Suivez-nous

Tech

La ville de Baltimore prise en otage par des cybercriminels

Des hackers ont pris en otage le système informatique de la ville de Baltimore aux Etats-Unis depuis 15 jours. Ils exigent une rançon pour libérer les fichiers.

Il y a

le

Piratage liste mails Collection 1
© NC

La ville américaine de Baltimore dans le Maryland est prise en otage par des hackers. Les pirates ont bloqué 10.000 ordinateurs de la ville avec un ransomware et exigent une rançon.

Baltimore prise en otage : une rançon exigée

Les attaques informatiques au ransomware sont devenues assez fréquentes. On se souvient notamment de la crise occasionnée par le virus Wannacry. Les ransomwares sont des logiciels malicieux qui, une fois qu’ils ont infecté un ordinateur (en utilisant généralement une faille de celui-ci), bloquent complètement des fichiers. Ceux-ci sont cryptés et il devient impossible d’y accéder.

Les pirates qui utilisent de tels virus exigent une rançon, généralement en Bitcoin, pour débloquer les fichiers. Cette fois, les cybercriminels sont passés à une étape supérieure en prenant en otage les ordinateurs de la mairie de la ville américaine de Baltimore.

Concrètement, les cybercriminels ont bloqué différents fichiers indispensables au bon fonctionnement de la mairie de Baltimore créant une véritable paralysie dans le système informatique de la ville. L’attaque aurait eu lieu le 7 mai dernier. Les pirates exigent une rançon de 100.000 dollars en Bitcoin pour débloquer l’intégralité des fichiers concernés ou alors une rançon moins élevée par fichier.

Bernard Young, le maire de la ville de Baltimore a refusé de payer la rançon. Cette décision est lourde de conséquences. En effet, en refusant de céder aux hackers, la municipalité se retrouve dans une situation embarrassante. De nombreux paiements sont bloqués et les employés ont dû mettre en place des solutions manuelles qui demandent beaucoup de temps. La ville de Baltimore a, par ailleurs, dû déconnecter tous ses ordinateurs d’Internet afin d’éviter la propagation du virus.

Les pirates restent introuvables pour le moment

La mairie de Baltimore se retrouve donc dans une situation délicate. Différents services sont bloqués depuis 15 jours. Impossible, pour le moment, de récupérer les fichiers cryptés. Remettre en place un nouveau système informatique demanderait des mois et un gros investissement. Le FBI mène évidemment une enquête mais les autorités restent muettes sur le sujet. Nous ne connaissons pas l’identité des cybercriminels. Le nom du ransomware est lui connu cependant, il s’agit de Robin-Hood.

Le temps jouant à sa défaveur et l’argent perdu par cette prise en otage, le maire de Baltimore pourrait être obligé prochainement de céder au chantage des pirates et payer la rançon. Pas certain cependant que les hackers décident de libérer les fichiers une fois la rançon payée. Payer la rançon serait aussi ouvrir la porte à de nouvelles attaques similaires dans d’autres villes.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests