Suivez-nous

Auto-Moto

Options à la demande : et l’automobile devint une plateforme digitale comme les autres

La transformation digitale de la voiture pourrait bien passer par la location temporaire des équipements à la demande.

Il y a

  

le

 

Par

Bientôt sur votre voiture, même rouler sera en option ? Nous l’avons vu récemment, BMW a annoncé que le système de gestion de ses voitures permettra de louer des options à la demande. Porsche a annoncé la même chose pour sa Taycan, Tesla le fait déjà, et les autres constructeurs vont suivre sans l’ombre d’un doute.

Il va falloir s’habituer à consommer les services de nos voitures différemment. Fini l’achat de la voiture avec un choix d’options que l’on paie à la commande, qui sont liées à vie à la voiture et qui nous appartiennent : bientôt vous pourrez louer vos options.

BMW voit désormais la voiture comme une plateforme digitale. La nouvelle version de sa Série 5 offrira aux conducteurs un catalogue de mises à jour temporaires ou permanentes permettant aux propriétaires d’ajouter à leur véhicule des éléments tels que l’assistance au conducteur ou des technologies de confort. La nouvelle version du BMW ConnectedDrive Store proposera ainsi des essais de matériel déjà intégré au véhicule à l’usine, comme des sièges chauffants ou un régulateur de vitesse avancé, mais non activé du fait qu’il ne figurait pas sur le bon de commande d’origine.

C’est une façon complètement différente de “consommer” sa voiture, et cela va changer radicalement le rapport que l’on a avec elle.

D’une certaine façon, on se rapproche de la logique “device/contenu” dont nous parlions la semaine dernière : de la même façon qu’un téléviseur n’a pas d’intérêt sans chaines de TV ou un smartphone sans applications, une voiture pourrait devenir un “contenant” auquel on fournirait des contenus qui permettent de la faire fonctionner, comme par exemple :

  • assistance au conducteur
  • confort (climatisation)
  • éléments liés à la conduite (suspension dynamique)
  • contenus (connexion internet, chaines de TV…)
  • etc

Avec le digital on peut à peu près tout faire, y compris agir sur du hardware pré-installé en l’activant à la demande (sièges chauffants uniquement pendant 3 mois en hiver, idem clim été). C’est déjà le cas chez Tesla : Connectivité Premium en option, sièges chauffants activés, pack Performance à 2000 euros. Mais les constructeurs pourraient même aller plus loin : pourquoi ne pas imaginer que des développeurs tiers conçoivent des services et fonctionnalités que l’on pourrait acheter ou louer en les téléchargeant à la demande ? Bien sûr c’est un peu moins simple que sur un smartphone car cela suppose une mise en conformité avec les normes de sécurité draconiennes qui prévalent dans l’univers automobile.

Avantages 

  • On n’est pas obligé de choisir ses options tout de suite
  • On peut les essayer
  • Avantage pour les loueurs

Inconvénients

Cela pose deux questions :

  • quid des voitures revendues en occasion ?
  • possibilités de hacking

Notre rapport à l’automobile change. Nombre de personnes dans les générations plus jeunes n’en voient pas l’utilité, voire la considèrent comme nuisible et source de tous nos maux. La voiture va progressivement disparaître des villes, c’est une certitude. Nous irons vers un usage on demand, en location, en fonction du besoin, et vers une généralisation de l’électrification. Dans ce contexte, déjà en œuvre, les options, équipements et fonctionnalités, y compris hardware (amortisseurs) pourront être activés à distance par un simple clic, moyennant finance, évidemment.

Reste à savoir qui sera gagnant de cette nouvelle donne. Toutes les réponses dans la vidéo en haut de cet article.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests