Test : Divacore AntiPods, les écouteurs qui coupent le sifflet aux AirPods d’Apple

Cette semaine, Presse-citron vous propose de découvrir les AntiPods, les nouveaux écouteurs True Wireless de la marque française Divacore. Un modèle qui a fait sensation lors de l’IFA et qui est bien décidé à faire de l’ombre aux AirPods d’Apple.

AntiPods

Présentation

Divacore est la marque française qui monte dans le monde de l’audio. Fondée en 2011, l’entreprise messine s’est déjà forgé une solide réputation et l’on peut dire qu’on commence à bien connaitre la marque chez Presse-citron. En effet, nous avons déjà eu l’occasion de tester plusieurs produits de chez Divacore (Redskull, Bloop, Hey by Joe), mais le modèle AntiPods est sans doute le plus intrigant lancé par la marque française.

Et pour cause, Divacore veut s’attaquer à un géant en la personne d’Apple. Certes, la firme californienne n’est pas à proprement parlé une marque d’audio, même si le rachat de Beats à fait entrer Apple dans une nouvelle dimension. Mais elle a fait sensation avec ses écouteurs sans-fil AirPods.

Le succès est d’ailleurs au rendez-vous pour Apple qui domine outrageusement le marché des écouteurs sans fils. En particulier aux États-Unis où les ventes d’AirPods représentent 85% des ventes totales d’écouteurs sans fil.

Toutefois, les AirPods ne font pas l’unanimité et Divacore compte bien en profiter avec ses AntiPods. Comme leur nom l’indique, ces écouteurs se veulent aux antipodes de ceux d’Apple, mais Divacore a-t-il réussi son pari ?

Constructeur :Divacore
Modèle :AntiPods
Dimensions :

2,6 x 2 x 1,9 cm (écouteurs) / 8 x 6,9 x 3,3 cm (boitier)

Système Audio :3D Stereo
Autonomie :8 h / 24 h (Boitier)
Connectivité :Bluetooth
Temps de charge :1 h
Temps de charge du boitier :1 h
Poids net :
  • AntiPods : 7g
  • Boitier : 77g
Microphone :2
Accessoires inclus :
  • Câble Usb / Micro Usb
  • Embouts 3 tailles différentes

Design & Ergonomie

Divacore revendique que ses nouveaux écouteurs intra-auriculaires sont aux antipodes de ceux d’Apple et ils le sont au niveau du design. Contrairement au modèle d’Apple, les AntiPods misent sur la compacité.

Une petite taille bienvenue pour les amateurs de discrétion et de légèreté. Les écouteurs sont en effet très légers (7 grammes chacun), une caractéristique qui leur permet de se faire oublier même si Apple a réussi à faire encore mieux (4 grammes pour les AirPods). Il n’y a rien à redire au niveau des finitions, on a ici droit à du plastique mat et lisse. La sensation est très agréable et les AntiPods font belle impression, la qualité est au rendez-vous.

Pour notre test, nous avons eu droit à la version blanche (il existe également une version noire) qui donne un aspect classe et un côté très Apple aux écouteurs de Divacore.

Avant de procéder à l’apparaige des écouteurs et de les placer sur ses oreilles, on s’intéresse au contenu de la boite AntiPods. En effet, les écouteurs n’arrivent pas seuls et sont proposés dans un boitier de recharge/transport.

Ce dernier, tout en rondeur, servira de gardien à vos écouteurs et aura pour mission de les recharger dès que vous les placerez à l’intérieur. Équipé d’une prise micro-USB à l’arrière, il faudra le charger environ 1 heure pour lui permettre ensuite de recharger les AntiPods pendant environ 24 heures. Toujours concernant le boitier, on appréciera le fait qu’il soit aimanté, cela permet d’assurer un très bon maintien des écouteurs et de les ranger facilement.

À noter que le câble micro USB vers USB pour recharger le boitier est inclus. Enfin, on notera la présence d’embouts de tailles différentes qui permettront aux AntiPods de s’ajuster le mieux possible à nos oreilles.

L’appairage ne révèle d’aucune difficulté, il suffit de démarrer l’écouteur gauche en exerçant une pression longue sur la touche contrôle jusqu’à ce que la LED s’allume. Même exercice avec l’AntiPod droit, un passage par la case Bluetooth de son smartphone permettra ensuite de confirmer la connexion.

Une fois connecté, il est à noter qu’un appui long sur la touche contrôle de chaque écouteur sera nécessaire pour allumer les AntiPods.

Compacts, les écouteurs brillent par leur discrétion une fois en place. Les AntiPods sont vraiment confortables et se font rapidement oublier une fois sur les oreilles. Lors de la découverte du produit, il faut toutefois veiller à bien choisir la taille des embouts et jeter un œil au manuel d’utilisation qui nous indique comment bien positionner les AntiPods.

Comme évoqué précédemment, les AntiPods ont chacun droit à un bouton de contrôle. À droite comme à gauche, on retrouve les mêmes fonctions. Une simple pression permet de mettre en pause et de relancer sa musique, deux pressions courtes permettront de passer au morceau suivant et trois pressions courtes permettront de revenir au début du morceau (ou morceau précédent).

Un appui long entraînera l’extinction des écouteurs. Il n’est toutefois pas nécessaire de passer par cette étape pour éteindre les AntiPods, le fait de les mettre dans leur boitier aura pour effet de les éteindre automatiquement.

Les commandes sont donc assez basiques et on relèvera le choix de Divacore de ne pas proposer de commande pour contrôler le volume. Il faudra obligatoirement passer par son smartphone pour le régler.

Est-ce gênant ? Cela dépend évidemment de son utilisation, mais il était difficile de demander des écouteurs très compacts et discrets tout en ayant un maximum de commandes.

En ce qui me concerne, je préfère passer par mon smartphone pour régler le volume ou changer de morceau et les AntiPods ne m’ont pas fait changer d’avis. En effet, le fait d’avoir un bouton physique au bout d’un écouteur intra-auriculaire se traduit par une pression au niveau des oreilles lorsqu’on décide d’appuyer dessus, ce qui n’est pas toujours très confortable.

Si cela passe pour la fonction Lecture/Pause, la double (morceau suivant) ou triple pression (morceau précédent) rapide fait perdre en confort.

Enfin, on notera que les AntiPods débarquent sans application. Ce n’est pas très gênant, ces applications ne présentant le plus souvent qu’un intérêt limité. On regrettera simplement l’absence d’un suivi du niveau de charge, nous y reviendrons dans la partie Autonomie.

Taillés pour le sport les AntiPods ?

Même s’ils ne sont pas spécialement taillés pour le sport, Divacore proposant déjà les RedSkull pour les plus sportifs, les AntiPods se débrouillent plutôt bien. Leur petite taille est clairement un atout, le maintien est bon et le fait d’être True Wireless est évidemment très appréciable.

On fera peut-être attention lors d’une activité intense en plein air où le fait d’être « vraiment sans fil » comporte un risque de perdre un écouteur, mais pour du sport en salle, les AntiPods sont des compagnons agréables.

Qualité sonore

Divacore s’est laissée tenter par le True Wireless et bien lui en a pris. Les AntiPods offre une bonne qualité audio et propose un son plutôt équilibré et neutre, un point appréciable qui devrait permettre aux AntiPods de séduire la plupart des oreilles.

Les utilisateurs qui ont pris l’habitude d’utiliser des casques/écouteurs ayant un penchant pour les basses pourraient trouver un certain manque de rondeurs avec des basses légèrement en retrait. Un constat qui dépendra aussi du style de musique que vous écoutez et de vos goûts.

De notre côté, on a dans l’ensemble été séduit par l’approche de Divacore, la recherche d’un son neutre est plutôt bien vu et laisse une certaine marge de manœuvre pour régler le son selon ses préférences via un égaliseur.

Autre point important lorsqu’il s’agit d’écouteurs True Wireless, la qualité de la liaison Bluetooth. Aucun souci de ce côté-là, nous n’avons eu droit qu’à deux-trois microcoupures lors du test, ce qui n’a pas gâché l’expérience d’utilisation.

Les fonctionnalités

Lors de sa présentation au salon de l’IFA 2017, Divacore a mis en avant le son 3D de ses AntiPods, expliquant vouloir offrir « un nouvel univers sonore ». On n’ira pas jusqu’à parler de « claque sonore », mais l’expérience 3D de Divacore est plutôt séduisante, les plus joueurs apprécieront.

Autre fonctionnalité mise en avant par Divacore, le mode Duo qui permet d’associer chacun des AntiPods à deux sources différentes. On ne va pas s’en servir tous les jours, mais cette possibilité est appréciable et se révèle pratique.

Autonomie

Divacore annonce 8 heures d’autonomie tandis que le boitier viendra nous apporter jusqu’à 24 heures d’autonomie en plus. Dans les faits, l’autonomie des AntiPods oscille plutôt entre 6 heures et 8 heures en fonction du volume sonore et de l’utilisation (audio uniquement, appel + audio…), ce qui est une bonne performance. Il faudra toutefois faire sans indicateur de batterie restante.

Au quotidien (et donc hors condition de test), l’absence d’indicateur et le risque de se retrouver avec des écouteurs à plat est très faible. En effet, on prend l’habitude d’avoir le boitier avec soi et à la fin de chaque écoute, on replacera les AntiPods à l’intérieur.

Résultat, le boitier s’occupera de recharger les AntiPods pendant qu’on ne les utilise pas. Les LED nous indiqueront alors si les AntiPods sont totalement chargés (une lumière rouge clignote lorsqu’ils sont en charge et s’éteint une fois que le chargement est terminé).

Évidemment, il faudra veiller à ne pas oublier de recharger son boitier pendant environ 1 heure pour que ce dernier puisse ensuite recharger les AntiPods (24h de plus). Là encore, une lumière nous indiquera l’état du boitier.

Conclusion

Divacore signe une paire d’écouteurs « True Wireless » de qualité avec ses AntiPods. La marque française a respecté son contrat avec un design aux antipodes des AirPods d’Apple et n’a pas oublié ce qui fait une très bonne paire d’écouteurs. Le format compact et le confort sont aux rendez-vous et les AntiPods offrent une bonne autonomie.

Sur le plan sonore, les AntiPods jouent la carte de l’équilibre et offrent une bonne qualité audio. Surtout, on est ici en présence d’un très bon rapport qualité/prix puisque les écouteurs de Divacore sont proposés à 119 euros.

Seule (petite) ombre au tableau, les contrôles limités (absence de réglage du volume par exemple) poussent l’utilisateur à utiliser son smartphone.

Un prix séduisant pour des écouteurs sans fil charmeurs qui pourraient faire mal à la concurrence. On pense évidemment à Apple et ses AirPods.

Les écouteurs Divacore AntiPods sont proposés au prix de 119 euros.

J’aime

  • le design compact
  • le confort/maintien
  • la bonne qualité audio
  • l’autonomie
  • le rapport qualité/prix

J’aime moins

  • les contrôles limités (pas de réglage du volume, double/triple pression pas toujours confortable avec des intras)
  • l’absence d’indicateur de batterie


Nos dernières vidéos

Répondre