Suivez-nous

Mobilités Urbaines

Pourquoi les vélos JUMP d’Uber ont déserté les rues parisiennes ?

Seulement 220 vélos hier contre une flotte de 3000 la semaine dernière. L’opérateur va devoir subir une phase de transition et un changement de propriétaire.

Il y a

  

le

 
JUMP Uber
© Unsplash / Jankolario

JUMP n’est plus dans la capitale. Ce lundi, les plus de 3000 vélos disponibles ont déserté les rues parisiennes pour s’entreposer dans les différents sites de maintenance qu’avait acheté Uber en avril 2019, lorsque son nouveau service de micromobilité avait vu le jour.

La diminution fut progressive, mais très rapide. L’observatoire de la société Fluctuo, spécialiste dans ces nouveaux engins de déplacement urbains, a répertorié jour après jour le nombre de vélos disponibles à Paris. En l’espace de six jours, l’entièreté de la flotte a déserté.

Une situation que les clients habituels n’ont pas vu venir, et qui furent surpris, ce lundi matin, d’apprendre que la capitale ne comptait désormais plus que sur Vélib’ comme opérateur et service de locations de vélos en libre-service.

Un transfert à charges

L’explication se trouve entre Uber et Lime. Les deux sociétés partagent un point commun : la longue période de confinement aura été un calvaire économique. Leur maison-mère Alphabet, qui est propriétaire de Google, avait décidé conjointement avec les entreprises que le service de micromobilité JUMP soit transféré d’Uber à JUMP.

Ces prochaines semaines seront décisives pour Uber (qui doit soigner ses comptes alors que l’entreprise est devenue publique il y a tout juste un an). Se recentrer sur son modèle, autour de son service de VTC et de livraison de repas est indispensable, et la diversification qu’elle avait pu souhaiter en rachetant JUMP en 2018 n’est plus d’actualité.

Le retrait de l’intégralité de la flotte à Paris n’est pas exceptionnel pour JUMP, qui a fait des choix opérationnels équivalents dans d’autres villes. Normalement, cette décision devrait se prolonger pendant la durée à laquelle le transfert du service aura lieu entre Uber et Lime.

Interrogée par Le Parisien, une porte-parole d’Uber France a confirmé l’information. « Même si le partenariat n’est pas encore clos en Europe, nous avons déplacé la majorité de nos vélos et trottinettes vers nos entrepôts en vue du transfert des opérations à Lime ».

Uber
Par : Uber Technologies
4.1 / 5
7,1 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests