On reparle du successeur de Vine

Après la fermeture de Vine par Twitter, l’un des co-fondateurs de ce réseau social a décidé de lancer un nouveau projet baptisé v2. Aujourd’hui, il assure qu’il continue à travailler dessus.

En 2016, alors qu’il ne faisait pas encore de bénéfices, Twitter annonçait la fermeture de son réseau social Vine. Une décision que les co-fondateurs de Vine, racheté par Twitter en 2012 pour 30 millions de dollars, semblent regretter.

De ce fait, l’un de ces co-fondateurs, Dom Hofmann, a commencé à travailler sur un nouveau produit baptisé v2. Malheureusement, ce dernier a été confronté à quelques difficultés, notamment à cause de problèmes financiers.

« En tenant compte d’une audience plus importante que prévu, nous savons maintenant que les coûts estimés pour les premiers mois seraient très élevés, bien au-delà de ce qui peut être financé personnellement », écrivait le co-fondateur de Vine. Les frais de justice éventuels ont aussi été évoqués.

Au mois de mai, Dom Hofmann annonçait la suspension du projet v2 pour une « durée indéterminée ».

Mais aujourd’hui, le projet refait parler de lui

« Je continue à travailler personnellement sur une suite pour Vine », annonce Dom Hofmann dans un tweet publié le 8 octobre. Le nouveau projet avance bien, d’après lui, mais ne sera (finalement) pas appelé v2. Il compte ne plus trop communiquer à ce sujet sur Twitter tant qu’il n’aura pas de détails concrets à partager. Malheureusement, on ne sait pas quand ces détails vont arriver. Le co-fondateur de Vine promet simplement de le faire le plus tôt possible.

Avec Periscope, Vine faisait partie des meilleures acquisitions de Twitter. Et à l’instar de YouTube ou d’Instagram, le réseau social (qui permettait de poster des vidéos courtes qui tournent en boucle) a même permis à des influenceurs de générer des revenus. Cependant, en 2016, Twitter ne parvenait pas encore à générer des profits et devait réduire ses coûts.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.