Suivez-nous

Sciences

Indiegogo dit non aux projets des anti-vaccinations

Indiegogo met un coup de frein à tous les projets dépourvus de base scientifique.

Il y a

le

Indiegogo serre la vis sur le crowdfunding
© Indiegogo

Indiegogo frappe au portefeuille

Il y a quelques jours, on apprenait que la rougeole venait de battre un triste record aux Etats-Unis. En cause, le rejet de la vaccination par une partie de la population américaine. Une opposition en partie motivée par des motifs religieux mais aussi par une peur des vaccins. Malgré les multiples explications scientifiques, certains préfèrent croire à des hoax publiés sur Internet mettant en avant une dangerosité des vaccins ou encore un lien supposé avec l’autisme. Le site Indiegogo a décidé de prendre ses responsabilités.

Le site a déjà annoncé qu’il allait bloquer toutes les campagnes de financement participatif menées par des anti-vaccins ou lançant des projets sur la thématique de la santé sans aucune preuve scientifique. On ignore encore la date de mise en effet, mais on connaît sans doute la raison de cette annonce. Il y a peu, une campagne menée sur le site a recueilli 86.543 dollars pour un documentaire diffusant des mythes contre la vaccination.

Un mouvement de fond contre les anti-vaccins

La décision d’Indiegogo s’inscrit surtout dans un mouvement plus large des sites Internet contre les anti-vaccination. Go Fund Me, une autre plateforme de financement participatif, a déjà agi de la même manière au mois de mars. Surtout, ce sont de multiples plateformes qui sont passées à l’action.

Durant les derniers mois, on a eu le droit à des actions de la part d’Amazon, YouTube, Facebook ou encore Pinterest. Une liste non exhaustive qui démontre une vraie volonté d’agir face à un véritable problème de santé publique. Surtout, tous ces sites assument désormais avoir joué un rôle dans la diffusion de la désinformation et de ces fake news. Ceux qui n’agissent pas devront finir par assumer leur rôle dans une éventuelle épidémie massive. Ils n’ont sûrement pas envie de ça…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

18 Commentaires

18 Commentaires

  1. Patrick

    29 avril 2019 at 12 h 31 min

    La désinformation ne vient-elle pas plutôt des laboratoires pharmaceutiques qui présentent sur le marché des vaccins conçus à la va-vite ?

    Alors que des associations de médecins et que des chercheurs d’université mettent en gardent contre les études qui taisent les effets secondaires importants.

    Par ailleurs, ce n’est pas l’absence de vaccination qui cause la propagation d’une maladie. Vaccinée ou pas vaccinée, la personne qui est exposée à un virus l’intègrera à son organisme et le diffusera. La seule différence, est que, si le vaccin a été bien conçu (et non à la va-vite), il lui procurera des anticorps lui permettant de lutter contre ce virus. Mais durant cet intervalle, même vaccinée, elle transmet le virus autour d’elle.

    • olivier

      29 avril 2019 at 13 h 14 min

      Et vous vous êtes vaccinés?

      Votre commentaire est déplacé. Vous insinuez que la vaccination n’est pas une bonne chose mais vous oubliez de dire, par méconnaissance ou par omission, que les vaccins ont fait reculer de nombreuses maladies pouvant être mortelles.

      Ne pas se vacciner, c’est de ne pas lutter efficacement contre ces maladies.

      Alors stoppons avec ces associations ou personnes mettant en oeuvre des fausses informations et qui font peur en avançant des arguments fallacieux.

      Les bénéfices d’un vaccin sont largement supérieurs aux risques, c’est comme les antibiotiques et heureux celui qui est protégé par des vaccins comme lorsqu’on est traité par antibiotique contre des bactéries.

    • François

      29 avril 2019 at 13 h 43 min

      Faux et archi-faux. La propagation du virus vient du fait que les gens ne sont pas suffisamment vaccinés. En ce qui concerne la rougeole, la contagiosité est très très forte et ce sont ceux qui sont vaccinés qui protège ceux qui ne peuvent pas l’être, dû a l’age, allergie au vaccin ou autre… Donc en étant vacciné, tu protèges les autres, ceux qui ne peuvent pas l’être. Et non l’inverse comme tu sembles l’entendre dire.
      Pour la rougeole, je ne sais plus les chiffres mais il faut plus de 85% de la population pour que le vaccin soit effectif. Avoir ce genre de discours est honteux et met en danger ceux qui n’ont rien demandé.

      Les vaccins à la va vite sont une fable, il faut voir les règles à respecter pour pouvoir mettre sur le marché un médicament…

    • julien

      29 avril 2019 at 13 h 59 min

      « La désinformation ne vient-elle pas plutôt des laboratoires pharmaceutiques qui présentent sur le marché des vaccins conçus à la va-vite ? »
      qu’est-ce que c’est que c’est conneries? la technologie des vaccins était déjà utilisée du temps de la première guerre mondiale.
      effet secondaire important? n’importe quoi. tous les médicaments sont soumis à la vigilance de la pharmacovigilance un dispositif gouvernementale indépendant qui a déjà retirer des AMM (autorisation de mise sur le marché) à beaucoup de médicaments. (MEDIATOR, … )
      « ce n’est pas l’absence de vaccination qui cause la propagation d’une maladie »
      tout faux => une personne vaccinée va guérrir plus vite et aura une période où elle sera contagieuse beaucoup plus petite voir du tout. donc bien sur que la vaccination arrêt la propagation d’une maladie. si vous ne me croyé pas malgrès les évidence renseigner vous sur la variole.
      vous n’êtes très certainement pas une personne de science pour tenir ce genre de discourt sans même cité une source. et sans les personnes antivaccination l’OMS prévoyait la disparition de la rougeoule d’ici 2020. (cf cite de l’OMS : taper OMS et rougeoule sur google).
      argument pharmaco économique : rechercher sur google le cout des vaccins et comparer le avec le cout pour la société d’une journée d’hospitalisation vous serez très surpis. si les ministères force la vaccination c’est parce que financièrement l’état y gagne.

    • Charles

      29 avril 2019 at 14 h 08 min

      Bonjour Patrick,
      Ce qu’il ne faut pas lire…
      Vous êtes l’exemple typique de personnes décriées par ces sociétés, en enchaînant désinformation sur désinformation dans votre commentaire :
      1. »Alors que des associations de médecins […] mettent en garde contre les études qui taisent les effets secondaires importantes » -> Non justement, le problème c’est les gens qui prétendent que les médecins et les chercheurs sont contre les vaccins alors que c’est faux. Si on voit des collectifs médicaux et universitaires faire des appels à la vaccination et à l’arrêt de la désinformation, c’est pas pour rien. Et si vous appuyez que les vaccins sont bels et bien dangereux, je vous prie de bien vouloir poster les liens vers les études ici-même, nous verrons si vous avez effectivement des sources pour appuyer vos dires.
      2. « Ce n’est pas l’absence de vaccination qui cause la propagation d’une maladie » -> Non effectivement, elle ne CAUSE pas la propagation, elle la favorise. En revanche, la vaccination, si elle concerne plus de 95% de la population, suffit à presque éradiquer cette maladie.
      3. « Vaccinée ou pas vaccinée, la personne qui est exposée à un virus l’intègrera à son organisme et le diffusera » -> Alors non, justement, c’est là où on voit que vous n’avez pas les bases en biologie sur le sujet. Un virus (qui n’est pas un être vivant à part entière) a globalement pour seul but d’infecter une cellule vivante pour lui injecter son matériel génétique, qui s’intercale dans l’ADN de la cellule (grosso modo). Ainsi, la machinerie cellulaire de la cellule est détourné pour produire de nouveaux virus qui iront ensuite infecter les autres cellules. Une personne vaccinée est rentré en contact avec certains protéines virales injectés lors du vaccin ( et non un virus entier et actif comme on peut l’entendre dans la bouche des antivax) et son système immunitaire reconnait alors ensuite les premières cellules infectées très rapidement, pour les détruire. L’individu n’a donc pas le temps de développer ni symptôme, ni même maladie et n’est donc pas contagieuse.

      Et enfin, tout le monde veut un vaccin parfait qui procure une protection 100% sur tout les individus sans aucun effet secondaire. Helas, la variabilité inter individuelle est trop importante pour avoir un composé générique universel qui fonctionne sur tout le monde. C’est là que la balance bénéfices / risque rentre en jeu :
      Si la maladie tue 50% des gens infectés, sur 50 millions de personnes, on sort avec 50% de survivants.
      SI mon vaccin me permet de protéger la population de la maladie, mais qu’accidentellement, on ne pouvait anticiper qu’une personne sur ces 50 millions présentaient une mutation inconnue et qu’elle réagirait mal au vaccin puis déciderait, ben on se retrouve quand même avec 49 999 999 personnes vivantes.
      Quelle est la solution préférable N Je vous laisse trouver la réponse.
      Cela ne change pas le fait qu’il faut que les chercheurs et boites concernées travaillent à une optimisation permanente des vaccins, et qu’il est possible qu’il y ait eu des magouilles dans certaines études (l’homme reste un homme), mais la parano actuelle de la population à l’égard des vaccins est vraiment ridicule, surtout quand on voit qu’elle a démarré avec une étude liant les vaccins et l’autisme ô combien frauduleuse et maintes fois révoquée.

    • JJohn

      29 avril 2019 at 14 h 20 min

      « Vaccinée ou pas vaccinée, la personne qui est exposée à un virus l’intègrera à son organisme et le diffusera. » Non, juste NON. Si la personne est vaccinée et qu’elle est exposée, son organisme réagira immédiatement et elle ne sera pas contagieuse : quand une personne est trop faible ou a une contre indication pour un vaccin (ex grippe), on demande à l’entourage de se vacciner pour limiter les risques de contagion.
      Et sinon comment aurait-on éradiqué la variole ? La maladie a disparue car il n’y avait plus d’hôte susceptible de la transmettre, la majorité de l’humanité ayant été vaccinée. De plus, il n’y a en général aucun traitement curatifs aux maladies à virus : on traite les symptômes, mais c’est à l’organisme d’élimer le virus. Le vaccin est donc le seul moyen de s’en protéger efficacement. C’est pour cela qu’il faut que toutes les personnes qui le peuvent soient vaccinées. En revanche pour de nombreuses maladies (rougeole, varicelle…), si on n’est pas vacciné, on peut être infecté et contagieux AVANT l’apparition des symptômes.
      Et sinon un lien (sérieux pas la page facebook de laveritevraiequonvouscache) avec des noms des médecins et leurs études sur les « effets secondaires importants des vaccins? ».
      Pour rappel, on ne vaccine plus contre la variole car c’est désormais inutile et en France, on ne vaccine plus contre la rage.

  2. Ale

    29 avril 2019 at 14 h 00 min

    non la désinformation, vient des gens qui ont une « croyance » limite une religion. Ou qui font preuve d’egoisme (laisser les autre se vacciner pour eux..), et se trouve des excuses à cette égoïsme!

    Et non seul des médecin uluberlu mettent en garde contre les vaccins (bénéfice/risque étant excellent).
    Et je ne parle même pas de la connerie de l’incubation. Si tout le monde est vacciner la maladie ne se propage pas… (c’est un fait, pas une opinion)

    Mais bon les platistes existent, donc..bon

  3. Nicolas

    29 avril 2019 at 14 h 08 min

    Un membre de famille est devenue autiste juste après un vaccin. Simple coïncidence? J’en doute.

    • Smallypeople

      29 avril 2019 at 14 h 51 min

      Devenu autiste ?
      A quel age ?

  4. Frédéric Völker

    29 avril 2019 at 15 h 02 min

    Bonjour,

    La question de la vaccination rend les gens hystériques, c’est curieux.

    Dans la presse grand public, on parle des anti-vaccins comme on parlerait des sorcières il y a quelques siècles.

    Pourtant, on peut trouver des « pour » sérieux, mais des « contre » sérieux aussi. Ce n’est pas très difficile à trouver.

    http://initiativecitoyenne.be/2019/03/deces-de-michel-georget-un-biologiste-qui-avait-tout-compris-sur-les-vaccins.html

    • FoxLeGoupil

      29 avril 2019 at 17 h 17 min

      Arrêtez di dire n’importe quoi c’est pitoyable.. Et puis, vous citez « initiativecitoyenne.be » et son impartialité légendaire !!! Ils ne sont pas du tout antivax… noooon !!! Arrêtez la désinformer et renseignez vous un peu. essayez de taper « vaccin debunk » sur YouTube vous verrez que les arguments des personnes pour les vaccins sont nettement plus sourcés et logiques (un peu de bon sens ne fait pas de mal) que tous les complotistes antivax que vous pourrez nous donner.

      • Frédéric Völker

        29 avril 2019 at 17 h 38 min

        Je ne connais pas ce site ni sa réputation, j’ai juste lu l’article et regardé les videos.

        Vous préférez Youtube, voici donc le lien vers la video (référencée dans l’article)… sur Youtube.

        https://www.youtube.com/watch?v=wJ2I15stxuE

  5. thibra

    29 avril 2019 at 16 h 37 min

    C’est la guerre à la liberté de penser qui est déclarée par l’OMS en tentant de supprimer tous les financement à ceux qui mettent en cause l’efficacité des vaccins.
    L’inquisition vaccinale est en marche.

  6. Patrick

    29 avril 2019 at 18 h 33 min

    Il existe une propagande destinée à terroriser la population – et ses dirigeants- pour obliger tout le monde à se vacciner .. ceci au seul profit des laboratoires.

    (Et à faire taire toutes les voix de bons sens qui s’insurgent contre cette manipulation<;)

    C'est une opération marketing à tous niveaux.

    Jusqu'aux films de cinéma qui ne parlent que de virus.
    Même "La planète des singes – les origines" n'est basé que sur la transmission d'un virus.
    Et vous croyez que un un hasard ? Demandez-vous qui financent ces films à virus.

  7. B JP

    29 avril 2019 at 18 h 54 min

    La peste et le choléra n’ont pas de vaccin,pourtant on n’en parle pas!
    La plupart des gens sont contre certains vaccins,mais non contre tous les vaccins.
    Les labos ne veulent jamais parler des effets secondaires des vaccins,pourtant bcp en ont.
    A comparer avec tous les scandales,dûs aux fake news des labos.
    Pourquoi a-t-on supprimé l’aluminium des vaccins pour les animaux et non pour les humains?

  8. Jean-paul

    29 avril 2019 at 18 h 59 min

    Pas de vaccin contre la peste et le choléra.Pourtant on ne parle pas de ces maladies:étonnant,non?
    Pourquoi a-t-on supprimé l’aluminium des vaccins pour les animaux et non pour les humains?

    • Charles

      30 avril 2019 at 11 h 43 min

      Mais…Mais… peut-être parce que la peste et le choléra sont des maladies bactériennes et non virales ?
      Vous ne comprenez même pas la différence entre une bactérie et un virus, et vous venez remettre en cause les vaccins. Non vraiment, arrêtez de parler…

      • Emmanuel

        2 mai 2019 at 23 h 22 min

        C’est avec ce genre de réponse que l’on avance pas.
        Pourquoi ne pas avoir simplement des réponses apaisées sans agressivité ?
        Ne pouvez-vous comprendre que ce n’est pas en disant au gens d’arrêter de parler que vous allez faire convaincre ?
        L’esprit critique ne doit-il pas être impartial ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests