Suivez-nous

Tech

Les salariés des GAFA ne font pas confiance à leur compagnie pour gérer leurs données financières

Une étude révèle le manque de confiance des employés vis à vis de leurs propres entreprises.

Il y a

  

le

 
Google GAFAM
© Unsplash / Paweł Czerwiński

Les géants de la Tech ne manquent pas d’ambitions en matière d’innovations financières. Facebook croit toujours beaucoup en son projet de cryptomonnaie Libra, et ce même s’il rencontre de nombreuses résistances politiques aux États-Unis et en Europe. Google n’est pas en reste. La firme de Mountain View a en effet récemment annoncé son intention de proposer des comptes chèques à ses utilisateurs. Avec ce nouveau service, elle rejoint Apple qui a lancé sa propre carte bancaire aux États-Unis cette année.

Ces initiatives se multiplient et il est encore bien trop tôt pour juger si le public fait confiance aux GAFA pour gérer ses économies. Une étude menée par le réseau social Blind vient en tout cas jeter le doute. L’application professionnelle réalise régulièrement des recherches anonymes auprès des salariés qui peuvent s’y exprimer librement. L’enquête a porté sur 5000 employés d’Apple, Google, Amazon, Facebook et Uber et les résultats sont sans appel. 62 % des professionnels feraient plutôt confiance aux banques qu’à la Big Tech pour gérer leurs données financières.

Les GAFAM n’ont pas dit leur dernier mot

Chez Facebook, seul 21 % des salariés interrogés déclare faire confiance en leur entreprise en la matière et 16 % des répondants d’Uber font de même. Selon Decrypt, le problème de confiance des employés de la firme de Mark Zuckerberg pourrait notamment être lié au scandale Cambridge Analytica survenu l’année dernière. Il se peut aussi qu’ils soient également interpellés par les mises en garde de nombreux experts concernant le projet Libra.

Le sondage a également été effectué auprès de personnes travaillant dans la finance. Chez ces dernières 70 % déclarent faire plus confiance aux opérateurs traditionnels qu’aux entreprises de haute technologie. Les GAFAM n’ont toutefois pas dit leur dernier mot et pourraient miser sur une politique commerciale assez agressive. Google envisagerait par exemple un programme de fidélité liée à l’utilisation de son compte chèque, service qui serait par ailleurs proposé gratuitement.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests