Connect with us

Mobilités Urbaines

L’Édito Hebdo : le Mondial de l’Auto se met à jour, et Paris en trottinette électrique

Dans cet édito vidéo, nous revenons sur la difficile transition du Mondial de l’Auto vers le numérique et sur une première expérience en trottinette électrique à Paris.

Il y a

le

L'édito hebdo

 

Le Mondial de l’Auto se met à jour

Le premier salon automobile du monde en années d’existence et en nombre de visiteurs (mais pas en surface, Francfort étant devant) subit de plein fouet la concurrence d’internet et du digital. Pour l’édition 2018, en cours ces jours-ci à la Porte de Versailles à Paris, ce sont pas moins de treize marques qui ont décliné l’invitation, et pas des moindres, puisque l’on parle de Ford, Fiat, Nissan ou encore Volvo, entre autres. Pourquoi cette désaffection ? Ne cherchez pas bien loin, la réponse tient en un mot : internet. Les constructeurs préfèrent privilégier une stratégie digitale et social media qu’ils gèrent désormais parfaitement et rester maitres de leur agenda plutôt que de dépenser des fortunes pour montrer des autos statiques sous des projecteurs à un public essentiellement composé de curieux.
Mais d’autres grands constructeurs sont bien fidèles au rendez-vous, et parmi eux Renault, Peugeot et les premiums allemands comme BMW, Audi, Mercedes et Porsche, chacun dévoilant plusieurs nouveautés, et le Mondial fait aussi sa transformation digitale avec pour la première fois une aile du salon consacrée à l’innovation et aux startups proposant des solutions et applications pour la mobilité, le Mondial.Tech.

> Lire aussi :  L’Édito Hebdo : Elon Musk rétrogradé et un drôle de roadtrip en voiture électrique

En trottinette électrique dans Paris

Suite aux conseils de plusieurs relations, je me suis décidé lors d’un déplacement pour deux journées de rendez-vous à Paris à prendre ma trottinette électrique Xiaomi M365 sous le bras afin de m’affranchir du cauchemar des transports en commun parisiens et des coûts des VTC. J’ai donc pris le TGV avec l’engin sagement rangé dans le compartiment bagages, et une fois sur le tarmac parisien, à moi la liberté (et la gratuité) des déplacements. Tout s’est globalement bien passé, et j’ai été notamment très étonné et agréablement surpris de constater que ma trottinette n’a pas éveillé le moindre début d’attention de la part des services de sécurité du Mondial de l’Auto, dont j’ai pue parcourir les travées lors des journées presse au guidon de mon bolide de poche sans aucun souci. Je peux vous dire que faire un salon aussi grand en étant motorisé pour se rendre d’un hall à un autre mais aussi d’un stand à un autre n’a pas de prix, tant cela vous fait gagner un temps dingue.

> Lire aussi :  L’Édito Hebdo : sur les smartphones, l'algorithme plus fort que la machine, et des voitures de salon

La suite et les détails de ces deux sujets dans la vidéo en haut de cet article.

> Retrouvez-moi aussi sur Citronium

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests