Suivez-nous

Auto-Moto

La nouvelle voiture électrique Volkswagen I. D. fuite en images

La Volkswagen I. D. pourrait bien être la prochaine voiture électrique présentée par le constructeur allemand. Voici à quoi elle devrait ressembler lors de sa sortie officielle.

Il y a

le

Volkswagen I. D.
Ⓒ Motor1.com / Volkswagen

En ce moment, les débats sur le prix de l’essence fusent de toute part et il se pourrait bien que votre repas du réveillon de Noël soit justement pollué par quelques réfkexions sur ce sujet. C’est donc le moment idéal pour réfléchir à se tourner vers une alternative plus verte : la voiture électrique.

Volkswagen prévoit justement d’en fabriquer des centaines de milliers dès l’année 2020, et le modèle qui devrait être présenté très bientôt a déjà ravi l’œil de quelques journalistes américains avisés en avance. Ils ont décidé d’en tirer des concepts en 3D, basés sur leurs premières impressions.

Volkswagen I.D. : la voiture électrique grand public ?

Les images, que vous pouvez apercevoir en une de l’article, montrent que le véhicule sera équipé de 4 portes latérales et pourrait donc convenir à une famille type composée de deux adultes et deux enfants. Les couleurs choisies par le constructeur, noir et blanc, sont aussi passe-partout.

Contrairement au modèle haut de gamme de la marque, la I. D. Vizzion, l’automobile en question n’est pas une berline, mais semble tout de même relativement spacieuse. Elle dispose par ailleurs d’une grille d’aération à l’avant, juste sous le logo Volkswagen, et d’une autre ventilation sous la plaque d’immatriculation.

Fiche technique de la Volkswagen I.D.

Bien que l’on ne connaisse pas encore tous les détails techniques de la voiture, la Volkswagen I.D. devrait être disponible en trois versions, afin de pouvoir coller à toutes les bourses. La première aura une batterie de 48 kWh, pour une autonomie de 330 kilomètres.

Les deux autres modèles, qui devraient donc coûter plus cher à ceux qui en feront l’acquisition, pourront rouler jusqu’à 450 km pour le premier, contre 600 km pour le second. À titre de comparaison, la Tesla Model 3 – disponible d’ici quelques semaines – peut être conduite pendant plus de 500 km sans interruption. Laquelle choisiriez-vous ?

Source

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

26 Commentaires

26 Commentaires

  1. Isa06

    24 décembre 2018 at 20 h 20 min

    Ok 330 km. Bien mais qu’est est moche vraiment la ww peut mieux faire car la on dirait une voiture marque française

    Faites mieux au niveau design sinon moche comme ça on ne vous l achetera pas

  2. Un être humain

    25 décembre 2018 at 2 h 43 min

    Génial ! Ça va faire plein de de travail pour les gosses de 8 ans qui travaillent dans les mines de cobalt.

    • david sucarrat

      25 décembre 2018 at 11 h 58 min

      bien vu

  3. Franck CHEVALLIER

    25 décembre 2018 at 9 h 57 min

    La consommation au 100Kms me semble bien faible et sous estimée. Nous serons en dessous de 300 Kms, pour un prix supérieur à 30 000€ (Hors primes).
    La version suivante devrait avoir une batterie de 65 à 70 kWh Et coûter probablement 5 000€ supplémentaires pour 400 Kms reels.
    La version suivante annoncée à 600 Kms devrait etre plus proche des 500 Kms et avoir une batterie proche des 90 kWh pour plus de 40 000€ probablement.
    Bref, la voiture du peuple n’est pas pour demain, mais viendra s’aligner sur les tarifs Coréens.
    Encore un effort pour un véhicule avec 500 Kms réels à moins de 30 000€.

    • Clok

      29 décembre 2018 at 22 h 07 min

      Même pas dans dix ans

      • Bat

        30 décembre 2018 at 12 h 31 min

        Dans 10ans, on ne sera pas beaucoup plus avancé….

    • giam

      30 décembre 2018 at 12 h 14 min

      Si on pourra faire le plein (ou juste rajouter 200 km en moins de 10 minutes comme annoncé par le groupe VW), on n’aura plus besoin d’acheter des voitures avec 600 km d’autonomie à des prix fous. On réfléchit tjrs à très court terme, il faut penser que la voiture électrique va évoluer à vitesse grand V et on l’utilisera comme un voiture thermique d’ici 2/3 ans….sans penser qu’un jour il y aura la batterie solide avec des temps de recharge encore plus rapide

  4. Bat

    25 décembre 2018 at 16 h 11 min

    Outre que je ne crois absolument pas en l’avenir de la voiture électrique, vu l’état et les coûts d’entretiens de nos vieilles centrales nucléaires, je trouve que cette nouvelle mouture électrique de chez Volkswagen, est une très mauvaise I.D. Elle est moche, on dirait une mauvaise copie de chez Nissan.

    Il faut absolument qu’au sein de Volkswagen, les Designers se ressaisissent.

    • Eric

      27 décembre 2018 at 8 h 47 min

      Je la trouve pas mal moi, on retrouve le style Golf en plus dynamique

  5. exdeus

    25 décembre 2018 at 22 h 11 min

    Mon Dieu qu’elle est moche, un pavé a roulette, la Tesla est bien mieux sans compter les offres du groupe PSA qui seront commercialisées bien avant et qui cartonnent deja en moteur tradi.

  6. Bat

    26 décembre 2018 at 16 h 01 min

    Il existe déjà la E-Golf, 100% Électrique, à partir de 40 000€ pour une autonomie de 300km et le E-Up, à partir de 28 000€ pour une autonomie de 160km ! On ne peut pas vraiment dire que chez Volkswagen, les voitures électriques soient réellement abordables et intéressantes.

    Perso, moi, je regarderais plutôt du côté des hybrides, beaucoup plus intéressantes niveau prix et autonomie.

    • Franckche

      26 décembre 2018 at 16 h 21 min

      Oui, sauf que les hybrides restent des véhicules carbonés 🙁

      • Bat

        26 décembre 2018 at 17 h 10 min

        Certes, mais qui polluent toujours moins que les voitures essences et diesel.

        Et je ne vois pas pourquoi je devrais me ruiner, en achetant une voiture électrique qui n’a absolument rien d’écologique, vu que pour sa conception, il faut de l’énergie, que pour ses batteries, il faut des matières bien spécifiques, qui pour les avoir, requiert des pratiques absolument pas écologiques, et ne parlons pas de leur recyclage, quasi inexistant.

        Alors, que nos PoliTocards essaient de nous entuber, je veux bien, mais rien ne m’oblige à me laisser faire.

        La voiture électrique est une énorme fumisterie.

        • Franckche

          26 décembre 2018 at 23 h 52 min

          La seule vérité dans ta réponse est liée au prix prohibitif demandé pour ces voitures actuellement.
          Pour le reste, renseignes-toi et on en reparle 😉

          • Bat

            27 décembre 2018 at 5 h 57 min

            Me renseigner ???? Heuuu, nos vieilles centrales nucléaires ont-elles rajeunie ? Leurs coûts d’entretiens, ont-ils baissés ? La conception des batteries est-elle 100% écolo ? Le circuit de recyclage est-il 100% fonctionnel ? Et surtout, la construction d’un véhicule électrique est-il 100% écolo ?

            La seule différence qu’il y a entre un véhicule thermique et un véhicule électrique, est que le premier émet plus de Co2 et Nox dés sa mise en route, alors que pour le second, ça s’arrête dés sa sortie de chaine.

            A part ça, les deux exigent la même énergie (nucléaire) pour leur conception.

            Croire que la Voiture Électrique est l’Avenir de l’Automobile c’est être bien naïf.

            Continuer à faire tourner des centrales nucléaires au-delà des dates limites d’utilisation, nous coûtent très très cher.
            En construire de nouvelles, il n’y a qu’à voir avec la Centrale EPR, ce que ça donne. Toujours pas finie, un vrai gouffre financier, dépassement de budget etc.

            Pour le moment, étant donné que nous ne sommes pas des millions à rouler en « électrique », nos vieilles centrales arrivent encore à suivre, mais qu’en sera-t-il, lorsque nous seront des millions ?

            Y avez-vous seulement réfléchi ?
            Surtout qu’il n’y aura pas seulement des voitures à recharger, mais aussi tout le reste, au sein de notre foyer, qui exige la même énergie nucléaire pour fonctionner.

            Sans oublier qu’en France, nous avons aussi une spécificité, celle d’être l’un des seuls pays à se chauffer à l’électrique.

            Reconnaissez que là, ça commence à faire beaucoup.

            Ensuite, si vous pensez vraiment que les tarifs EDF resteront aussi compétitifs, par rapport à ceux de nos voisins européens, c’est que décidément, votre naïveté est vraiment profonde.

            Vu les coûts qu’engendrent nos vieilles centrales nucléaires pour continuer à les faire tourner, ainsi que ceux de la construction de l’EPR, à votre avis, qui va les financer ?

            Que se soi pour les entretenir, pour les démanteler ou en construire de nouvelles, au final, se sont toujours les « clients » qui paient la facture.

            Autre facteur, et pas des moindres, tout le monde ne pourra pas conduire en électrique.
            Exemple, tous ceux qui vivent en H.L.M.ils feront comment pour recharger leur voiture, le soir, après leur journée de boulot ? Vu la rareté des bornes de recharges…

            Donc maintenant avec tous ces éléments, vous croyez toujours en l’avenir de la voiture électrique ?

            J’ai hâte de vous lire…

  7. CHL17

    28 décembre 2018 at 17 h 28 min

    @Bat
    En effet renseignez vous autrement qu’en avalant tout et n’importe quoi sur internet. D’abord 100% écolo ne veut rien dire, le fait de vivre et respirer n’est déjà plus 100% écolo comme vous dite ! Personne n’a dit que le véhicule électrique était « 100% écolo ». Pour le reste, un VE en incluant sa fabrication, la fabrication de l’énergie électrique ,son fonctionnement sur toute sa durée de vie (150000km), dégage 25% de CO2 en moins lorsque l’électricité est produite de la pire façon c’est à dire avec le charbon comme en Pologne. Dans un pays comme le notre où l’électricité est majoritairement décarbonaté, l’écart est de moins 80% de CO2. (voir le lien
    https://www.transportenvironment.org/press/electric-cars-emit-less-co2-over-their-lifetime-diesels-even-when-powered-dirtiest-electricity
    Si demain comme par miracle l’ensemble du parc automobile français devenait électrique (40 millions de voitures) , 10 à 12% (60TWh)de notre production annuelle suffirait à alimenter ces voitures. Ce calcul est basé sur une consommation de 150Wh/km sur 10000km annuel. C’est à dire approximativement l’énergie électrique que nous exportons tous les ans vers d’autres pays voisins. pour rappel la France a produit 540TWh en 2017 sur une capacité totale dépassant 700TWh. Vous voyez quand on aligne des chiffres et non pas des idées en l’air, tout devient plus clair….

    • Bat

      28 décembre 2018 at 19 h 42 min

      Vous savez, se fier uniquement aux chiffres, sachant qu’on peut leur faire dire tout et leur contraire, c’est limite.

      D’une car ils ne prennent absolument pas en compte l’ancienneté de nos centrales, qui un jour, ne seront plus en activité, et de deux, ne prennent pas non plus en compte, la hausse inévitable du prix du KWh.

      Vous avez balayé d’un revers de main, et un peu trop facilement mes arguments, s’en prendre en compte les faits qui y étaient exposés.

      Votre vision des choses n’est valable que si nous étions au début de l’aventure nucléaire, hors non seulement, nos centrales arrivent à termes mais nous sommes en plus en pleine transition, du nucléaire vers une énergie renouvelable.

      Si comme vous dites, nos vieilles centrales électriques ont une capacités totale 700TWh,expliquez-moi pourquoi, les hivers, lors de pics de froids importants, nous encourons le risque de devoir « importer » de l’électricité pour subvenir à nos besoins, et ce alors que nous ne sommes pas encore des Millions à rouler en électrique ?

      L’été, ok, je ne dis pas, mais l’hiver, la donne n’est plus la même.

      Ensuite, le but est, je vous le rappelle, de diminuer notre dépendance au tout nucléaire, pour passer à un mode d’énergie beaucoup plus vert.
      Le nucléaire n’émet peut-être pas d’émissions polluantes, mais il produit néanmoins le pire des déchets qu’il puisse exister sur terre, vue qu’il est radioactif et ce durant très très très très longtemps.

      Donc vos calculs et tous vos chiffres etc, à partir du moment où l’on aura réduit notre parc nucléaire, ne seront donc plus valables.

      Encore une fois, croire en l’avenir de la voiture électrique, est un leurre.

      Donc vous voyez, même en alignant des chiffres, rien n’est absolument joué d’avance.

      • CHL17

        28 décembre 2018 at 21 h 03 min

        Je pensais que vous comprendriez que transformer du jour au lendemain le parc auto en électrique était pour l’excercice donc une vue de l’esprit et en aucun cas quelque chose de possible instantanément ! Il est bien évident que dans les 3 ou 4 décennies qui nous séparent de cette échéance, il faudra investir massivement dans l’energie renouvelable pour remplacer les centrales vieillissantes. De plus il est clair que la technologie des batteries aura eu le temps de changer plusieurs fois entre temps au profit d’une meilleure densité énergétique.
        Nous n’avons pas le choix à cause du réchauffement climatique, il faut arrêter le pétrole au plus vite ( entre autres émetteurs de CO2) notamment pour les voitures particulières. Comme notre société sans voiture n’est pas pour demain, la mobilité électrique est la bienvenue. Les autorités européennes l’ont bien compris et les fabricants aussi si l’on en croit l’avalanche d’anninces De nouveaux modèles électriques pour les 2 ans à venir.

        • Bat

          29 décembre 2018 at 9 h 50 min

          Mdr, mais je suis parfaitement conscient que la transition ne se fera pas du jour au lendemain, d’où le fait que je n’arrête pas de dire qu’acheter une voiture électrique aujourd’hui, n’est absolument pas conseiller.
          D’une, parce qu’elles sont beaucoup trop chères, de deux, d’une autonomie beaucoup trop insuffisante, et de trois, tout simplement parce que nous ne sommes pas encore prêts « énergiquement » parlant.

          Donc avant de vouloir nous vendre des bagnoles électriques à tout prix, nos PoliTocards feraient beaucoup mieux de trouver des investissements pour commencer à mettre en place rapidement des énergies vertes, renouvelables.
          Encore une fois, ils mettent la charrue avant les bœufs uniquement pour remplir très vite, les Caisses Gouvernementales.

          La France possède le 2e potentiel éolien d’Europe et pourtant elle affiche un retard certain dans ce domaine par rapport à ses voisins européens (Danemark, Allemagne et Espagne qui représentent à eux seuls 80% de la puissance installée en Europe).

          En 2015, on comptait en France que 9695 éoliennes seulement.
          Pourquoi à votre avis ? Qui a le plus à perdre avec le développement de la voiture électrique, si ce n’est Total ?

          Et ne parlons pas des panneaux solaires.

          Trois régions (seulement) se partagent les deux tiers de la production nationale en 2017. Il s’agit de la Nouvelle Aquitaine (2 473 GWh), l’Occitanie (2 082 GWh), et la Provence-Alpes-Côte-d’Azur (1 528 GWh).

          La consommation d’électricité d’origine photovoltaïque représente 2 % de la consommation d’électricité nationale en 2017. Par comparaison, elle avoisine les 7 % en Allemagne, en Italie et en Grèce.

          LE SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE DANS LE MONDE :

          En 2016, près de 75 GW de panneaux photovoltaïques ont été installés dans le monde. Cela équivaut à l’installation de plus de 31 000 panneaux photovoltaïques par heure et représente une croissance de 48 % par rapport à 2015.

          La puissance installée mondiale en matière de solaire photovoltaïque s’élève en 2016 à 303 GW.

          Principaux producteurs :

          En 2016, La Chine est le premier producteur d’électricité à partir du solaire photovoltaïque avec 75,25 TWh (22,9 % de la production mondiale), le Japon occupent la deuxième place (50,95 TWh soit 15,5 %) et l’États-Unis, la troisième place (46,63 TWh soit 14,2 %). La France est dans le Top 10 avec une production de 8,16 TWh soit 2,5 % de la production mondiale.

          En 2016, la production d’électricité à partir du solaire photovoltaïque représente 1,5 % de la production mondiale d’électricité.

          En Europe, la Grèce, l’Italie et l’Allemagne ont une production d’électricité à partir du solaire photovoltaïque qui correspond à plus de 7 % de la consommation d’électricité nationale.

          Donc vous me faites bien rigoler, tous, avec vos voitures électriques, qui coûtent une blinde et ne sont absolument pas rentables, sauf pour EDF et le Gouvernement.

          Ce qui est le plus surprenant dans tout ça, est que tous ceux qui craquent pour une caisse électrique, oublient complètement de prendre en considération, le nombre d’années nécessaires pour amortir le coût d’un tel véhicule.

          Hors, lorsque l’on hésite entre une essence et une diesel, on y pense, mais dés qu’il s’agit d’une électrique, ça passe à la trappe direct. Étonnant non ?

          Vu le prix des véhicules électriques, ça devrait être le premier critère à prendre en considération.
          Certes, on économise (pour le moment) au niveau des « recharges », mais au niveau des batteries, vous voulez qu’on en parle ou pas ? Pour le moment, personne n’est capable de nous dire qu’elles sont leur durée de vie.

          Entre le coût d’achat d’un véhicule électrique, celui d’une borne de recharge, et celui des batteries, la caisse pour l’amortir faudrait la garder 20ans minimum.

          Justifier de tels frais, juste parce qu’à la « pompe », c’est beaucoup plus économique, c’est vraiment nous prendre pour des cons.

          N’étant pas Crésus, il est alors normal que je prenne en considération tout cela.

          Donc, voilà ! Qu’on arrête de casser les couilles aux gens avec la voiture électrique.
          Pour la majorité des français, les véhicules sont hors de prix, alors que les PoliTocards commencent par faire les choses dans l’ordre et après on verra.

          Qu’ils fassent en sorte que l’on ai réellement des énergies renouvelables, un pouvoir d’achat en hausse qui nous permette d’assumer l’achat de véhicules électriques, etc etc

          • Eric

            29 décembre 2018 at 11 h 54 min

            Euh je suis loin d’être un expert en questions énergétiques, mais sur les éoliennes, j’ai des doutes : https://bit.ly/2QaFUB9

  8. Franckche

    29 décembre 2018 at 10 h 04 min

    Est-il ? inconvenant de commenter vos articles et les assertions de certains de vos commentateurs ?
    Ma précédente réponse à BAT, documentée et agrémentée de lien permettant d’étayer mes réponses, n’est à ce jour toujours pas publiée …
    Si seul le style SMS ou Tweet est accepté, signalé le !

  9. Bat

    29 décembre 2018 at 13 h 13 min

    Éric, ne pouvant vous répondre directement, je le fais là. Quel est votre problème avec les éoliennes ? Certes, elles ne sont pas, pour l’instant, esthétiquement belles et font un peu de bruit, mais d’ici quelques décennies, elles auront évoluées.

    Que proposez-vous d’autre comme moyen d’avoir de l’énergie renouvelable ?

    • Clok

      29 décembre 2018 at 22 h 14 min

      Avant de dire « renouvelables », parlant d’éoliennes, ajoutez aussi, « intermittentes » avec des variations de 70% de production effective, vous ne faites pas de production équivalente au nucléaire, hélas

      • Bat

        30 décembre 2018 at 10 h 56 min

        Vous jouez sur les mots et vous le savez pertinemment !
        Certes, l’Éolien n’est peut-être pas une énergie renouvelable 24h/24, 7jours/7, mais elle n’en reste pas moins une énergie verte et néanmoins renouvelable, tant qu’il y a du vent.

        Maintenant, il est évident que pour avoir l’équivalent énergétique de nos centrales nucléaires, l’Éolien ne suffira pas.

      • Emmanuel Ghesquier

        30 décembre 2018 at 16 h 35 min

        Je suis assez d’accord avec votre vision dans l’ensemble de vos commentaires précédents, et convaincu que l’on doive travailler pour les énergies vertes, mais concernant les éoliennes, il s’agit quand même d’une assez belle arnaque, car il s’agit d’un iceberg, on nous montre la partie immergée avec une énergie à partir du vent, de l’écologie en veux tu en voilà, mais il faut quand même prendre l’équation dans son ensemble et voir la partie sous la surface de l’eau… La majorité des parcs éoliens pour fonctionner et offrir un courant régulier sont liés à des centrales thermiques, qui bien souvent n’existaient pas avant. Les éoliennes ont donc offert la couche marketing « verte » pour vendre aux collectivités la solution de leur problème le plus encombrant : les déchets. En effet, pour parvenir à offrir un courant régulier via les éoliennes, ce sont des déchets que l’on brûle… Il y a mieux comme énergie renouvelable.

        Si réellement l’homme souhaite trouver un moyen de réaliser de l’énergie propre, qu’il arrête d’opter pour des solutions qui ne sont pas stables dans le temps et nécessitent des ajustements par des sources énergétiques secondaires souvent « fossiles ». Et comme vous le dites, il sera aussi nécessaire un jour de se dire, que l’on ne peut pas continuer à avoir toujours besoin de plus d’énergie pour avancer. Que l’on optimise et corrige les consommations actuelles avant d’offrir de nouveaux besoins et que les gouvernement permettent à tout un chacun d’être plus autonome au niveau de son foyer, au lieu de mettre des bâtons dans les roues

        • Bat

          1 janvier 2019 at 13 h 14 min

          Certes, il est vrai que comme énergie verte, il y a mieux ! Mais nous n’en sommes qu’aux prémices.

          Le fait est que notre société est basée que sur un seul modèle, celui de la consommation, voir surconsommation.
          Un seul exemple, tout est fait pour nous inciter à changer de voiture régulièrement et lorsque l’on voit leurs tarifs, c’est un luxe pour beaucoup de monde.

          Si nous avions à notre disposition, à tout heure de la journée et de la nuit et pour n’importe quel lieu de la ville et campagne, des transports en communs écolos, se serait merveilleux pour la planète mais une catastrophe au niveau des emplois dans tout ce qui à un rapport avec l’automobile.

          Notre rapport à l’automobile doit changer et il est temps que nos PoliTocards fassent leur max pour développer des transports en communs écolos et ayant un plus grand champ d’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests