Suivez-nous

Internet

Sans taxe GAFA, voici le risque économique encouru

L’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) a prévenu du manque à gagner pour les États s’ils ne parviennent pas à s’entendre.

Il y a

  

le

 
Taxe GAFA
© Unsplash / Sharon McCutcheon

Depuis maintenant plus de deux ans, la France et certains de ses partenaires européens souhaitent mettre en place une taxation sur les géants de la Tech. Le gouvernement a tout d’abord voulu agir unilatéralement puis s’est finalement ravisé et des discussions sont actuellement en cours au sein de l’OCDE afin de trouver un accord mondial sur le sujet.

Les négociations s’avèrent toutefois plutôt difficiles. Ainsi, on vient d’apprendre que 140 pays ont accepté vendredi de prolonger leurs échanges jusqu’à la mi-2021, alors qu’ils devaient initialement se conclure à la fin de l’année. En cause, la pandémie de coronavirus mais aussi et semble-t-il surtout, les hésitations des États-Unis qui se trouvent en pleine campagne électorale.

Si les USA refusent d’agir, la France et l’UE pourraient taxer les GAFA

L’enjeu est pourtant de taille selon l’organisation internationale qui a même chiffré le coût d’un échec des négociations. Celui-ci pourrait ainsi monter jusqu’à 100 milliard de dollars par an mais aussi déclencher une guerre commerciale entre États. Un affrontement assez peu bienvenu alors que les économies sont déjà lourdement frappées par la pandémie et ses effets.

Si toutefois aucun accord n’était trouvé, la France se dit prête à mettre en place sa propre taxation. Lors de la première mouture adoptée, le gouvernement prévoyait ainsi d’imposer les géants de la Tech dont le chiffre d’affaires dépasse les 750 millions d’euros dans le monde, à hauteur de 3 % de leur chiffre d’affaires numérique dans l’Hexagone.

Mais la solution pourrait aussi passer par le biais de l’Union européenne. Lors d’un discours prononcé en septembre dernier devant le parlement européen, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, a ainsi affirmé que l’institution pourrait créer sa propre taxe numérique début 2021, si aucun accord global n’était trouvé. « Nous n’épargnerons aucun effort pour parvenir à un accord dans le cadre de l’OCDE et du G20. Mais qu’il n’y ait aucun doute: si cet accord ne correspond pas à un système fiscal équitable qui fournit des revenus durables à long terme, l’Europe présentera une proposition au début de l’année prochaine », précisait-elle alors.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Torres

    14 octobre 2020 at 2 h 11 min

    EnFrance on ne sait pas comment redresser la pente et surtout combler à tout prix les trous les gouffres financiers creusés par nos incapables de ce gouvernement ,amors on esaie de taxer a tout va . les premiers en France à payer de ces excès de taxes sont les retraités .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests