Votre blog est-il vraiment optimisé pour les agrégateurs ?

Darren Rowse (sorte de Huggy les bons tuyaux des blogueurs kinenveulent) nous livre encore un billet plein de bon sens sur la façon de mettre en forme votre prose afin qu’elle attire l’oeil quand elle se retrouve noyée au milieu de plusieurs fils RSS lus dans un agrégateur. "Les lecteurs scannent ou parcourent les sites

Faites p?tiller votre blogDarren Rowse (sorte de Huggy les bons tuyaux des blogueurs kinenveulent) nous livre encore un billet plein de bon sens sur la façon de mettre en forme votre prose afin qu’elle attire l’oeil quand elle se retrouve noyée au milieu de plusieurs fils RSS lus dans un agrégateur.

"Les lecteurs scannent ou parcourent les sites plus qu’ils ne les lisent, mais je pense que s’agissant de lecture via un agrégateur, c’est encore pire".

Sans dévoyer votre contenu (au contraire, une bonne mise en forme contraint à un exercice de style qui le rend souvent plus percutant, donc plus pertinent), appliquer les quelques règles suivantes vous permettra de rédiger des billets plus accrocheurs (je n’ai pas tout traduit littéralement, mais plutôt adapté en proposant ma version personnelle) :

  • Utilisez des listes – les listes à puces attirent l’oeil et rendent le contenu plus digeste
  • En-têtes – les en-têtes (chapô en jargon presse) sont des textes courts qui donnent l’information essentielle (comme un résumé). Ils sont écrits pour accrocher le lecteur et lui donner envie d’en savoir plus. Dans les pages intérieures, un chapeau coiffe chaque article un peu long.
  • Formatez –  utiliser différents formats de texte (gras, italique, taille de police, voire couleurs – vous avez remarqué comme la couleur est rare dans les billets de blogs ?) guidera aussi l’oeil du lecteur.
  • Citations (blockquotes) – mettez en valeur certaines portions de votre texte en utilisant la balise blockquote qui génère une indentation de celui-ci. Je n’utilise personnellement jamais cet effet car je n’y pense pas, tout simplement. A tester.
  • Des paragraphes courts – les agrégateurs sont principalement remplis de texte, raison de plus pour ne pas balancer de gros blocs de blabla sans respiration. Pensez à segmenter en paragraphes, ce qui n’est pas forcément évident au début.

Ces conseils – qui constituent le b-a-ba de la mise en page – pourront paraître simplistes aux blogueurs aguerris, mais je m’aperçois pour ma part que même si je les applique encore avec une régularité toute relative, ils rendent la lecture bien plus agréable que ce type de pensum très symptomatique du blogeur… débutant 🙂

Cela étant, je pense que le style de mise en page est également lié au style d’écriture et à la thématique du blog.
L’écriture incisive et la mise en forme très structurée des billets d’un blog comme celui de Fred Cavazza par exemple sont en pleine cohérence avec l’esprit de l’auteur et les sujets – pointus – traités.
En revanche un blog plus "littéraire" ou personnel (ou les deux mon capitaine) ne s’encombrera pas forcément des mêmes précautions, il en prendra même éventuellement, et avec une certaine jubilation, le contrepied.

Et vous, vous avez des trucs pour rendre votre blog plus sexy aux yeux des agrégateurs ?


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Euhhh déformation professionnelle surement, j’essaie toujours de structurer mes articles (surtout les longs) en titres/sous titres/paragraphes, blocs de citation etc…

    Même sur des articles courts, j’ai en général des paragraphes identifiés.

    Par contre, pour les mots en gras, je n’y pense pas systématiquement, en général ils arrivent en deuxième lecture.

  2. Moi j’aurais juste une question… C’est quoi une indentation ? C’est un mot constitué d’une faute de frappe 😉 ou un mot savant inconnu de ma personne ?

    Pour le fond du billet, effectivement, je crois que ce type de règles est important pour les personnes ayant des difficultés à rédiger et organiser leurs propos.

    Après, je pense que la liberté de style doit demeurer au risque de voir des contenus tous identiques.

  3. Avis d’un lecteur : mon agrégateur est plein de plusieurs dizaines de fil rss différents.
    Ils sont là parce que je sais que le contenu est bon, qu’il me correspond et qu’il m’intéresse à chaque billet.
    Si c’est mal mis en page c’est pas grave.

    La seule chose qui me dérange vraiment, c’est de ne pas pouvoir lire tout l’article dans mon Netvibes !
    Y a rien de mieux pour me repousser que d’être obligé de cliquer sur un lien et ouvrir un nouvel onglet pour avoir l’article entier.

  4. Oui bien sûr mais ce que je veux dire c’est que par défaut les flux non tronqués sont affichés dans leur intégralité dans Netvibes.

  5. Oui c’est bien ça Eric, et ton blog est dans le lot 😉 Je clic sur le titre pour ouvrir un billet et y laisser un commentaire, sinon c’est Netvibes only.

    Peut être que certains auteurs tronquent volontairement leurs billets pour nous forcer à venir sur le blog mater les pubs ? =_=

  6. "Peut être que certains auteurs tronquent volontairement leurs billets pour nous forcer à venir sur le blog mater les pubs ?"
    Certainement, ou en tout cas pour générer plus de trafic sur le site.

  7. Si je me rends compte que mon billet commence à être long, je m’arrête. (et dans le meilleur des cas, j’ai même de quoi faire une suite pour un billet postérieur)

Répondre