Suivez-nous

Réseaux sociaux

USA : les démocrates veulent mieux réguler les publicités politiques ciblées

Le sujet fait polémique à quelques mois seulement de l’élection présidentielle.

Il y a

  

le

 
Réseau social Facebook WhatsApp
© Presse-citron.net

Le scandale Cambridge Analytica, du nom de la société qui a recueilli les données personnelles de 87 millions de personnes sur Facebook et s’en est servi à des fins électorales, reste gravé dans les mémoires. Depuis, le sujet des publicités politiques politiques revient régulièrement dans l’actualité. La plupart des réseaux sociaux ont pris des mesures sévères pour éviter les abus.

Twitter interdit purement et simplement ce type d’annonces. De son côté, Facebook a décidé d’encadrer cette pratique mais se refuse toujours à les censurer, et ce même si elles comprennent des éléments trompeurs et mensongers sur une personne ou des faits. Cela provoqué l’incompréhension de nombreux citoyens et politiques qui critiquent vivement cette décision.

« Une menace pour notre démocratie »

David Cicilline, un député démocrate du Rhode Island vient justement de déposer une proposition de loi visant à imposer des restrictions sur les publicités politiques ciblées en ligne. L’idée est de limiter les profilages trop précis qui permettent d’atteindre des individus pour tenter de modifier leurs votes. C’était justement une des stratégies utilisées par l’équipe de campagne de Donald Trump en 2016.

Dans un communiqué que s’est procuré The Hill, le parlementaire explique les motivations de son action :

Le microtargeting est une menace pour notre démocratie. Les campagnes et les acteurs étrangers peuvent utiliser cette technologie pour manipuler les électeurs avec de grands volumes d’informations trompeuses qui sont pratiquement impossibles à suivre. Le peuple américain devrait choisir ses dirigeants, pas des entreprises de données sophistiquées ou des adversaires étrangers qui ont leurs propres programmes.

S’il venait à être adopté, ce texte pourrait changer la donne en vue de l’élection présidentielle mais rien n’est moins sûr. La chambre des représentants à majorité démocrate devrait approuver ce nouveau dispositif, mais le Sénat dominé par les Républicains va probablement voter contre. David Cicilline aura au moins eu le mérite de porter l’attention du public sur ce sujet encore plus majeur cette année où la campagne se jouera en grande partie en ligne.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Franck-Bernard CASSAGNE

    30 mai 2020 at 17 h 52 min

    Je cite l’article  » Une menace pour notre démocratie » »

    Mais quelle démocratie aux états unis?

    Quand c’est uniquement un homme qui décide de tout, ce n’est plus une démocratie.

    • De jong

      1 juin 2020 at 6 h 58 min

      Franck …. da haben Sie Recht

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests