en dropshipping, pas question de fabriquer un produit et encore moins de le stocker, ce qui élimine déjà une grande partie des dépenses. Vous pourrez également exclure les frais de logistique puisque c’est le grossiste qui se charge de cet aspect.

Finalement, seulement quelques dépenses vous seront imputables. Voici les coûts en dropshipping :

  • le prix de gros du produit (combien allez-vous acheter les produits que vous revendez ?)
  • l’abonnement à la plateforme e-commerce (à partir de 30€ par mois environ)
  • les frais de transaction de la plateforme (qui varient de 2% à 0,5% sur la vente selon votre forfait)
  • l’acquisition client en SEA (achat de mots-clés, publicités sur les réseaux sociaux) et/ou en SEO (développement du site, création de contenus)

En dropshipping, les coûts sont presque inexistants. C’est d’ailleurs ce qui incite autant de personnes à se lancer dans l’aventure. Mais vous devrez tout de même prendre en compte les frais énoncés ci-dessus pour vous assurer de la rentabilité de votre site de vente en ligne sans stock.

Quel statut en dropshipping ?

Vous êtes débutant en dropshipping et vous ne savez pas quel statut adopter pour être en règle ? Rassurez-vous, vous n’êtes pas le seul à ne pas être informé au sujet du statut juridique en dropshipping.

Sachez d’abord que pour exercer dans ce domaine d’activité, il est indispensable d’avoir une entreprise (ou micro entreprise) – ou de la créer le cas échéant. Même si cela peut faire peur, il existe de nombreux statuts juridiques très simples à acquérir.

Le régime auto-entrepreneur ou micro-entreprise est privilégié par beaucoup au début de par sa souplesse. Toutefois, nous le déconseillons fortement car vous ne pourrez pas déduire vos coûts, si bien que ça ne sera pas avantageux du tout. De plus, dès que le chiffre d’affaires dépasse le plafond des 170 000€, vous ne serez plus autorisé à conserver ce statut et vous devrez en changer.

Quand on dit que nous déconseillons le statut d’auto-entrepreneur ou micro-entreprise pour le dropshipping, cela concerne le long terme. Pour vos débuts, il est tout à fait concevable d’attaquer avec ce type de statut juridique puisque c’est le plus simple et rapide à mettre en place. Cela vous permettra alors de découvrir l’environnement et de voir si vous parvenez à réaliser vos premières ventes. En revanche, SI votre boutique venait à générer beaucoup de ventes, il sera quasiment obligatoire de passer en entreprise pour déduire vos coûts et faire disparaître le plafond de 170.000€ de CA.

Aussi, la rentabilité en dropshipping sera beaucoup plus facilement atteignable avec une entreprise dans laquelle vous pourrez déduire vos coûts qu’avec le statut d’auto-entrepreneur.

Prenons un exemple très simple pour illustrer cela. 

  • Vous vendez un produit 100€
  • Vous avez payé ce produit 50€
  • Vous avez payé 40€ en acquisition de trafic pour générer votre vente.

Avec le statut d’auto-entrepreneur (micro-entreprise), vous avez donc gagné 100€. Les coûts ne sont pas déductibles. Vous allez alors payer les impôts sur les 100€ de CA, soient, à l’heure actuelle, plus de 13%. Au final, vous perdrez donc de l’argent puisque vous payerez 90€ pour l’achat du produit et l’acquisition du trafic ET 13€ d’impôts, soient 103€…pour 100€ de CA. Vous accusez alors une perte nette de 3€.

SI vous aviez une entreprise, vous déduiriez vos coûts. Votre profit serait de 100 – 50 – 40, soit 10€ et vous payeriez environ 30% d’impôts sur le profit. Il vous reste alors 7€ de bénéfice au final.

Vous comprenez donc bien l’importance d’avoir le bon statut juridique pour faire du dropshipping. Au début, il est tout à fait concevable de se lancer en dropshipping en auto-entrepreneur, mais vous voyez bien qu’il est alors beaucoup plus difficile d’être rentable.

Du coup, pour être rentable nous vous recommandons d’ouvrir une entreprise type SASU ou SARL afin de déduire vos frais. Bien sûr, vous devrez faire vos calculs afin de voir le régime le plus adapté à votre boutique et vos volumes de vente. En effet, créer (et entretenir) une structure juridique comme une SASU ou une SARL coûte plusieurs milliers d’euros par an.

Le dropshipping est-il une arnaque ?

Vous avez certainement dû voir des publicités vous ventant les louanges du dropshipping pour devenir riche sans rien faire ou presque. Ce genre d’annonces survendent le dropshipping et contribuent à l’idée que c’est une arnaque alors que non, le dropshipping n’est pas une arnaque.

Fournisseur dropshipping

© Presse-citron

C’est une méthode de commercialisation basée sur la revente de produits sans stock. Si l’idée que le dropshipping est une escroquerie persiste, c’est parce que cela semble trop beau pour être vrai. Après tout, s’il est possible de revendre un produit avec un prix de base à moins d’un euros à plus de 15 euros, on comprend que vous puissiez remettre en cause cette activité de vente en ligne.

Et si certaines personnes vous disent que le dropshipping est une arnaque, prenez un peu de recul. Il peut arriver qu’elles aient tenté l’expérience qui s’est révélée être un échec au bout du compte. Plutôt que de se remettre en question, elles incriminent le dropshipping. C’est la raison pour laquelle nous insistons beaucoup sur les pré-requis du dropshipping qui vous aideront à savoir si vous avez les qualités nécessaires pour exercer ce type de commerce en ligne. Pour rappel, il est conseillé d’avoir un état d’esprit entrepreneur, un intérêt prononcé pour le marketing et de faire preuve de persévérance.

Malgré tout, méfiez-vous de ces gourous qui vous vendent du rêve et ne prenez surtout pas leurs formations. En plus d’être hors de prix, elles manquent cruellement d’informations et ne sont pas aussi complètes que la formation gratuite dispensée par Dropizi. D’ailleurs, s’il étaient aussi bons en dropshipping, ils n’auraient aucune raison de perdre leur temps à vendre des formations. Leur gagne-pain principal sont ces formations et non leur activité de dropshipping.

Le dropshipping n’est donc pas une arnaque, à condition, évidemment, de le faire correctement. Bien trop souvent, les entrepreneurs associent l’échec à une arnaque. Cela peut se comprendre. Mais échouer à faire quelque chose ne veut pas dire que ce dernier est une arnaque. Armez vous de patience, formez-vous correctement et vous verrez peut-être par vous-même que le dropshipping n’est pas une arnaque.

Avantages et inconvénients du dropshipping

Après avoir passé en revue les grandes lignes, vous êtes désormais incollable sur la définition du dropshipping ainsi que tous ses tenants et aboutissants. Pour faire le point, nous avons réalisé une liste présentant ses côtés positifs et ses côtés négatifs. Vous pourrez ensuite peser le pour et le contre et décider de vous lancer ou non dans l’aventure e-commerce.

5 avantages du dropshipping

Le premier avantage du dropshipping est son risque financier très faible. En effet, pas besoin de capital de départ ni d’investissement pour vous lancer en dropshipping. Vous n’aurez pas à miser sur toutes vos économies ou faire un emprunt à la banque, ce qui est un gros poids en moins. Cela s’explique par le fait que vous vendez des produits qui ne vous appartiennent pas. Vous n’avez donc pas à vous soucier des coûts de développement et de la fabrication. En plus de cela, c’est votre fournisseur qui s’occupe de gérer les stocks et les expéditions. De ce fait, vous n’aurez pas besoin d’acquérir un entrepôt ni de gérer les coûts de logistique.

Le second avantage du dropshipping découle du premier, il s’agit de l’absence de gestion de stocks et des livraisons puisque vous jouez un rôle intermédiaire de vendeur. Les éléments d’approvisionnement et de logistique sont gérés par le grossiste. Un soulagement pour les personnes qui ne connaissent rien à ce secteur d’activité. Tout ce que vous devrez faire c’est vous assurer de passer commande sur le site du grossiste dès lors qu’un client achète le produit sur votre site. Jusqu’à présent rien de compliqué, d’autant que généralement les commandes sont automatisées par les prestataires comme Shopify et Dropizi.

Le dropshipping présente aussi l’intérêt d’avoir accès à une infinité de produits. En effet, les fournisseurs en dropshipping proposent des milliers de produits sur leur site. Les catalogues sont très variés et on trouve de tout, ou presque. Vous pouvez référencer tous les produits de votre choix sans être restreint par la taille de votre entrepôt. Une chose qui semble inimaginable dans le cas d’un point de vente physique.

Un autre aspect positif du dropshipping est qu’il offre plus de liberté et peut s’exercer n’importe où dans le monde. Si vous avez entamé cette expérience tout seul alors vous n’aurez de compte à rendre à personne – mis à part vous. Pour travailler et vous occuper de votre site, seule une connexion internet et un ordinateur sont nécessaires. Que vous soyez en voyage à l’étranger, chez vous ou dans un café, peu importe.

Pour terminer avec les aspects positifs et avantages du dropshipping, nous souhaitions souligner la souplesse de gestion apportée par ce type d’activité sans stock. Si un produit ne marche pas, vous pouvez l’abandonner facilement en le supprimant simplement des références de votre site. Vous n’aurez pas de marchandise à détruire, pas de perte ni de manque à gagner. À l’inverse, si un produit cartonne, vous pourrez le mettre davantage en avant pour réaliser de plus gros volumes de ventes et développer massivement votre business.

5 inconvénients du dropshipping

Le dropshipping ne présente pas que des points positifs.

Parmi les risques du dropshipping, on peut d’abord citer la dépendance aux produits des sites marchands. En effet, étant donné que les produits ne vous appartiennent pas, vous n’avez aucun contrôle là-dessus. Par exemple, si le grossiste décide d’arrêter la commercialisation d’un produit que vous avez répertorié sur votre site, vous ne pourrez plus le vendre. Même s’il y a peu de chance qu’un produit gagnant soit retiré du catalogue de votre fournisseur, cela peut arriver. À côté de ça, vous êtes aussi dépendant de ses stocks puisque c’est lui qui décide de passer commande auprès de l’usine de fabrication. Ce genre de situation arrive assez rarement puisque cela fait partie du métier de grossiste de gérer les stocks correctement.

L’autre inconvénient du dropshipping concerne les retards des délais de livraison. Ces problèmes sont liés au fait que vous ne gérez pas l’expédition du produit. Si l’envoi de la commande ne se fait pas au bon moment, vous ne pourrez rien y faire. De plus, les fournisseurs sont souvent situés dans des pays asiatiques ce qui rallonge d’autant plus les délais de livraison. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous vous conseillons de choisir un fournisseur dropshipping en Europe. De cette façon, vous serez prémunis face aux retards et vous pourrez proposer une livraison plus rapide.

Le dropshipping présente un autre inconvénient lorsqu’on opte pour un grossiste hors des frontières de l’Europe, il s’agit des frais de douanes. Sur AliExpress par exemple, les commandes d’un montant supérieur à 150€ sont sujettes à des frais de douane. Même si ces frais sont (officiellement) à votre charge, ils sont souvent très compliqués à gérer. Et la plupart du temps, c’est le client final qui va devoir payer les frais de douane au moment de la livraison. En choisissant un fournisseur de dropshipping européen, vous éviterez ainsi un éventuel règlement de frais de douane à votre client.

Le dernier aspect négatif du dropshipping concerne le manque de véracité des informations produit. On ne tombe pas toujours sur des grossistes appliqués et consciencieux. Certains accordent peu d’importance aux caractéristiques des produits (provenance, matériaux utilisés, dimensions précises…), si bien qu’il peut parfois être compliqué de rédiger une description complète. À vous de vérifier en amont que le fournisseur ne fasse pas les choses à moitié. Comme nous le soulignions plus haut dans ce guide, pensez toujours à tester le produit par vous-même avant de l’ajouter à votre boutique.

Bonus : 5 conseils pour réussir en dropshipping

Maintenant que vous connaissez tout sur le dropshipping et que vous avez toutes les cartes en main pour créer votre première boutique, nous allons conclure ce guide avec nos 5 meilleurs conseils pour réussir et être rentable en dropshipping en 2020.

1. Tester son produit

Avant de créer votre site dropshipping et de référencer un produit, il est plus que pertinent de le tester en commandant quelques échantillons. Cette technique permet de s’assurer de la qualité puis de vérifier l’utilité de votre produit. Pour ce faire, il faudra réaliser une étude de marché à votre échelle en demandant conseil à votre entourage.

Commencez par leur présenter votre argumentaire de vente puis demandez-leur si ce produit les intéresse et combien ils seraient prêt à payer. Vous serez en mesure de savoir si le produit a du potentiel et vous aurez également une fourchette de prix qui vous permettra de définir votre marge plus précisément.

2. Choisir des fournisseurs européens

Le dropshipping rime souvent avec produits de mauvaise qualité et délais de livraison à rallonge. Pour éviter de proposer des articles bas de gamme et une livraison lente, nous vous conseillons fortement de vous tourner vers des fournisseurs de dropshipping en Europe. Vous aurez accès à des produits souvent un peu plus premium qui respectent les normes européennes.

De plus, grâce à la proximité géographique avec votre client final, les délais de livraison seront beaucoup plus courts comparés à un marchand chinois. Votre client recevra sa commande dans les temps et sera également exempté des frais de douane qu’il faut parfois payer lorsque la commande ne provient pas d’un territoire européen et qu’elle dépasse un certain montant.

3. Miser sur le design et l’expérience utilisateur

En dropshipping, l’apparence du site est un élément majeur qui peut faire la différence. Un même produit se vendra beaucoup mieux sur un site internet joliment présenté que sur un site non esthétique qui énumère les informations en pagaille. Une interface qui donne envie améliorera considérablement l’expérience utilisateur qui sera incité à rester plus longtemps sur votre site. Les chances de passer à l’achat seront donc plus grandes.

À notre avis, la conception et le design de votre boutique dropshipping doivent occuper une place importante de votre travail, notamment lors de vos premiers pas. Opter pour un éditeur de boutique en ligne comme Shopify ou Dropizi joue ici un rôle essentiel. Ces derniers disposent directement de templates optimisés pour une bonne expérience utilisateur.

Ne sous-estimez jamais l’impact du CRO (Conversion Rate Optimization). Une boutique bien optimisée pour la conversion peut vendre jusqu’à 5 à 10x plus qu’une boutique mal optimisée. Sur des milliers de visiteurs mensuels, on vous laisse faire les calculs du potentiel manque à gagner si l’expérience utilisateur n’est pas au rendez-vous sur votre boutique.

4. Faire de l’A/B testing

En dropshipping, l’achat de trafic pour acquérir des clients est monnaie courante. Il existe plusieurs moyens d’attirer les internautes sur votre site dropshipping : Google Ads avec l’achat de mots-clés pour vous référencer de manière payante (SEA)  ou les publicités sur les réseaux sociaux comme YouTube, Facebook, Instagram ou encore TikTok. En essayant plusieurs méthodes, vous serez en mesure de définir la stratégie la plus efficace pour toucher votre cible.

De même, nous vous conseillons d’aller plus loin en mettant en place des A/B testing sur votre discours, la présentation de vos annonces publicitaires, de vos produits,… Est-ce qu’une publicité tape-à-l’œil suscite plus l’intérêt qu’une publicité informative ? Pour savoir laquelle est la plus convaincante, vous pourrez mesurer le nombre de visiteurs sur votre site et les commandes passées. N’ayez vraiment pas peur de faire tourner deux publicités en parallèle pour le même produit. Faites quelques modifications pour les différencier et regardez ce qui offre les meilleures performances (coûts par clic faible, bon taux de conversion, qualité du trafic, audience,…).

5. S’allier au meilleur partenaire

Notre dernier conseil pour réussir à tous les coups en dropshipping et espérer générer des revenus, nous vous recommandons de vous tourner vers une plateforme e-commerce spécialisée en dropshipping comme Shopify ou Dropizi. Ces sociétés proposent une solution clé en main pour créer un site dropshipping et gérer l’activité de A à Z. Leurs outils intégrés vous feront économiser un temps précieux et vous en aurez pour votre argent.

Shopify et Dropizi s’adressent parfaitement aux utilisateurs qui ont peu de connaissances en informatique et qui souhaitent être accompagnés. En effet, ils offrent une assistance pour vous donner des conseils sur votre boutique et vous aiguiller vers la meilleure stratégie. Les experts en e-commerce seront aussi là pour vous tenir informé des dernières tendances. Tous ces aspects pourront vraiment faire la différence sur le long terme par rapport à vos concurrents.

Créer son site dropshipping avec Shopify

Notre guide est terminé, maintenant c’est à vous de jouer !

Shopify

9.5

Note Globale

9.5/10

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests