Suivez-nous

Fintech

Floa Bank, la fintech de BNP Paribas, à la conquête de l’Europe

BNP Paribas déploie sa troisième fintech à l’international.

Publié le

 
BNP Paribas
© BNP Paribas

BNP Paribas poursuit son déploiement avec le compte Nickel (plus de 2 millions de clients en France), et sa banque en ligne Hello bank!. Cette semaine, c’est avec sa dernière acquisition, Floa Bank (ex-Banque Casino) que l’établissement a dévoilé ses ambitions à l’étranger.

La fintech, rachetée cet été pour un montant de 258 millions d’euros, sera lancée en Italie et au Portugal « à la rentrée 2022 ». Un moyen d’aller chercher les 5 millions de clients visés dans quatre ans. Pour l’heure, la fintech compte déjà 3 millions de clients.

Floa Bank, spécialiste du « BNPL » français

Mais quelle est donc cette fintech qui n’est pas une banque comme les autres ? Après avoir emprunté le nom de « Banque Casino », l’établissement en ligne s’est spécialisé dans le paiement fractionné, en vogue depuis la pandémie, et au marché ultra-concurrentiel.

En somme, elle propose aux clients particuliers (notamment chez Casino) de payer en plusieurs fois. Cette facilité de paiement, qui est un crédit à la consommation déguisé, a vu arriver PayPal, Klarna, mais aussi Alma (une autre fintech française) parmi ses concurrents.

Floa Bank est sous l’épaule de BNP Paribas et va maintenant profiter du rayonnement de l’établissement pour se déployer. Ses services de paiements sont déjà accessibles en Belgique et en Italie. Avec ces nouveaux marchés, ses contractions de crédit ont augmenté de 22 % à 1,2 milliard d’euros, au premier semestre 2021.

31 % des Français

« BNP Paribas a les implantations et les partenariats nécessaires pour permettre à Floa de s’étendre rapidement à l’étranger », déclarait une source interne, aux Echos. Rien qu’en France, en 2020, 31 % des Français ont eu ne recourt à un paiement fractionné, en hausse de 6 % comparé à 2019.

BNP Paribas et les autres établissements bancaires français accélèrent le déploiement de leurs fintech rachetées en vue de l’arrivée de la concurrence américaine. Qu’il s’agisse des « Big Tech » comme Google et Apple ainsi que des fintech comme PayPal et Square, l’urgence est forte. Square vient d’ailleurs d’arriver en France.

En parallèle, BNP Paribas accélère avec le compte Nickel. En septembre, l’établissement sortait une nouvelle carte bancaire en métal et s’ouvrait aux dépôts de chèques. Les clients font partie des plus satisfaits de leur banque en France.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *