Harley-Davidson confirme sa moto électrique pour 2019

Harley-Davidson va produire une moto électrique prévue pour arriver sur le marché courant 2019. Un défi alors que la marque rencontre actuellement des difficultés.

Harley-Davidson électrique Livewire

Photo Don Bartletti / Los Angeles Times

Qui a dit que les légendes mécaniques avaient leur gênes gravés dans le marbre ? Après le projet de Ferrari, après la spectaculaire transformation digitale de Porsche, c’est au tour d’une autre marque mythique de se lancer dans une révolution. Et pas n’importe-quelle marque : après plusieurs années de tests et de sous-entendus, Harley-Davidson vient de confirmer qu’une moto électrique arrivera sur le marché « d’ici dix-huit mois », soit courant 2019.

La nouvelle moto s’appuiera vraisemblablement sur les performances du fameux prototype LiveWire, que Harley-Davidson a dévoilé en 2014, et qui tourne depuis sur différents circuits aux mains de quelques essayeurs privilégiés. Un prototype quelque peu controversé : si la machine propose des performances honorables avec une accélération de 0 à 100 km/h en moins de quatre secondes, son autonomie limitée à 80 kilomètres en mode économique s’avérait plutôt décevante. Un mot sur les performances : celles de cette Harley électrique n’ont rien d’exceptionnel quand on sait qu’une Tesla S met un seconde de moins sur le 0 à 100 avec un poids de plus de deux tonnes, et qu’une moto sportive à moteur thermique descend sous les 3,5 secondes sur la même mesure.

Mais l’évolution de la technologie en matière de motorisation électrique et de puissance et gestion des batteries a considérablement évolué au cours de dernières années, et il est probable que la première moto de série Harley-Davidson soit beaucoup plus performante au moment de sa sortie, tant en puissance pure qu’en portée.

John Olin, Directeur Financier de Harley-Davidson, a déclaré que l’entreprise investira entre 25 et 50 millions de dollars par an au cours des prochaines années dans la technologie des motos électriques, l’objectif étant de s’imposer comme le leader mondial du marché de la moto électrique.

Harley-Davidson traverse pourtant une mauvaise passe

 

Une annonce qui ne doit malheureusement pas masquer la crise que traverse actuellement la vénérable firme de Milwaukee, qui a annoncé en même temps une chute de de 6,7 % de ses ventes en 2017 et prévoit une poursuite de cette baisse en 2018. Un trou d’air conduisant à la fermeture d’une usine dans le Missouri avec la suppression de 800 emplois.

Pour l’instant, un seul modèle de la gamme serait électrique. Un pari dont on ne sait pas s’il pourrait tirer Harley-Davidson de ses difficultés actuelles. La clientèle type de la marque sera-t-elle sensible à cette première entaille au mythe du fameux moteur bicylindres en V qui a fait la réputation et la signature sonore Harley, ou la rejettera-t-elle en masse ? D’autre part, on sait qu’une grande partie de l’expérience de conduite d’une moto –  a fortiori d’une Harley –  provient du son et de la sensation d’un moteur à combustion. Harley-Davidson a essayé de compenser l’atonie du moteur électrique de LiveWire en 2014 en développant un son artificiel qui rugit quand on essore la manette des gaz, mais il n’est pas certain que cet ersatz de musicalité soit du goût des fans les plus exigeants de la marque.

En revanche on peut imaginer qu’avec cette moto électrique, Harle-Davidson séduise une nouvelle catégorie de clientèle, fascinée par la marque et ses machines et en même temps sensible à l’argument écologique.

Reste à connaitre le prix, qui sera certainement la clé de l’équation…

 


Répondre