Les robots veulent déjà vous piquer votre job

Il s’agit d’une information que fait froid dans le dos, les avancées dans le domaine de l’intelligence artificielle et de la robotique vont laisser peu de place aux humains à l’avenir.

Le robot Pepper s'invite dans les supermarchés en France

D’après le directeur de l’Institute for Information Technology à l’Université Rice au Texas, Moshe Vardi, les robots peuvent déjà prendre la place des humains dans certains métiers et pire, dans seulement trente ans ces derniers pourraient remplacer les humains dans tous les métiers !

Et si nous n’étions qu’une version bêta de l’intelligence ?

Les chiffres du chômage vont être condamnés à augmenter sans cesse dans les années à venir, car selon Moshe Vardi : « Nous approchons du moment où les machines pourront surpasser les humains dans presque toutes les tâches ». On a pu voir avec les robots Pepper que certains robots pouvaient donner des conseils de gastronomie ou d’œnologie dans les supermarchés Carrefour ou qu’une boutique de téléphonie allait fonctionner à 100% avec des employés robotisés au Japon.

Ces initiatives qui peuvent paraître anecdotiques aujourd’hui, risquent de devenir le quotidien de l’humanité dans quelques années et un très grand nombre de métiers pourraient rapidement disparaître. Ce sont les incroyables progrès réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle et dans le deep learning ces 5 dernières années, qui font craindre une réelle révolution dans la robotique.

Des millions d’emplois sont menacés dans le monde dès aujourd’hui et Moshe Vardi s’inquiète de cette avancée rapide, en s’interrogeant : « La société doit se pencher sur cette question dès maintenant car si des robots font presque tout ce que nous faisons comme travail, qu’allons-nous faire » ajoutant : « la question est de savoir si l’économie mondiale peut s’adapter à un taux de chômage de plus de 50% ». Il est assez évident que la réponse à cette question est non, d’autant qu’en ayant recours à autant de machines, les montants des salaires s’écrouleront, puisqu’il sera plus rentable d’avoir des robots à la place d’un humain pour une entreprise. Le risque est aussi qu’à la vitesse où les machines apprennent, elles seront très rapidement plus intelligentes que nous et pourraient ne plus vouloir obéir « stupidement » à des décisions humaines.

Un avis partagé par Bart Selman, professeur de sciences informatiques à l’Université Cornell : « On peut donc s’interroger sur le niveau d’intelligence que ces robots pourront atteindre et si les humains ne risquent pas un jour de perdre le contrôle ». En cherchant à améliorer le quotidien des humains, nous sommes peut-être à l’aube d’une révolution sociale qui pourrait être catastrophique pour l’humanité.

On se souvient des mots de Stephen Hawking, qui avait indiqué : « Réussir à créer une intelligence artificielle serait le plus grand événement dans l’histoire de l’homme. Mais ce pourrait aussi être le dernier ». Elon Musk avait indiqué de son côté : « l’intelligence artificielle est potentiellement plus dangereuse que le nucléaire » dans cet article.

Source

8 commentaires

  1. Quand j’étais gamin, à l’école on disait que plus tard on voyagerait dans des voitures qui voleraient… et ca faisait réver. Aujourd’hui pas de voitures volantes et des prévisions sur l’avenir qui sont vraiment flippantes.. pourvu que ce soit comme les voitures volantes : qu’on se plante complètement…

    • Dans le secteur industriel les robots ont bien longtemps remplacé les ouvriers et la valeur créée par ces robots n’a jamais été redistribué à la collectivité.
      Quand j’étais gamin, à l’école on disait que plus tard les robots travaillerait pour nous et ainsi nous aurions la pleine liberté de nos choix.

  2. Tôt ou tard, le travail humain est condamné et la transition va être dur. On est toujours dans une optique de crainte du chômage et dans la société actuelle c’est bien normal mais c’est pourtant stupide. Le travail va disparaitre alors cessons de vouloir « occuper » les humains à tout prix, et acceptons une société de loisir et d’entraide ou la production de richesse sera faite par des machines.

    Le travail est actuellement utiliser comme valeur étalon pour partager les tickets de rationnement que représente l’argent (malheureusement pas proportionnellement à l’utilité du travail fournis. Cf footballeur vs infirmière). Si presque plus personne ne travail il faudra trouver un moyen plus équitable pour partager les richesses produites.

    Bref il faudra repenser complètement notre modèle de civilisation. Ce qui tombe bien puisqu’il est loin d’être parfait.

    Après ce que ça donnera, mystère. Si on a du bol on glissera vers « La culture » de Y. BANKS. Dans le cas contraire il faudra se trouver un John Connors 😉

    • Complètement d’accord !

      Le revenu global universel pourrait être la réponse à ce genre de problèmes.

      Et les humains pourront se dédier à ce dont les machines sont incapables (pour le moment :p ) : créer, inventer, rêver 😉

  3. Il n’y a pas si longtemps, on travaillait dès qu’il faisait jour et 7 jours sur 7.
    Pour s’adapter… il va falloir travailler moins, une journée de travail par semaine mais 7 jours sur 7

  4. Pingback: Robotique : la SNCF fait débarquer les robots dans ses gares | Presse-Citron

  5. Pingback: Les premiers robots serveurs se sont fait virer | Presse-Citron

  6. Pingback: Les avancées de l’intelligence artificielle – 9

Lire les articles précédents :
Monopoly Archive
Nostalgique ? Des jeux pour Windows 3.1 sont disponibles sur Internet Archive

The Internet Archive lance une nouvelle collection d’archives numériques dédiée à Windows 3.1.

Fermer