Suivez-nous

Auto-Moto

L’arme fatale de BMW pour convaincre les plus sceptiques de passer à l’électrique

BMW vient de conclure un contrat avec l’un des compositeurs les plus en vue du moment pour la conception du design sonore de ses futures gammes électriques.

Il y a

le

Par

BMW i8
© BMW

« Le silence qui suit une musique de Mozart est aussi de Mozart », dit-on. On ne sait pas exactement de qui est le silence produit par les voitures électriques (si toutefois il est possible de produire du silence), mais il semblerait qu’il ne soit pas du goût de tous les mélomanes.

Nous avions vu récemment comment les voitures électriques vont probablement remodeler le paysage acoustique des villes, et comment les principaux constructeurs et législateurs abordent la question. Quels que soient les sarcasmes des adeptes du tout électrique, il n’en demeure pas moins que le son émis par une automobile est un vrai sujet qui mérite que l’on s’y attarde, car il est certainement bien plus sérieux que ce que certains voudraient nous faire croire. Car il est question de sécurité, mais aussi de sensations et d’émotion, trois thèmes qui sont consubstantiels à l’histoire de l’automobile.

Tous les constructeurs se sont attachés à la question, chacun à leur façon, mais c’est BMW qui vient de se faire remarquer en annonçant avoir conclu un partenariat avec le compositeur Hans Zimmer afin que celui dirige le développement du design sonore des futurs véhicules électriques BMW.

Hans Zimmer est l’un des compositeurs de musiques de films les plus en vue du moment, notamment depuis qu’il a écrit la somptueuse bande-son d’Inception, dont la musique a probablement autant marqué les esprits que les images et l’histoire compliquée, et dont certains passages emblématiques ont maintes fois été copiés et repris depuis par un nombre impressionnant de blockbusters hollywoodiens.

Une belle feuille de route pour Hans Zimmer

Il faut dire que Hans Zimmer aura probablement un peu de pain sur la planche quand on connait le programme de BMW dans sa transition vers les véhicules propres, puisque le constructeur bavarois prévoit une gamme comprenant pas moins de vingt-cinq voitures électrifiées – électriques et hybrides – d’ici à 2023. Un projet qui peut paraitre d’une ambition démesurée et que l’on pourrait facilement assimiler aux effets d’annonces auxquels nous ont habitués les constructeurs sur ce sujet, mais qui est probablement réaliste quand on sait que la gamme actuelle BMW compte déjà dix modèles électrifiés, entre la i3, les i8 et sa gamme hybride rechargeable, déjà bien fournie.

Le compositeur, lauréat d’un Oscar et d’un Grammy Award, s’est associé au concepteur sonore de BMW Renzo Vitale pour le design sonore du concept BMW Vision M NEXT, qui sera bientôt lancé, ainsi que des futurs véhicules électriques BMW. Selon BMW, « Le silence est souvent cité comme un avantage majeur de la mobilité électrique. Cependant, au fur et à mesure que la gamme de modèles électrifiés s’élargit, un fossé se creuse dans l’émotivité de l’expérience de conduite au niveau du siège du conducteur. Sous la marque BMW IconicSounds Electric, une offre sonore visionnaire sera créée pour les futurs véhicules électriques de BMW. »

The sound of silence

Hans Zimmer et ses équipes travailleront sur le son émis à l’intérieur de l’habitacle afin d’apporter une expérience sensitive aux occupants et au conducteur, et le reconnecter avec les sensations de conduite. Le son à destination des piétons qui devra obligatoirement être émis par les voitures électriques produites à partir du 1er juillet 2019 dans les pays de l’UE n’est a priori pas concerné par cet accord.

Pour les plus sceptiques, rappelons quand même que généralement – et notamment avec les dernières générations de voitures prémium allemandes – même dans les voitures thermiques, le son émis dans l’habitacle est non seulement très précisément étudié et travaillé, mais qu’il est déjà différent de ce que l’on peut entendre à l’extérieur. Certains constructeurs ont même déjà développé des sons artificiels produits par les haut-parleurs de la sono, destinés à accompagner, amplifier ou atténuer les bruits du moteur ou ambiants, ou même un système de valves acoustiques qui font remonter les meilleures fréquences sonores de l’échappement dans l’habitacle (mais pas les fumées !).

La voiture est aussi une question de son, et c’est à ce prix que les constructeurs arriveront à convaincre les plus sceptiques de passer à l’électrique.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

6 Commentaires

6 Commentaires

  1. Yabbux

    26 juin 2019 at 13 h 37 min

    lol, je m’attendais à un truc énorme vu le titre de l’article, genre, le prix des modèles électriques divisés par deux…

  2. giantpanda

    26 juin 2019 at 17 h 10 min

    « prévoit une gamme comprenant pas moins de vingt-cinq voitures électrifiées – électriques et hybrides – d’ici à 2023. »

    A savoir si on peut utiliser la même propulsion avec des règlages ad hoc, ce qui rationnaliserait la production.

  3. bobleponge

    27 juin 2019 at 7 h 14 min

    Une fois de plus sans interet !
    ça ne vaut pas le plaisir de BMW 2002 Turbo, ou M3E46, ou M3e92.
    Faut que BMW arrete de nous faire des moulins à café pour bobo écolo.

    • Eric

      27 juin 2019 at 7 h 25 min

      Ah oui 2002, carrément, ça remonte là, on est à la limite de l’archéologie.

  4. Keryas

    27 juin 2019 at 12 h 41 min

    C’est HanS Zimmer … merci de corriger 🙂

    • Jean-Guillaume

      27 juin 2019 at 12 h 49 min

      Merci 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publication recommandée

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests