Suivez-nous

Actualités

Qualcomm vient d’être condamnée à cause de sa stratégie anticoncurrentielle

La société américaine s’est fait épingler par la Commission européenne pour avoir usé d’une technique commerciale bien connue des entrepreneurs, mais pourtant bel et bien sujette à la réprimande.

Il y a

  

le

 
Commission Européenne
© Christian Wiediger

Les lois du marché sont très rudes sur notre continent. Alors que c’est l’un des fondeurs les plus réputés en matière de processeur pour smartphone, Qualcomm vient d’écoper d’une amende de -accrochez-vous- 242 millions d’euros. De quoi refroidir sèchement les pontes de la firme californienne qui équipe le Google Pixel 3a avec son Snapdragon 670.

La raison ? Une astuce jouant sur le monopole dont profite l’entreprise sur de nombreux segments de marché, sciemment organisée par ses équipes afin d’asseoir sa position dominante. De nombreux acteurs auraient ainsi été défavorisés, au profit de son chiffre d’affaires qui a atteint 25,3 milliards de dollars en 2015.

Concurrence déloyale

C’est une enquête menée par l’institution d’Ursula von der Leyen, fraîchement élue, qui a dévoilé le pot aux roses. Entre 2009 et 2011, Qualcomm aurait ainsi vendu ses puces à un tarif bien inférieur à leur coût de fabrication. À cette échelle, c’est interdit par le droit des affaires. Ce cas n’est pas le premier cas à haute portée juridique pour la multinationale, pour qui un long procès contre Apple vient de se terminer.

Dans l’histoire, d’autres marques bien connues sont impliquées. Les noms de ZTE et Huawei ont aussi été évoqués : les constructeurs auraient été les acheteurs ayant profité de cette opération frauduleuse. La société chinoise, en revanche, ne pourra assurément pas continuer sur cette voie-là.

Quelles suites pour Qualcomm ?

Une telle sanction devrait sans aucun doute impacter considérablement les finances de Qualcomm : son montant correspond en effet à 1,27 % de son CA sur l’année 2018. Mais est-ce que cela lui servira de leçon pour la suite ?

Quand on sait que ce n’est pas la première fois que des punitions aussi importantes lui sont infligées, nul n’est moins sûr. En revanche, son statut de leader ne devrait pas être affecté, car la compagnie est l’une des meilleures références quand il s’agit de choisir un SoC pour téléphone mobile.

 

 

 

 

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Jimmy Cram

    19 juillet 2019 at 18 h 38 min

    Qualcomm, c’est le top, je ne pense pas que cette amende changera leurs méthodes de vente, la somme étant relativement basse pour cette société…

  2. Patrick

    19 juillet 2019 at 19 h 50 min

    Si vraiment c’est le top, quel besoin aurait cette entreprise de casser ses coûts pour gagner sur la concurrence ?

  3. Jimmy Cram

    19 juillet 2019 at 19 h 56 min

    là est la question, je pense pour c’est pour parfaire sa position dominante dans son secteur comme le fait Google pour Android, je peux me tromper, effectivement, sur ce point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests