Suivez-nous

Drones

Les États-Unis pourraient sérieusement entailler la législation sur les drones

L’administration de Donald Trump veut en finir avec certaines réglementations sur l’usage des drones en zone habitée.

Il y a

le

Une législation plus permissive

Selon la presse américaine, c’est une petite révolution que l’administration de Donald Trump s’apprête à mettre en place aux États-Unis dans le domaine des drones. L’idée est plutôt simple. Permettre l’usage des drones au-dessus des zones habitées et mettre fin au système de permis pour l’usage nocturne des appareils.

Pourquoi une telle modification ? Il faut sans doute y voir le résultat du travail des lobbys des entreprises de drones qui veulent permettre le développement commercial de petits véhicules de transports sans pilote aux États-Unis. On peut penser qu’Amazon de Jeff Bezos qui rêve d’en faire le moyen de transport principal pour livrer ses clients Prime ne doit pas être très loin et ce même si l’inimité entre les deux hommes est bien connue. On peut aussi ranger Alphabet (Google) dans cette catégorie. Autant dire que les intérêts économiques sont majeurs, puisque c’est tout un pan de l’économie qui est aujourd’hui bloqué par une législation très lourde.

Simplifier l’usage des drones commerciaux

C’est l’administration fédérale du transport aérien (FAA) qui porte cette modification qui fait polémique aux États-Unis, puisque les drones sont encore considérés comme un danger à l’heure actuelle quand ils survolent des zones habitées. Il suffit de voir que Indemnis va désormais proposer d’intégrer des parachutes sur les drones de DJI  pour mesurer l’ampleur du sujet.

La FAA a reconnu être au courant des problèmes posés par les drones en termes de sécurité, danger et vie privée. Les problèmes rencontrés par les aéroports londoniens ces dernières semaines montrent aussi le potentiel de nuisances que ces engins peuvent donner à des petits plaisantins ou pire même. Résultat, le Royaume-Uni pense au contraire à renforcer sérieusement sa législation contre les drones.

Du côté des États-Unis, on explique vouloir trouver un équilibre entre sécurité et innovation. Avec 1,3 millions d’appareils pour 116.000 utilisateurs enregistrés, on comprend surtout qu’il s’agit d’un débat avant tout économique…

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests