Suivez-nous

Auto-Moto

Retour en images sur l’électrochoc Porsche Taycan (et ses coulisses)

Nous avions le privilège d’être présents au lancement mondial de la première Porsche électrique. Retour en photos sur cet évènement qui a électrisé tous ceux qui s’intéressent à l’innovation automobile.

Il y a

le

Lancement Porsche Taycan
© Eric Dupin - Presse-citron

Vingt-quatre heures après la présentation internationale du Porsche Taycan, le moins que l’on puisse dire est que la toute nouvelle et première voiture électrique de Porsche n’a pas laissé grand monde indifférent. Des centaines d’articles dans les médias spécialisés (auto, technologie… ) ou généralistes et des milliers de posts sur les réseaux sociaux ont déjà été publiés, sans compter les vidéos YouTube, le tout suscitant des dizaines de milliers de vues, de réactions et commentaires.

Les réactions sont d’ailleurs assez marquées, et on peut les classer en deux catégories : celles des personnes définitivement acquises à la cause d’une marque californienne, pour qui le Taycan n’arrive pas à la cheville (ou plutôt à la jante) des voitures construites à Fremont, et pour qui l’automobile se résume en gros au diptyque Autopilot / Superchargeurs, et les autres, qui semblent séduits par cette première incursion de Porsche dans le tout électrique. Je caricature un petit peu mais j’ai le droit, je roule en Tesla (et j’adore ça).

Il faut dire que la marque allemande avait mis les moyens, avec une présentation simultanée sur deux continents et un pays représentant les principaux marchés pour Porsche, à savoir l’Amérique du Nord, l’Europe et la Chine, après un long teasing parfaitement scénarisé pendant les mois précédent ce lancement. Trois sites avaient été choisis, tous emblématiques d’un élément symbolisant l’énergie électrique : l’eau, avec les Chutes du Niagara entre l’état de New York et la province canadienne de l’Ontario, le vent, sur un site de production éolien à 150 kilomètres de la ville de Fuzhou en Chine, et une gigantesque ferme solaire à Neuhardenberg, à une heure trente de route de Berlin. C’est sur ce dernier site que nous étions conviés pour une présentation réglée au millimètre, à l’allemande.

Une salle de spectacle éphémère

Pour l’occasion, Porsche avait édifié un bâtiment éphémère fermé de la taille d’une salle de spectacle, avec gradins, scène rotative et un écran gigantesque couvrant l’intégralité de la surface de la paroi verticale faisant face au public derrière la scène. Après vingt minutes de speechs par différents executives de la marque, dont évidemment le PDG Oliver Blume, et une scénographie assez impressionnante faisant progressivement monter la tension, une paroi de la salle s’est ouverte pour enfin révéler le Taycan, qui est venu se garer pile-poil au centre du podium rotatif, sur un son et image spectaculaire mais assez sobre dans son approche « nature et technologie ». L’effet le plus surprenant nous fut réservé pour la toute fin du spectacle, quand l’immense paroi du fond de scène se déroba, laissant entrer la lumière naturelle avec en premier plan le Taycan blanc nacré dans sa livrée de série, et en fond le champ de panneaux solaires à perte de vue. L’assistance présente sur les chutes du Niagara a eu droit à la même mise en scène à la seconde près, à la différence près qu’à la place des panneaux photovoltaïques s’affichaient tout simplement les fameuses chutes. Spectacle grandiose, et opération qui me rappelle un peu celle de Sony sur les chutes d’Iguazu au Brésil il y a… dix ans.

Afin de sortir un peu des planches de photos officielles fournies par la marque, que ceux qui s’intéressent au sujet ont déjà probablement vues mille fois partout depuis le lancement, voici une galerie faite avec sélection de nos images prises sur place.

Je reviendrai ultérieurement sur certains points intéressants concernant le Taycan, et notamment l’approche de la marque par rapport à la signature sonore, sujet délicat et traité avec beaucoup d’attention puisque les moteurs électriques n’émettent pratiquement pas de bruit, et qu’il est souvent le même d’un modèle à l’autre. Une préoccupation majeure pour un constructeur comme Porsche, pour qui l’empreinte sonore est partie intégrante de son ADN et du choix de ses clients.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests